Qui veut gagner des millions ?

Qui veut gagner des millions ?
Illustration.
Programme adapté Who Wants to Be a Millionaire ?
Genre Jeu télévisé
Création David Briggs
Mike Whitehill
Steven Knight
Réalisation Didier Froehly
Présentation Camille Combal (à partir du 26 janvier 2019)
Ancienne présentation Jean-Pierre Foucault (3 juillet 2000 - 19 janvier 2019)
Laurence Boccolini (5 septembre 2015 lorsque Jean-Pierre Foucault était candidat)
Thème du générique Keith et Matthew Strachan (remixé en 2010 par Ramon Covalo)
Pays Drapeau de la France France
Langue Français
Nombre de saisons 17
Production
Lieu de tournage La Plaine Saint-Denis
Studio 128
Durée 52 minutes
(h 40 pour les spéciales)
Société de production Starling
Société de distribution 2wayTraffic
Diffusion
Diffusion TF1
Date de première diffusion
Statut Reprise de production
Public conseillé Tout public
Site web https://www.tf1.fr/qui-veut-gagner-des-millions/

Qui veut gagner des millions ? est un jeu télévisé français d'origine britannique diffusé sur TF1 depuis le et présenté par Jean-Pierre Foucault de 2000 à 2019, puis par Camille Combal à partir de 2019.

Il est fondé sur des questionnaires à choix multiples (QCM) de culture générale.

Le jeu original Who Wants to Be a Millionaire? est édité par 2wayTraffic, société de production néerlandaise appartenant à Sony Pictures Television.

En 2009, c'est le jeu télévisé le plus populaire dans le monde en termes d'audience et il est diffusé dans plus de cent vingt pays[1].

En décembre 2010, TF1 annonce l'arrêt de la formule actuelle dans sa version quotidienne. Les mauvaises audiences de la dernière session en juin 2010, certainement dues au changement d'horaire du jeu, en sont la cause[2]. Un dernier numéro est diffusé le 1er janvier 2016.

En décembre 2018, Jean-Pierre Foucault annonce qu'il arrête la présentation du jeu et passe le relais à Camille Combal pour un retour à l'antenne sur TF1 en janvier 2019. Jean-Pierre Foucault présente alors un dernier numéro avec le nouvel animateur en invité lors d'une émission spéciale avant la « passation de pouvoir »[3].

Règle du jeu

Le but du jeu est de répondre à une suite de 15 questions (12 questions entre avril 2009 et janvier 2016) de culture générale pour tenter de remporter le gain maximal, fixé depuis septembre 2001 à 1 000 000 €. Le plus gros gain possible était de 3 000 000 F en juillet 2000, puis 4 000 000 F de septembre 2000 à juillet 2001.

La phase éliminatoire

Il y a plusieurs étapes à passer pour participer au jeu :

  1. Le candidat doit s'inscrire par SMS ou par téléphone, ou encore jouer sur le site de TF1 (Seules certaines périodes permettent de se qualifier pour l'émission ; le reste du temps, le jeu sur le web est doté d'un lot de 1 500 ). Il donne ainsi son numéro de téléphone et choisit la date de tournage à laquelle il souhaite participer.
  2. Première sélection : Deux personnes sont sélectionnées par tirage au sort parmi les gagnants du jeu sur le site Internet de TF1. Elles participeront d'office au tournage de l'émission le jour choisi. 100 candidats inscrits par SMS ou par téléphone sont tirés au sort par un huissier de justice pour chaque tournage. Celles-ci sont appelées par la production au numéro qu'elles ont donné lors de l'inscription.
  3. Deuxième sélection, uniquement pour les inscrits par SMS ou téléphone : une même question est posée aux 100 qui disposent d'environ 20 secondes pour y répondre par un nombre comme « À quelle vitesse notre galaxie tourne-t-elle sur elle-même ? » ou « Selon Le Parisien du 31 mars 2006, combien de foyers français sont équipés de la TNT ? ». Les huit personnes les plus proches de la bonne réponse sont sélectionnées. Si plusieurs personnes ont donné la huitième réponse la plus proche, alors celles-ci seront rappelées et une nouvelle question sera posée pour les départager.
  4. Les dix sélectionnés sont invités à se rendre à Paris la veille du jour de tournage. Ils reçoivent un dédommagement forfaitaire de 152,50 [réf. souhaitée] pour leurs frais de déplacement et de ceux de leur accompagnateur. Ils sont accueillis dans un hôtel réservé par la production. Le dîner, la nuit, le petit-déjeuner et le déjeuner sont payés par la production, et ce aussi pour l'accompagnateur.
  5. Troisième sélection : sur le plateau, pour sélectionner les candidats qui participeront effectivement au jeu (au centre), une épreuve consiste à répondre à une question de rapidité, en général de classer dans un certain ordre des termes, selon leurs âges, leurs superficies, leur ordre alphabétique, etc. Le plus rapide gagne alors le droit de jouer avec l'animateur. Si deux candidats, ou plus, donnent la bonne classification dans le même laps de temps (au centième près) une deuxième question de rapidité leur sera posée, à eux seuls. Du 7 juin au 9 juillet 2010, le candidat n'a plus eu besoin de répondre à une question de rapidité pour être sélectionné[réf. nécessaire].

