Réalisations sous l'ère napoléonienne

Réalisations sous l'ère napoléonienne

Plusieurs réalisations[Quoi ?] ont vu le jour au cours de l'ère napoléonienne, que ce soit sur le plan académique, administratif, civique, économique, religieux ou encore urbanistique.

Domaine Réalisation[1],[2]
Domaine académique Lycées (1802)
École militaire Saint-Cyr (1802)
Université de France (1806) + Création de six ordres d'écoles (1808)
Baccalauréat (1808)
Ordre national de la Légion d’honneur (1802)
Administration Conseil d’État (1799)
Divisions territoriales (1800) : département (+ préfet, conseil général, conseil de préfecture), Arrondissement (+ sous-préfet), Canton et Municipalité
Cour des comptes (1807)
Domaine civique Rétablissement de l’esclavage (1802)
Code civil (1804)
Les Tribunaux d'appel sont remplacés par les Cours d’appel (1804)
Cour de cassation (1804)
Un conseil de prud'hommes à Lyon (1806)
Code de procédure civile (1807)
Le « Code des délits et des peines » est remplacé par le « Code d'instruction criminelle » (1808) et le « Code pénal » (1810)
Abolition de la traite des Noirs (1815)
Économie Banque de France (1800) + monopole d'émission de billets (1803)
22 chambres de commerce rétablies ou instaurées (1802)
Création du franc « germinal » (1803)
Code de commerce (1807)
Religion Concordat (1801)
Consistoire central israélite de France (1808)
Urbanisme Création de la ville de La Roche-sur-Yon (1804)
Arc de triomphe de l’Étoile (1806)
Palais Brongniart (Bourse de Paris, 1806)
Église de la Madeleine (1806)
Arc de triomphe du Carrousel (1809)
Palais d'Orsay (Conseil d'État, 1808)
Colonne Vendôme (1810)
Rue de Rivoli (1801)
Pont des Arts (1801-1803)
Pont d’Austerlitz (1802-1806)
Pont d’Iéna (1808-1814)
Réseau des canaux parisiens (1802) : canal Saint-Martin, canal Saint-Denis, canal de l'Ourcq
Pont de pierre (Bordeaux)
Place de la Paix (Milan)
Rénovation de châteaux : Malmaison, Rambouillet, Fontainebleau, Compiègne, Versailles et Maintenon

Notes et références