Référendum constitutionnel de 2005 en république démocratique du Congo

Référendum constitutionnel de 2005 en république démocratique du Congo

Le référendum constitutionnel de 2005 est un référendum qui s'est tenu les 18 et permettant à la population de la république démocratique du Congo de voter sur la proposition de constitution de la Troisième République. Le résultat a été un oui à près de 85 %.

Référendum constitutionnel de 2005 en république démocratique du Congo

Sommaire

Contexte

L'organisation de cette consultation a lieu après de longue années de troubles dans le pays consécutives à la chute du dictateur Mobutu Sese Seko en 1997. Après la présidence de Laurent-Désiré Kabila puis sa succession par son fils Joseph Kabila, un gouvernement de transition est mis en place à partir de 2003.

Résultats

Sur les près de 23 004 301 d’électeurs inscrits, 13 257 489 votent, soit un taux de participation de 57,63 % selon la CEI. Les taux de participation les plus élevés sont enregistrés aux Nord-Kivu et Sud-Kivu et au Maniema avec autour de 77 %. Le taux le plus bas, 30 %, est enregistré au Kasaï-Oriental[1],[2].

Référendum congolais de 2005[3],[4],[5]
Choix Votes %
Pour 12 461 001 84,31
Contre 2 139 074 15,69
Votes valides 14 780 075 95,32
Votes blancs et invalides 725 735 4,68
Total 15 505 810 100
Abstentions 9 515 893 38,03
Inscrits/Participation 25 021 703 61,97

Approuvez-vous le Projet de Constitution qui vous est soumis?

Oui :
12 461 001
(84,31 %)
Non :
2 139 074
(15,69 %)
Majorité absolue

Conséquences

La nouvelle constitution est promulguée le par le président de la République, Joseph Kabila. Elle remplace la Constitution de transition du . Sa mise en vigueur est complétée par les élections législatives et présidentielle de 2006, définies dans la constitution provisoire.

Références

Voir aussi