Régiment d'Esterhazy hussards

(Redirigé depuis Régiment d'Esterhazy hussards (1764))

Régiment d’Esterhazy hussards
Image illustrative de l’article Régiment d'Esterhazy hussards
Sabre de cavalerie légère, modèle de l’an IX

Création 1764
Dissolution 1815
Pays France
Allégeance Drapeau du royaume de France Royaume de France
Type régiment
Rôle hussards

Le régiment d'Esterhazy hussards est un régiment de cavalerie français d'Ancien Régime créé en 1764 devenu sous la Révolution le 3e régiment de hussards.

Création et différentes dénominations

Équipement

Habillement

Hussard du régiment d’Esterhazy (à gauche), peinture exposée au musée de l’Armée.

« Peliſſe et veſte de drap vert, culotte blanche, paremens et retrouſſis en drap blanc, le bordé & le cordonnet pour agrémut de fil blanc. Le Scako de feutre noir doublé de blanc, bordé d’un galon de fil de même couleur. Le ſabretage rouge, bordé de galon blanc, orné d’une fleur de lys de même couleur, entouré de cordonnet noir.

L’équipage du cheval, de peau d’agneau, bordé de drap gris-blanc feſtonné. »[1]

Pelisse, dolman, surtout, gilet et pantalon gris argentin, paremens et retroussis du dolman rouge, tresses et boutons blancs, manteau vert, schakos[2].

3e régiment de hussards
maréchal des logis chef en 1791
officier vers 1794-1795
trompette en tenue de ville et cavalier en petite tenue vers 1794-1795
trompette et cavalier en 1805
chef de musique en 1806
trompette en 1809

Historique

Colonels et chefs de brigade

Colonel propriétaire
Mestres de camp commandants et colonels

Campagnes et batailles

Le 3e régiment de hussards a fait les campagnes de 1792 à 1794 à l’armée de la Moselle. Il se fit remarquer aux batailles de Jemmapes et d’Arlon, les et .

Campagnes des ans IV et V à l’armée du Nord ; an VI aux armées de Mayence et de l’Ouest ; ans VIII et IX à l’armée du Rhin. Faits d’armes : S’est fait remarquer à toutes les affaires auxquelles il prit part.

Il a fait les campagnes des ans XII et XIII au camp de Montreuil ; an XIV à l’armée des Côtes ; 1806 et 1807 au 6e corps de la Grande Armée (2e de réserve de cavalerie) ; 1808 et 1809 à l’armée d’Espagne ; de 1810 à 1812 à l’armée de Portugal ; 1813 à l’armée de Portugal, au 3e corps de cavalerie de la Grande Armée et au corps d’observation de Bavière ; 1814 au 5e corps de cavalerie ; 1815 au 5e corps d’armée.

Notes et références

  1. État militaire de France pour l’an 1765, septième édition, par MM. de Montandre-Longchamps, Chevalier de Montandre, & de Roussel, Paris
  2. État militaire de la République française pour l’an X, par l’adjudant-commandant Champeaux, Paris 1802
  3. Annales de la Société d'agriculture, sciences, arts et belles-lettres d'Indre-et-Loire, Tours, (lire en ligne), p. 187

Annexes

Bibliographie

  • Les hussards. Les vieux régiments. 1692-1792, par le capitaine H. Choppin, Berger-Levrault & Cie éditeurs

Articles connexes

Liens externes