Régiment Royal-Bourgogne cavalerie

Régiment Royal-Bourgogne cavalerie
image illustrative de l’article Régiment Royal-Bourgogne cavalerie
Étendard du régiment de Bourgogne cavalerie, avers

Création 1665
Dissolution 1814
Pays France
Allégeance Drapeau du royaume de France Royaume de France
Type régiment
Rôle cavalerie

Le régiment Royal-Bourgogne cavalerie est un régiment de cavalerie du Royaume de France, puis de la République française et du Premier Empire, créé en 1665.

Lignage

  • 7 décembre 1665 : création du régiment de Paulmy cavalerie
  • 9 août 1671 : renommé régiment de Dauger cavalerie
  • 19 février 1684 : renommé régiment de La Roche-sur-Yon cavalerie
  • 5 juin 1685 : cassé, puis rétabli le même jour sous le nom de régiment de Bourgogne cavalerie
  • 8 juin 1711 : renommé régiment de Bretagne cavalerie
  • 15 septembre 1751 : renommé régiment de Bourgogne cavalerie
  • 1er décembre 1761 : renforcé par incorporation du régiment d’Espinchal cavalerie[1]
  • 17 mars 1788 : renommé régiment Royal-Bourgogne cavalerie
  • 1er janvier 1791 : renommé 17e régiment de cavalerie
  • début 1792 : renommé 16e régiment de cavalerie[note 1]
  • 24 septembre 1803 : transformé en dragons, le 25e régiment de dragons
  • 11 mai 1814 : licencié

Équipement

Étendards

6 étendards « de ſoye bleue, & un Phénix ſur un bucher, ſemez de fleurs de lys d’or, & ces mots In regnum & pugnax, trophées aux coins, brodez & frangez d’or »[2].

Habillement

Dragons du 25e régiment, illustration de La Grande Armée de 1812, de Carle Vernet.

Historique

Colonels et mestres de camp

Colonels propriétaires
  • 7 décembre 1665 : N., marquis de Paulmy
  • 9 août 1671 : Guy Aldonse Dauger, maréchal de camp le 29 juillet 1683, lieutenant général le 24 août 1688, † 19 septembre 1691
  • 19 février 1684 : François Louis de Bourbon, comte de La Marche puis comte de Clermont puis prince de La Roche-sur-Yon puis prince de Conti, 2 avril 1690, lieutenant général des armées du roi le 3 mai 1692, † 22 février 1709
  • 5 juin 1685 : Louis de France, duc de Bourgogne puis dauphin le 14 avril 1711, général des troupes assemblées au camp de Coudun le 13 août 1698, † 18 février 1712
Mestres de camp et colonels
  • 1684 : N., comte d’Houdetot
  • 5 juin 1685 : N. de Grosmesnil
  • 24 février 1692 : Antoine Joseph Arnauld, chevalier de Pomponne
  • 15 novembre 1693 : François de Granges de Surgères, marquis de Puyguyon
  • 27 février 1704 : Paul François de Béthune-Charost, marquis d’Ancenis puis duc de Béthune, brigadier le 29 mars 1710, lieutenant général des armées du roi le 1er août 1734, † 11 février 1759
  • 4 décembre 1715 : N., comte de Brassac
  • 12 août 1717 : Michel de Forbin, marquis de Janson, brigadier le 20 février 1734, maréchal de camp le 1er mars 1738
  • 16 avril 1738 : N., comte de Gassion
  • 29 août 1741 : Charles Léonard de Baylens, marquis de Poyanne
  • janvier 1748 : N., comte d’Helmstadt
  • 10 février 1759 : Louis Hercule Timoléon de Cossé, marquis de Brissac
  • 26 octobre 1771 : René Ange Augustin, marquis de Maupeou
  • 10 mars 1788 : Érasme Gaspard, marquis de Contades, † 9 novembre 1834
  • 12 mai 1789 : François Étienne Le Duchat de Réderquin, comte de Rurange
Portrait de Nicolas Charles Oudinot.

Campagnes et batailles

Le 16e régiment de cavalerie a fait les campagnes de 1792 à 1794 à l’armée du Nord. Ce corps figura honorablement à la bataille de Nerwinde, le 18 mars 1793. Campagnes de l’an VII à l’an IX à l'armée du Rhin.

Le 25e régiment de dragons a fait les campagnes de l’an XIV au 3e corps de cavalerie de la Grande Armée ; 1806 au 1er corps de réserve de cavalerie ; 1807 au corps de réserve de cavalerie ; 1808 à l’armée d’Espagne ; 1809 aux armées d’Espagne et d’Allemagne ; 1810 aux armées d’Espagne et de Portugal ; 1811 et 1812 à l’armée de Portugal ; 1813 à l’armée de Portugal et au corps d’observation de Bavière ; 1814 au 5e corps de cavalerie.

Quartiers

Mémoire et traditions

Personnalités ayant servi au régiment

  • Pierre Augereau, engagé volontaire au régiment de Bourgogne cavalerie vers 1775

Notes et références

Notes

  1. Ce renommage est consécutif à la radiation des contrôles de l’armée du 15e régiment de cavalerie, ci-devant régiment Royal-Allemand cavalerie, qui a émigré presque intégralement au commencement de 1792.

Références

  1. Ordonnance du 1er décembre 1761, État militaire de France pour l’année 1762, p. 380.
  2. a et b Cinquième abrégé de la carte générale du militaire de France, sur terre et sur mer, Lemau de la Jaisse, Paris 1739

Annexes

Bibliographie

  • Lemau de la Jaisse, Cinquième abrégé de la carte générale du militaire de France, sur terre et sur mer - Depuis novembre 1737, jusqu’en décembre 1738, Paris, 1739
  • Sieurs de Montandre-Longchamps, État militaire de France pour l’année 1760, troisième édition, Paris, chez Guyllin, 1760
  • MM. Montandre-Longchamps, chevalier de Montandre, et de Roussel, État militaire de France pour l’année 1762, cinquième édition, Paris, chez Guyllin, 1762
  • M. Pinard, Chronologie historique-militaire, tomes 1, 4, 5, 6 et 7, Paris 1760, 1761, 1762, 1763 et 1764
  • Capitaine de Bourquenay, Historique du 25e régiment de dragons, Tours, Imprimerie A. Mame et fils, 1890

Article connexe

Liens externes