Les questions

Le jeu se déroule autour d'une série de questions (dont certaines sont illustrées depuis le ) dont les gains associés augmentent à chaque échelon, pour atteindre 1 000 000 € en fin de parcours. L'animateur pose, pour chaque échelon de la pyramide, une question et propose quatre réponses possibles. La difficulté des questions s'accroît avec la somme proposée. Une fois la question posée, le joueur a toutefois le choix d'abandonner ou non le jeu sans répondre et repartir avec les gains de l'échelon précédent. Une fois sa réponse annoncée et validée (« c'est mon dernier mot » une fois le premier palier franchi), le joueur monte à l'échelon supérieur de la pyramide des gains si sa réponse est bonne. Si le candidat répond faux à une question, il quitte le jeu avec le montant du dernier palier atteint. Si le candidat répond mal à une question sans avoir atteint le premier palier, il repart les mains vides.

La musique lancinante, les jeux de lumières et le fait que le présentateur demande à chaque fois au joueur de confirmer sa réponse par « C'est mon dernier mot » peuvent créer une certaine tension. Malgré tout, il n'y a pas de limite de temps (sauf pour le joker « appel à un ami ») et l'ambiance est parfois assez décontractée, en particulier lorsque les joueurs sont des personnalités qui jouent pour une association.

Identité visuelle

Les gains

Pyramide des gains

La pyramide comporte des paliers qui, une fois atteints, et quel que soit le résultat des questions suivantes, assurent un niveau de gain aux candidats. Une erreur par la suite ne fait retomber qu'au palier précédent (au lieu de tout perdre).

Le , la pyramide des gains a évolué. Elle est désormais composée de douze questions au lieu de quinze et permet à l'émission d'être plus dynamique. Les candidats n'auront pas forcément plus de chances de gain pour autant, car la difficulté des questions s'adapte également. La nouvelle pyramide des gains est similaire à celle des émissions précédentes, en retirant les trois gains les moins élevés.

Pour le retour de l'émission le 19 janvier 2019, la pyramide des gains évolue et comporte à nouveau quinze niveaux, comme ce fut le cas de 2000 à 2009. Les gains des douze premiers niveaux ont toutefois été réduits par rapport à la pyramide d'origine.

.

Financement des gains

Les sommes gagnées sont en fait une redistribution de plusieurs sources de revenus différentes. En France, le financement des gains des candidats provient entre autres de :

  • l'argent récolté par les appels surtaxés nécessaires à l'inscription (0,56  l'appel) ;
  • l'envoi de SMS (0,50  par SMS auquel on ajoute le prix du SMS), le SMS permettant de répondre à la question posée pendant la publicité (2 000  sont en jeu à chaque émission) ;
  • la publicité, dont les tarifs sont en général élevés, car l'émission génère une très forte audience (notons le record d'audience de l'été 2007 avec en moyenne 6 millions de téléspectateurs par soir pour 40 % de part de marché) ;
  • les partenaires ;
  • les produits dérivés (jeux vidéo, jeux sur Internet ou TPS et jeu de société).

