Quinzième gouvernement de Nouvelle-Calédonie

Le quinzième gouvernement de la Nouvelle-Calédonie formé depuis les Accords de Nouméa, dit deuxième gouvernement Germain ou gouvernement Germain II, est élu par le Congrès le mais n'est opérationnel qu'à partir du , date de l'élection de son président et de son vice-président.

Il est le troisième formé à la suite des élections provinciales du , le premier présidé par Cynthia Ligeard du Rassemblement puis le deuxième dirigé par Philippe Germain de Calédonie ensemble ayant chuté respectivement le et le , à chaque fois du fait de la démission collective des membres issus de Calédonie ensemble et de leurs suivants de liste. Mais dans les deux cas, les raisons étaient différentes : pour le premier, il s'agissait d'une conséquence d'une rupture de l'alliance qui liait depuis le scrutin de les trois principales formations non-indépendantistes[1],[2], tandis que pour le deuxième il relevait d'une conséquence pratique des élections législatives de et de la loi sur les cumuls des mandats. En effet, Philippe Dunoyer ayant été élu député et ne pouvant donc plus siéger au sein du gouvernement calédonien, et son dernier suivant de liste disponible, Philippe Gomès, se retrouvant dans la même situation, la totalité de la liste Calédonie ensemble (à l'exception du président Philippe Germain) se retrouve démissionnaire de plein droit, entraînant avec elle l'ensemble de l'exécutif[3],[4].

Le 24 août, le Congrès a fixé, par délibération, le nombre de membres du nouveau gouvernement à former à 11, soit le maximum prévu par la loi organique, et la date de l'élection est fixée au 31 août[5].

Le gouvernement Germain ainsi démissionnaire continue néanmoins par la suite à gérer les affaires courante jusqu'à l'élection du président du nouvel exécutif. Une première réunion organisée dès le 31 août pour désigner ce président ne permet pas à l'unique candidat en lice, le sortant Philippe Germain, de l'emporter, ne recueillant que 5 voix sur 11 (les 5 élus de l'Intergroupe unissant Calédonie ensemble au Rassemblement, au MPC et à Tous Calédoniens), les 6 autres (5 indépendantistes du FLNKS dont 3 UC et 2 UNI-Palika, ainsi qu'un seul autre non-indépendantiste issu des Républicains calédoniens) ayant décidé de voter blanc[6]. Deux nouvelles tentatives ont lieu le 12 septembre et le 24 octobre suivants, avec les mêmes résultats[7],[8].

La tenue du VIe Comité des signataires le à Paris permet de pacifier un certain nombre de tensions qui s'étaient avivées lors des mois précédents entre non-indépendantistes et indépendantistes, notamment au sujet de la constitution de la liste électorale pour la consultation de sortie de l'accord de Nouméa qui doit se tenir en 2018[9]. Dans ce contexte, et afin de permettre le vote d'un budget pour 2018 avant la fin de l'année, l'ensemble des formations représentées au sein du gouvernement à l'exception des Républicains calédoniens s'accordent quatre semaines plus tard sur une « déclaration commune » appelant à faire perdurer « l'esprit » de ce Comité des signataires en appelant à « ouvrir un dialogue approfondi entre les formations indépendantistes et non-indépendantistes afin de préparer cette échéance [de 2018], et son lendemain », « à assurer un fonctionnement collégial, solidaire et consensuel conforme à la lettre et à l'esprit de l'Accord de Nouméa » et à mettre « en œuvre des réformes et mesures prioritaires, notamment la confiance économique et sociale, la pérennité des régimes sociaux, l'insertion de la jeunesse, la prévention de la délinquance et l'équilibre budgétaire des collectivités publiques ». Par conséquent, le lendemain, le , par 10 voix pour et un bulletin blanc (celui de Christopher Gyges des Républicains calédoniens), Philippe Germain est élu président et Jean-Louis d'Anglebermes vice-président, permettant à ce gouvernement d'entrer officiellement en fonction et arrêtant la gestion des affaires courantes par son prédécesseur[10]. La répartition des secteurs de compétence entre les membres se fait le .

Gouvernement précédent

Gouvernement Germain I

Gouvernement suivant

En fonction

Candidatures et élection

Listes

Les candidats indiqués en gras sont ceux membres du Congrès, élus ou siégeant dans l'institution depuis 2014.

