Référendum grec de 1946

Référendum grec de 1946

Le référendum grec de 1946 est une consultation populaire organisée par le gouvernement monarchiste de Konstantinos Tsaldaris le .

Contexte historique

Après la Libération d'Athènes en 1944, les forces de la résistance empêchent le roi Georges II et sa famille de revenir dans son pays et favorisent la mise en place d'une régence en la personne de l'archevêque Damaskinos d'Athènes. Cependant, l'instabilité du pays, divisé entre communistes et libéraux, permet aux monarchistes de revenir au pouvoir après les élections législatives de mars. Devenu Premier ministre, Konstantinos Tsaldaris organise un référendum visant à permettre à Georges II de remonter sur le trône.

Résultats

Le référendum, qui est boycotté par les communistes, mobilise officiellement 90 % de l'électorat grec et 69 % des votants expriment leur soutien à la restauration. Cependant, les conditions dans lesquelles la consultation populaire est organisée sont contestées par les groupes républicains, qui accusent le Parti du peuple) d'avoir trafiqué le résultat des urnes.

La victoire des monarchistes permet finalement à Georges II de revenir en Grèce le 27 septembre. Mais, dans le même temps, la guerre civile éclate dans le nord du pays.