Les jokers

Le joueur dispose de trois jokers (quatre du 5 juin 2006 au 11 avril 2009) qu'il peut utiliser à tout moment. Il est aussi possible d'utiliser plusieurs jokers pour la même question, et dans n'importe quel ordre. Chaque joker n'est utilisable qu'une seule fois ;

  • le 50/50 : l'ordinateur élimine deux mauvaises réponses sur les quatre, préalablement choisies par les rédacteurs de questions ; il a pour vocation de faciliter le choix, mais peut très bien supprimer deux réponses que le candidat avait déjà écartées et laisser les deux autres propositions plausibles de façon égale, ce qui contribue à faire monter la tension.
  • l'appel à un ami (membre de la famille ou ami) : le candidat pose la question et propose les réponses à l'un de ses « amis », dans un temps maximum de 30 secondes. Il est efficace lorsque le candidat a dans sa liste d'amis une personne spécialiste de la question pour laquelle il demande le joker. En effet, le joueur choisit la personne qu'il souhaite appeler, parmi sa liste comportant 3 personnes maximum. Le candidat n'est pas obligé de suivre l'avis de son ami. Si l'ami est injoignable, le joker est tout de même compté comme utilisé. À noter que ce joker peut être considéré comme un cadeau : il suffit au candidat de s'être préalablement concerté avec un complice de sorte que ce dernier reste près d'un téléphone et d'un ordinateur avec une connexion Internet le jour de l'enregistrement de l'émission. Trente secondes représentent un temps largement suffisant pour trouver la réponse à une question à choix multiple sur le Web.
  • l'avis du public : les membres du public sont appelés à voter, à l'aide d'une télécommande, pour la réponse qui leur semble correcte. Les membres du public ne sont pas obligés de voter, permettant ainsi à ceux qui ignorent la réponse de ne pas mettre le candidat sur une mauvaise piste. Les résultats sont ensuite représentés sous forme de pourcentages par lettre. C'est généralement ce joker qui détermine la bonne réponse avec le plus de certitude, mais il est arrivé en de très rares occasions (généralement après avoir franchi le 2ème palier) que le public se trompe.
  • le switch : ce joker est disponible après que le candidat a franchi le 1er palier. Il permet à celui-ci d'abandonner la question en cours, et d'en passer à une autre de même valeur. S'il affirme avoir trouvé la bonne réponse après son utilisation, la question est quand même passée. Ce joker a été lancé le 5 juin 2006, puis supprimé le 27 avril 2009 à l'occasion du passage à la pyramide de 12 questions.

Diffusion

Caractéristiques

La musique

La musique communément associée à la franchise a été composée par Keith et Matthew Strachan, père et fils. Elle dramatise l'ambiance et y apporte de la tension, et contrairement à d'anciens jeux, la musique de Qui veut gagner des millions a été créée pour être jouée durant la quasi-totalité de l'émission. Le générique prend son inspiration de Mars, un des mouvements des Planètes de Gustav Holst ; chaque thème musical utilisé pour les questions (de 3 000 à 48 000 , puis de 72 000 à 300 000  jusqu'en 2016 ; de 2 000 à 24 000 , puis de 36 000 à 300 000  depuis 2019) augmente d'un demi-ton entre chaque question, afin d'accroître la tension à mesure que les candidats progressent dans la pyramide des gains.

En 2010, le générique est remixé et de nouvelles musiques (utilisées dans la version originale britannique entre 2007 et 2014) remplacent la plupart de celles diffusées jusqu'alors.[réf. nécessaire]

Gagnants de la somme maximale

Dans toute l'histoire de la version française du jeu, seuls trois candidats ont remporté la somme maximale :

  • Le 30 septembre 2000, Frédéric Grégoire[4],[5] et le 5 novembre de la même année, le dénommé Louis[6] ont gagné chacun 4 millions de francs de l'époque (un peu plus de six cent mille euros actuels) à un mois d'intervalle.
  • Marie Friedel, quant à elle, obtint le 27 août 2004 la plus haute somme jamais gagnée : 1 million d'euros[7].

Émissions spéciales

Plusieurs émissions spéciales, où des candidats anonymes jouaient, ont été diffusées en prime time (Spéciale couples, Spéciale Belle-mère et Gendre, Spéciale Jumeaux, Spéciale bacheliers et Spéciale Nouveaux Mariés, nouveaux pacsés) entre le et le .

Des prime time où des célébrités jouent par équipes de deux pour défendre une association à but non lucratif ont également été diffusés entre le et le

À noter que seule la version prime time avec des personnalités a été maintenue entre 2010 et 2016, la version quotidienne s'étant arrêtée [8].

