Régiment Royal-Lorraine

Régiment Royal-Lorraine
Image illustrative de l’article Régiment Royal-Lorraine
Drapeau d’Ordonnance du régiment Royal-Lorraine

Création 1744
Dissolution 1762
Pays France
Allégeance Drapeau du royaume de France Royaume de France
Type régiment
Rôle infanterie de ligne

Le régiment Royal-Lorraine est un régiment d’infanterie du Royaume de France créé en 1744.

Lignage

  • 30 janvier 1744 : création du régiment Royal-Lorraine avec des officiers et soldats tirés des 9 bataillons de milices lorraines
  • 1er novembre 1745 : son 3e bataillon est réformé pour former le 1er bataillon du régiment Royal-Barrois lors de la création de ce régiment
  • 31 décembre 1748 : supprimé, à l’exception des 2 compagnies de grenadiers, employées pour former le corps des Grenadiers de France le 15 février 1749
  • 20 mars 1757 : rétablissement du régiment Royal-Lorraine, avec le régiment Royal-Barrois, tous deux à partir des 2 bataillons de milices de Mirecourt et de Neufchâteau
  • 25 novembre 1762 : licencié, à l’exception des grenadiers incorporés dans le corps des Grenadiers de France

Équipement

Drapeaux

Les drapeaux avaient deux quartiers jaunes et 2 noirs.

Habillement

  • 1757 : habit complet blanc, collet et revers noirs, boutons jaunes, doubles poches en longs doublées garnies de 3 boutons, autant sur la manche, chapeau bordé d’or.

Historique

Colonels et mestres de camp

Colonels lieutenants
  • 1er novembre 1744 : Paul de Chaumont de la Galaisière, comte de Mareil, brigadier le 14 juillet 1747
  • 20 mars 1757 : Philippe de Chaumont de Rivray, brigadier le 10 mai 1748, maréchal de camp le 20 février 1761
  • 1er avril 1761 : M. le Ch. du Hautois

Composition

  • 30 janvier 1744 : 3 bataillons de 9 compagnies, une de 4 officiers et 50 grenadiers, 8 de 4 officiers et 75 fusiliers
  • 1er novembre 1745 : réduit à 2 bataillons
  • 20 mars 1757 : un bataillon de 9 compagnies, une de 45 grenadiers, 8 de 80 fusiliers
  • 1er avril 1761 : réduction des compagnies de fusiliers de 80 à 60 hommes

Campagnes et batailles

  • 1744 : siège de Fribourg
  • 1745 : à l’armée du Bas-Rhin sous le ordres de M. le prince de Conti
  • juillet 1746 : passe à l’armée d’Italie qu’il rejoint en septembre ; défense de la Provence, conquête du comté de Nice, prise de Villefranche et des retranchements de Montalban
  • juin 1747 : prise de Vintimille
  • octobre 1747 : au secours de Vintimille

Annexes

Bibliographie

  • Histoire de l’infanterie en France, par le lieutenant-colonel Belhomme, tome 3, Imprimerie militaire Henri Charles-Lavauzelle
  • Chronique historique-militaire, par M. Pinard, tomes 7 et 8, Paris