Régiment Royal-Étranger cavalerie

Régiment Royal-Étranger cavalerie
Image illustrative de l'article Régiment Royal-Étranger cavalerie
Étendard du régiment Royal-Étranger cavalerie, vers 1770

Création 1659
Dissolution 1815
Pays France
Allégeance Drapeau du royaume de France Royaume de France
Type régiment
Rôle cavalerie

Le régiment Royal-Étranger cavalerie est un régiment de cavalerie du Royaume de France, puis de la République française et du Premier Empire, créé en 1659.

Lignage

  • 16 février 1659 : création du régiment Royal-Étranger cavalerie, en y incorporant le régiment de Roye cavalerie
  • 1er décembre 1761 : renforcé par incorporation du régiment de Charost cavalerie[1]
  • 1er janvier 1791 : renommé 7e régiment de cavalerie
  • 1802 : renforcé par incorporation du 3e escadron du 23e régiment de cavalerie
  • 24 septembre 1803 : transformé en cuirassiers, le 7e régiment de cuirassiers
  • 1815 : licencié

Équipement

Étendards

6 étendards « de ſoye bleue, Soleil au milieu, fleurs de lys et deviſe du Roi, brodez & frangez d’or »[2].

Habillement

Officiers du 7e régiment de cuirassiers en grande tenue, illustration de La Grande Armée de 1812, de Carle Vernet.

Historique

Mestres de camp-lieutenants et colonels

  • 16 février 1659 : Frédéric Charles de La Rochefoucauld, comte de Roye, brigadier le 4 mai 1667, maréchal de camp le 13 février 1674, lieutenant général des armées du roi le 25 février 1676, † 9 juin 1690
  • 19 février 1673 : Robert Jean Antoine de Franquetot, comte de Coigny, brigadier de cavalerie le 26 février 1686, maréchal de camp le 10 mars 1690, lieutenant général des armées du roi le 30 mars 1693, commandant de l’armée de la Moselle le 28 mars 1704, † 10 octobre 1704
  • 16 janvier 1691 : François de Franquetot, marquis puis duc de Coigny, fils du précédent, brigadier de cavalerie le 29 janvier 1702, maréchal de camp le 26 octobre 1704, lieutenant général des armées du roi le 18 juin 1709, maréchal de France le 14 juin 1734, † 18 décembre 1759
  • 7 décembre 1704 : Charles de la Tournelle, marquis de La Tournelle, mort des blessures reçues à la bataille de Ramillies, en 1706.
  • 6 juin 1706 : Antoine Galiot, comte de Saint-Chamans, brigadier le 29 janvier 1709, maréchal de camp le 1er février 1719, † 18 juin 1731
  • 21 avril 1710 : Jacques François Léonor de Matignon, duc de Valentinois, † 1751
  • 15 mai 1720 : Louis Marie, comte de Sainte-Maure, brigadier le 1er août 1734, maréchal de camp le 1er janvier 1740, † 14 septembre 1763
  • 1er janvier 1740 : N., marquis de Charleval d’Auneuil
  • 2 février 1756 : Louis Antoine Auguste de Rohan, comte de Chabot, brigadier le 20 février 1761, déclaré maréchal de camp en mai 1763 par brevet du 25 juillet 1762, lieutenant général en 1781, † 29 novembre 1807
  • 15 juin 1763 : Michel Joseph Maximilien de Rochemonteix, comte de Vernassal
  • 28 mars 1764 : Armand Charles Emmanuel, comte d’Hautefort
  • 4 août 1770 : Gabriel Pierre de Cardevaque, marquis d’Havrincourt
  • 11 novembre 1782 : Yves Marie du Bouchet de Sourches, comte de Montsoreau, † 1818
  • 10 mars 1788 : Maximilien Gabriel Louis de Béthune, duc de Sully
  • 25 mars 1788 : Alexandre Théodore Victor, chevalier puis comte de Lameth, † 18 mars 1829
  • 23 novembre 1791 : Pierre Louis Auguste de Villoutreys de Faye
  • 8 décembre 1793 : Mathurin Gondaud
  • 19 mai 1800 : François Joseph Offenstein, † 27 septembre 1837
  • 25 juin 1807 : Jacques Charles Dubois, † 14 janvier 1847
  • 19 novembre 1812 : N. Ordener
  • 2 juillet 1813 : Claude François Richardot

Campagnes et batailles

11 mai 1745: bataille de Fontenoy

Le 7e régiment de cavalerie a fait les campagnes de 1792 et 1793 à l’armée des Ardennes ; 1794 à l’armée du Nord.
Campagnes des ans IV et V à l’armée de Sambre-et-Meuse ; an VI aux armées d’Allemagne et de Mayence ; an VI aux armées de Mayence, du Danube et du Rhin ; ans VIII et IX à l’armée du Rhin. Faits d’armes : batailles de l’Iller et d’Hochstedt, passage du Danube, les 4, 19 et 22 juin 1800.

Le 7e régiment de cuirassiers a fait les campagnes de l’an XIII à 1806 à l’armée d’Italie ; en 1807 et 1808 au corps de réserve de cavalerie et au 3e corps de cavalerie de la Grande Armée ; 1809 et 1810 à l’armée du Rhin (2e et 11e corps de cavalerie de l’armée Allemagne) ; 1811 au camp d’Utrecht ; 1812 au corps d’observation de l’Elbe ; 1813 et 1814 au 1er corps de cavalerie (Hambourg) ; 1815 à la 1re division de cavalerie.

Quartiers

Notes et références

  1. Ordonnance du 1er décembre 1761, État militaire de France pour l’année 1762, p. 380.
  2. a et b Cinquième abrégé général du militaire de France, sur terre et sur mer, Lemau de la Jaisse, Paris, 1739

Annexes

Bibliographie

  • Cinquième abrégé de la carte du militaire de France, sur terre et sur mer - Depuis novembre 1737, jusqu’en décembre 1738, Lemau de la Jaisse, Paris 1739
  • État militaire de France pour l’année 1760, par les sieurs de Montandre-Longchamps, troisième édition, chez Guyllin, Paris 1760
  • État militaire de France pour l’année 1762, par MM. Montandre-Longchamps, chevalier de Montandre, et de Roussel, cinquième édition, chez Guyllin, Paris 1762
  • Chronologie historique-militaire, par M. Pinard, tomes 1, 3, 4 et 7, Paris 1760, 1761, 1761 et 1764

Article connexe

Lien externe