Référendum grec de 1974

Référendum grec de 1974
Participation
75,58 %
Pour la république
Pour
69,2 %
Contre
30,8 %

Le référendum grec de 1974 s'est tenu le pour le maintien de la république, mise en place à la fin de la dictature des colonels.

Contexte historique

Après l'effondrement de la dictature des colonels qui a dirigé le pays de 1967 à 1974, la question du régime politique se pose. Le junte militaire avait déjà procédé à un référendum en 1973 pour faire une transition vers une république. Cependant le gouvernement de Konstantínos Karamanlís, considérant les actes de la junte comme illégaux, a décidé de procéder à un nouveau référendum. Constantin II, l'ancien roi, n'a pas pu revenir en Grèce pour la campagne, mais a été autorisé à faire un discours télévisé.

La proposition a été approuvée par 69,2 % des votes avec un taux de participation de 75,6 %.

Campagne

La campagne du référendum comprenait des débats télévisés où Constantin lui-même a pris part en faveur de la monarchie, tandis que les partisans d'une république étaient Marios Ploritis , Leonídas Kýrkos, Phédon Vegleris, George Koumandos , Aléxandros Panagoúlis et Konstantínos Simítis, qui fut plus tard Premier ministre.

Les partis politiques se sont abstenus de prendre part à la campagne du référendum, les débats télévisés restant confinés aux citoyens ordinaires qui représentaient un côté ou l'autre. Le 23 novembre 1974, le Premier ministre Karamanlís demanda que son groupe parlementaire adopte une position neutre sur la question. Deux discours télévisés par semaine ont été diffusés pour chaque camp, avec en supplément deux messages diffusées par l'ancien roi ; une émission de radio le 26 novembre et un discours télévisé le 6 décembre.

Résultat

Résultat du référendum grec de 1974
Choix Votes  %
Référendum adopté Oui 3 245 111 69,2
Non 1 445 875 30,8
Total des votes 4 719 787 100

Analyse des résultats

Notes et références