Résultat

Résultat de l'élection du gouvernement du 31 août 2017 - 54 membres du Congrès - 53 Votants (98,15 %) - 53 Suffrages exprimés (100 %)
Liste Votes % Sièges
au Gouvernement
Détail du vote
Integroupe Calédonie ensemble-Rassemblement-MPC 23 43,4 5 Les 23 de l'Intergroupe (16 Calédonie ensemble, 5 Rassemblement-Les Républicains, 2 MPC)
UC-FLNKS et Nationaliste 15 28,3 3 Les 15 du groupe UC-FLNKS et Nationaliste (11 UC, 2 Travaillistes, 1 DUS, 1 UC Renouveau)
UNI 9 16,98 2 Les 9 du groupe UNI (8 Palika, 1 UPM)
Les Républicains calédoniens 6 11,32 1 Les 6 du groupe des Républicains calédoniens (2 ex-Rassemblement, 1 ex-MPC, 1 Avenir ensemble, 1 RPC, 1 MRC)
Absent 1 1,32 0 1 élu non-inscrit issu du LKS (Basile Citré)
Total 53 100 11 -
Absent non représenté 1 1,85 - -

Présidence et Vice-présidence

Composition

Issus de la liste de l'intergroupe Calédonie ensemble-Rassemblement-MPC

Sur les cinq élus de cette liste, trois sont membres de Calédonie ensemble et deux du Rassemblement-Les Républicains.

Issus de Calédonie ensemble

Personnalité Secteurs de compétence Autres fonctions Profession Commune - Province
Philippe Germain Président
Économie - Commerce extérieur - Fiscalité
Questions de Recherche et d'Innovation
Relations extérieures - Sécurité civile
Coordination de la Protection judiciaire de l'enfance et de la jeunesse
Coordination du Plan territorial de sécurité et de prévention de la délinquance
Consultant industriel, Chef d'entreprise Nouméa et Farino, Province Sud
Hélène Iekawé Enseignement
Suivi des questions relatives à l'Enseignement supérieur
Mise en place du Service civique
Conseillère municipale d'opposition de Dumbéa Professeur en langues kanak Dumbéa, Province Sud
Lifou, Îles Loyauté
Nicolas Metzdorf Porte-parole
Budget - Énergie
Agriculture, Élevage, Pêche
Communication audiovisuelle - Politique de l'eau
Suivi des Questions monétaires - Crédit
Relations avec le Congrès
Ingénieur agronome Poya, Province Sud

Issus du Rassemblement-Les Républicains

Personnalité Secteurs de compétence Autres fonctions Profession Commune - Province
Cynthia Ligeard Fonction publique - Logement - Sécurité routière Ancienne présidente du gouvernement (2014-2015)
Ancienne présidente de la Province Sud (2012-2014)
Employée municipale Nouméa et Bouloupari, Province Sud
Bernard Deladrière Économie numérique
Questions juridiques (droit civil, des assurances et de l'urbanisme)
Relations avec les Provinces et communes
Modernisation de l'Administration - Évaluation des politiques publiques
Suivi des questions relatives à la Francophonie
Suivi des Transferts de compétences
3e adjoint au maire du Mont-Dore Diplomate, magistrat
Fonctionnaire territorial
Mont-Dore, Province Sud

Issus de la liste du groupe UC-FLNKS et Nationaliste

Les trois élus de cette liste sont membres du Front de libération nationale kanak et socialiste (FLNKS) et de l'Union calédonienne (UC).

Personnalité Secteurs de compétence Autres fonctions Profession Commune - Province
Jean-Louis d'Anglebermes Vice-président
Travail et emploi - Dialogue social - Formation professionnelle
Mise en place de la Banque postale
Relations avec le CESE
Professeur Mont-Dore et Païta, Province Sud
Gilbert Tyuienon Infrastructures publiques
Transports aérien domestique et international, terrestre et maritime
Suivi du Schéma d'aménagement et de développement « NC 2025 »
Maire de Canala Fonctionnaire territorial Canala, Province Nord
Didier Poidyaliwane Affaires coutumières - Écologie - Développement durable
Relations avec le Sénat coutumier et les Conseils coutumiers
Terres coutumières
Cadre de l'ADRAF Poindimié, Province Nord

Issue de la liste du groupe UNI

Les deux élues de cette liste sont membres du FLNKS et du Parti de libération kanak (Palika).

Personnalité Secteurs de compétence Autres fonctions Profession Commune - Province
Déwé Gorodey Culture - Condition féminine - Citoyenneté Professeur, conteuse en langues kanak
Écrivain
Ponerihouen, Province Nord
Valentine Eurisouké Santé - Jeunesse - Sports Ancienne maire de Houaïlou (2008-2014) Fonctionnaire territorial
Ancienne responsable de la Mission de la femme du Nord
Houaïlou, Province Nord

Issu de la liste du groupe Les Républicains calédoniens

L'unique élu de cette liste est membre du parti du même nom et un ancien militant du Rassemblement pour la Calédonie (RPC) jusqu'en 2008, du Mouvement de la diversité (LMD) de 2008 à 2011, du Rassemblement-UMP de 2011 à 2013, du Mouvement populaire calédonien (MPC) de 2013 à 2015 et de la fédération locale des Républicains de 2015 à 2017. Il a de plus adhéré à La République en marche ! en 2017[11].

Personnalité Secteurs de compétence Autres fonctions Profession Commune - Province
Christopher Gyges Protection sociale - Famille - Solidarité - Handicap
Protection judiciaire de l'enfance et de la jeunesse
Économiste
Chef de cabinet
Nouméa, Province Sud

Références

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes