Régiment de Castellas (1756)

Régiment de Castellas
Image illustrative de l’article Régiment de Castellas (1756)
Drapeau d’Ordonnance du régiment de Castellas

Création 1672
Dissolution 1792
Pays Confédération suisse
Allégeance Drapeau du royaume de France Royaume de France
Type régiment
Rôle infanterie de ligne

Le régiment de Castellas est un régiment d’infanterie suisse du Royaume de France créé en 1672.

Lignage

  • 17 février 1672 : création du régiment de Pfyffer
  • 20 décembre 1689 : renommé régiment de Hessy
  • 30 novembre 1729 : renommé régiment de Burky (Bourguy)
  • 1737 : renommé régiment de Tschudy
  • 16 mai 1740 : renommé régiment de Vigier
  • 14 mars 1756 : renommé régiment de Castellas
  • 1er janvier 1791 : renommé 66e régiment d’infanterie de ligne
  • 20 août 1792 : licencié

Équipement

Drapeaux

8 drapeaux, dont un blanc Colonel, « & croix blanche, avec une Annonciation au milieu », et 7 d’Ordonnance, « à flâmes bleues, jaunes & blanches par opposition & croix blanches »[1].

Habillement

Historique

Colonels et mestres de camp

  • 17 février 1672 : François Pfyffer de Wyher, brigadier le 25 février 1677, maréchal de camp le 24 août 1688, † décembre 1689 âgé de 55 ans
  • 20 décembre 1689 : Gabriel Hessy, brigadier le 30 mars 1693, maréchal de camp le 23 décembre 1702, lieutenant général le 26 octobre 1704, † 21 novembre 1729
  • 30 novembre 1729 : Joseph Protais de Burky, brigadier le 1er février 1719, † 12 novembre 1737
  • 29 décembre 1737 : Tschudy
  • 16 mai 1740 : François Joseph Guillaume de Vigier de Steinbrüg, brigadier le 1er janvier 1740, maréchal de camp le 2 mai 1744, lieutenant général le 10 mai 1748, † février 1756
  • 14 mars 1756 : Rodolphe de Castellas, déclaré brigadier le 1er juin 1745 par brevet expédié le 1er mai, maréchal de camp le 10 mai 1748, lieutenant général le 17 décembre 1759

Campagnes et batailles

Régiment de Pfyffer

Combats de la guerre de Hollande :

Régiment de Hessy

Lors de la guerre de la Ligue d'Augsbourg, le régiment est intégré à l’armée des Flandres :

En 1692 le régiment passe à l'armée des Alpes sous les ordres de Nicolas de Catinat :

À la suite de cette bataille, le régiment est rappelé dans les Flandres où il fait le siège de la ville d'Ath en 1697.

Le maréchal de Villars lors la bataille de Denain

Pendant la guerre de Succession d'Espagne :

En 1719, pendant la guerre de la Quadruple-Alliance, le régiment traverse les Pyrénées et entre en Catalogne sous les ordres du maréchal Jacques Fitz-James de Berwick.

Régiment de Vigier

À partir de 1743, le régiment fait partie de l'armée des Alpes et participe aux combats suivants de la guerre de Succession d'Autriche :

Régiment de Castellas

Le 14 mars 1756, le lieutenant général Rodolphe de Castellas est nommé colonel propriétaire du régiment. Sous son commandement, pendant la guerre de Sept Ans, le régiment de Castellas s’est battu à :

De 1774 à 1791 le régiment ne combattra dans aucune guerre. Il est pendant cette période stationné au camp de Fontoy où il surveille la frontière du Luxembourg. Le 1er juillet 1790, le régiment tient garnison dans la ville de Verdun.

66e régiment d'infanterie de ligne

Le régiment, à la suite du décret du 1er janvier 1791, perd sa dénomination « de Castellas » et son règlement particulier de régiment « suisse ». Il est renommé 66e régiment d’infanterie de ligne.

Le 1er janvier 1792, le régiment est mis en garnison à Metz. Il fait alors partie de l’armée du Nord, sous les ordres du général Rochambeau, il cantonne dans son intégralité le 1er mai 1792 à Villers-Pol. À la suite de la prise des Tuileries en 1792 et la résistance des gardes suisses, le régiment (encore essentiellement composé de Suisses) est pour la première fois de son histoire dissous le 20 août 1792 à Troyes. Les hommes qui souhaitaient rester au service de la France furent pour l'essentiel (500 hommes) versés dans la légion de Luckner.

Quartiers

Plan-relief au 1/600 de la forteresse de Mont-Dauphin, construit en 1695.

Notes et références

  1. a et b Cinquième abrégé général du militaire de France, sur terre et sur mer, Pierre Lemau de La Jaisse, Paris, 1739

Annexes

Bibliographie

  • Pinard, Chronologie historique-militaire, tomes 4, 5, 6 et 8, Paris 1761, 1762, 1763 et 1778

Articles connexes

Lien externe