Le 1er juillet 2003, une émission spéciale intitulée « L'émission interdite » fut diffusée en seconde partie de soirée. Elle fut entièrement consacrée à l'affaire Charles Ingram, candidat de la version britannique du jeu qui avait empoché 1 million de livres sterling en trichant avec l'aide de deux complices présents dans le public et sur le plateau[9]. Ce fut l'unique fois où Jean-Pierre Foucault présenta l'émission sans la présence du public[réf. nécessaire].

Le 5 septembre 2015, TF1 propose un numéro spécial anniversaire (pour les 15 ans de l'émission). On y retrouve des animateurs de jeux télé de TF1 accompagnés de leurs plus grands gagnants (notamment Laurence Boccolini pour Money Drop et Jean-Luc Reichmann pour Les 12 coups de midi), ainsi que Christophe Beaugrand et Olivier Minne, en tant qu'animateurs respectifs de QI : la France passe le test et de Joker, accompagnés de grands gagnants de ces émissions, Mathieu et Tristan. On y retrouve également Jean-Pierre Foucault jouant en tant que candidat aux côtés d'un ancien grand gagnant. Laurence Boccolini prendra donc sa place[10].

Le 19 janvier 2019, pour le retour du jeu après trois ans d'absence, Jean-Pierre Foucault présente le jeu pour la dernière fois et accueille cinq duos de célébrités jouant pour des associations, comme dans la plupart des précédents primes. À la fin de l'émission, il reçoit Camille Combal comme candidat, qui devient ensuite animateur du jeu le 26 janvier 2019 ; Jean-Pierre Foucault participera à cette émission en tant que candidat.

Faits notables

  • En octobre 2000, une polémique nait autour d'une question posée à Frédéric (le premier gagnant millionnaire), le 30 septembre précédent. Elle concerne un personnage de la bande dessinée Tintin : Dans Tintin qui vient soigner le capitaine Haddock ?
A : Docteur Rotule
B : Docteur Omoplate
C : Docteur Ménisque
D : Docteur Tympan

Le candidat a demandé comme joker « l'avis du public » qui a répondu à 73 % Docteur Rotule, tandis que 1 % des personnes interrogées a répondu « Docteur Omoplate », 11 % et 15 % ont choisi respectivement « Docteur Ménisque » et « Docteur Tympan ». La controverse vient du fait que ce personnage apparaît un nombre infime de fois dans les albums et qu'il est peu probable qu'un aussi grand nombre de personnes puisse le connaître.

  • Le , un candidat en France est reparti de l'émission sans avoir atteint le premier palier. Il avait chuté sur la cinquième question à 1 500  portant sur le surnom que l'on attribuait à Charlemagne. Les réponses étaient :
A : L'empereur à la « barbe de trois jours »
B : L'empereur à la « barbe fleurie »
C : L'empereur à la « barbe à papa »
D : L'empereur à la « barbe à poux »

Il avait répondu qu'il s'agissait de l'empereur à la « barbe de trois jours » alors qu'il s'agissait de l'empereur à la « barbe fleurie ». Ce fut l'unique fois dans la version française du jeu où un candidat ayant joué sur le fauteuil central est reparti les mains vides.

  • En 2006, un candidat a répondu que le Soleil gravitait autour de la Terre[11]. La question, qui valait 3 000 , était « Qu'est-ce qui gravite autour de la Terre ? La Lune / Le Soleil / Mars / Vénus ». Après hésitation, il utilise le vote du public mais celui-ci affirme à 56 % que c'est le Soleil qui tourne autour de la Terre. Seulement 42 % disent qu'il s'agit de la Lune, ce qui était la bonne réponse.
  • Le , Nolwenn Leroy et Lambert Wilson ont échoué à la quatorzième question à 300 000  et sont donc retombés à 48 000 . Ils furent les premiers et les seuls candidats dans la version française à échouer aussi haut dans la pyramide des gains. La question était la suivante :
Qu'est-ce qui n'est pas représenté sur le billet de 10 euros ?
A : Les îles Canaries
B : L'île de La Réunion
C : L'archipel des Açores
D : L'île de Malte
Ils ont utilisé le joker « appel un ami » et ont suivi l'avis de l'ami appelé, qui affirmait avec certitude que la bonne réponse était « l'île de La Réunion », alors qu'il s'agissait de l'île de Malte.
  • Le , une candidate est revenue à la suite d'une erreur lors de son premier passage le . La question qui valait 6 000  était :
Dans la mythologie grecque, qu'est-ce que l’ambroisie ?
A : Un breuvage
B : Un aliment
C : Une nymphe
D : Un vêtement
La candidate avait répondu « un breuvage » alors que la réponse attendue était « un aliment ». Après la diffusion de l'émission, les rédacteurs ont constaté que certains breuvages sont considérés comme des aliments, la réponse « un breuvage » est donc considérée comme exacte. Cette candidate est donc revenue et la réponse a été acceptée, elle a donc continué la pyramide des gains en partant de 6 000 . Ensuite, elle est repartie avec 12 000 .
  • Le , pour la première fois dans la version française de l'émission, deux candidats sont arrivés à égalité lors de la question de rapidité. Une nouvelle question de rapidité a donc été posée uniquement à ces deux candidats pour les départager (l'écart entre les deux candidats a finalement été de 0,01 s à la deuxième question). Cette situation s'est reproduite à trois reprises en 2009.
  • Le , un candidat a bien répondu à une question de rapidité en seulement 2,25 secondes.
  • Le 26 août 2004, pour la première fois, avec sélection des candidats le public a donné à l'unanimité la même réponse sur une question pour laquelle il avait été consulté.

