Règles de Sheffield

Règles de Sheffield

Les règles de Sheffield (Sheffield Rules en anglais) sont un règlement de football écrit puis appliqué dans la ville anglaise de Sheffield entre 1857 et 1877. Ces règles sont l'œuvre de Nathaniel Creswick et William Prest, à la suite de la fondation du Sheffield Football Club. Elles sont adoptées par la Sheffield Football Association lors de sa création en 1867, ainsi que par de nombreux clubs et associations du nord de l'Angleterre et des midlands. Le football de Sheffield dans les années 1860 et 1870 est une des formes les plus populaires du football dans le pays[1]. Le premier match inter-club et le premier tournoi de football sont organisés avec les règles de Sheffield.

Six ans après la rédaction des règles de Sheffield, la Football Association est fondée et définit les Lois du jeu. Bien que ces dernières s'inspirent des règles de Sheffield, mais des désaccords font que ces dernières continuent à être utilisées. Des parties sont organisées entre des équipes de Londres et Sheffield, avec l'un ou l'autre des deux jeux de règles. Finalement, un accord scelle la fusion des deux règlements en 1877.

Les règles de Sheffield ont eu une grande influence sur le développement du jeu moderne du football, en y apportant notamment le concept des corners (ou coups de pied de coin), des touches (throw-ins), et des coups francs (free kicks) consécutifs aux fautes[2]. L'interdiction du fair catch conduit les joueurs à se disputer la possession de la balle de la tête lorsqu'elle se déplace dans les airs. Ces règles définissent aussi les postes de gardien de but et d'attaquant[3]

Références

  1. (en) Where Football Kicked Off: Sheffield FC,
  2. « Potting shed birth of oldest team », BBC,‎ (lire en ligne)
  3. (en) Brendan Murphy, From Sheffield with Love, Sports Book Limited, , 82–83 p. (ISBN 978-1-899807-56-7)