Régiment de Condé

Régiment de Condé
Image illustrative de l’article Régiment de Condé
Uniforme et drapeau du régiment de Condé en 1772

Création 1659
Dissolution 1794
Pays France
Allégeance Drapeau du royaume de France Royaume de France
Type régiment
Rôle infanterie de ligne

Le régiment de Condé est un régiment d’infanterie du Royaume de France depuis 1659.

Création et différentes dénominations

Équipement

Drapeaux

6 drapeaux dont un blanc Colonel, et 5 d’Ordonnance, « bleux & ventre de biche par opposition, & croix blanches »[1].

Habillement

Historique

Revue du régiment de Condé à Strasbourg entre 1779 et 1781, huile sur toile, musée historique de Strasbourg.

Colonels-lieutenants et colonels

Colonels propriétaires
Colonels-lieutenants
  • M. de Saint-Nimant
  •  : Philippe Emmanuel de Royer, comte de Saint-Micault, brigadier le , †
  •  : Louis de Mailly II, marquis de Néelle, brigadier le , maréchal de camp le , †
  •  : N., comte de Montmorency
  •  : Marc, chevalier de Montmorency
  •  : Philippe Claude de Beaufort, marquis de Montboissier
  •  : Pierre Charles Regnault, comte d’Angennes
  •  : N. de Hautefort, comte de Surville
  •  : Emmanuel Dieudonné, marquis de Hautefort, brigadier le , maréchal de camp le
  •  : Jean Louis, marquis de La Tournelle
  •  : Elzéar Gaston Louis Marie de Forcalquier, marquis de Sabran
  •  : Charles Claude Andrault de Maulevrier, marquis de Langeron, brigadier le , maréchal de camp le , lieutenant général des armées du roi le , † 1792
  •  : Charles René de Maillé, comte de La Tour-Landry, brigadier le
  •  : Charles René, comte de La Belinaye
  •  : Claude François Jean Baptiste Donatien, comte de Sémaisons
Colonels
  •  : René Charles Elisabeth, comte de Ligniville, né le , maréchal de camp le , lieutenant général le , général de division le , †
  •  : Pierre Justin Marchand de Villionne
  •  : Emmanuel Serviez

Campagnes et batailles

Lors de la réorganisation des corps d'infanterie français de 1762, le régiment conserve ses deux bataillons.
L'ordonnance arrête également l'habillement et l'équipement du régiment comme suit[3]
Habit, veste et culotte blancs, parements, revers et collet ventre-de-biche, pattes ordinaires garnies de cinq boutons, autant sur la manche, quatre au revers et quatre au dessous : boutons jaunes et plats, avec le no 38. Chapeau bordé d'or.

Le 55e régiment d’infanterie de ligne a fait les campagnes de 1792 à 1794 aux armées de la Moselle et du Rhin.

Quartiers

Notes et références

Références

Annexes

Sources et bibliographie

  • Lieutenant général de Vault, Mémoires militaires relatifs à la guerre d'Espagne sous Louis XIV, vol. 1, Imprimerie Royale (Paris), , 910 p. (lire en ligne).
  • M. Pinard, Chronologie historique-militaire, par M. Pinard, tomes 6, 7 et 8, Paris 1763, 1764 et 1778
  • Georges Six, Dictionnaire biographique des généraux et amiraux français de la Révolution et de l’Empire (1792-1815), tome 2, Paris, Librairie historique et nobiliaire Georges Saffroy - éditeur, 1934

Article connexe

Liens externes