La question qui valait 3 000  était :

Quel est le titre du dessin animé des studios Disney, sorti en 2004 ?
A : Frère des aigles
B : Frère des ours, qui était la bonne réponse.
C : Frère des rennes
D : Frère des cygnes

Cela s'est reproduit le avec la question suivante, qui valait 12 000  :

Dans le monde de la mode, qui a été surnommée la Grande Mademoiselle ?
A : Nina Ricci
B : Jeanne Lanvin
C : Sonia Rykiel
D : Coco Chanel, qui était la bonne réponse.
  • Le , un candidat jouant pour 48 000  devait répondre à la question suivante :
Parmi ces personnages historiques, lequel n'a pas été guillotiné durant la Révolution française ?
A : Mirabeau
B : Camille Desmoulins
C : La Fayette
D : Philippe d'Orléans.
Le candidat a gagné en répondant « La Fayette », ce qui était la réponse attendue des rédacteurs de la question. Mais, en réalité, la question contenait une erreur de formulation : La Fayette n'est pas le seul, des quatre personnages, non guillotiné durant la Révolution française. En effet, Mirabeau est mort à la suite d'une maladie le , à Paris.
  • Le , lors d'une question à 100 000  qui était :
Comment appelle-t-on un collectionneur de titres de transport ?
A : Ésitériophile
B : Lécythiophile
C : Sidérophile
D : Échéphile
Seules quatre personnes du public ont voté quand le joker « Vote du public » a été utilisé par une candidate. Mais aucune personne sur les quatre n'a donné la bonne réponse et trois d'entre elles ont voté la réponse D, réponse que la candidate a validée. La bonne réponse était la réponse A.

Références dans les médias

  • Dans le film Mon meilleur ami de Patrice Leconte (2006), une longue scène montre Jean-Pierre Foucault recevant dans son émission un brillant candidat (Dany Boon) qui parvient à empocher le million grâce à l'aide d'un « ami » (Daniel Auteuil). Par facilité scénaristique, le film met en scène une émission en direct (l'ami appelé est en train de regarder l'émission en direct lors de l'appel). Elle est enregistrée en réalité.
  • Dans le film Slumdog Millionnaire, l'émission est au centre de l'intrigue. Bien qu'étant faiblement éduqué, Jamal Malik réussit à répondre à toutes les questions car elles concernent toutes des évènements marquants qui se sont produits au cours de sa vie. Une enquête est menée afin de découvrir sa méthode de triche, mais faute de preuve, il est autorisé à continuer. C'est finalement par hasard qu'il donne la dernière bonne réponse ; là aussi avec une émission filmée en direct par commodité scénaristique.
  • En 2009, l'émission est mise en scène par la marque Citroën dans le cadre d'une publicité télévisuelle. Les questions portent sur le prix d'une des voitures ou sur les offres spéciales proposées.

Produits dérivés

  • Il existe un jeu vidéo de l'émission qui existe en trois versions sur Game Boy Advance, deux versions sur Dreamcast, trois versions sur PSone, une version sur PlayStation 2, une version sur PlayStation 3, trois versions sur PC, deux versions sur Wii et enfin deux versions sur Nintendo DS (qui ont exactement le même contenu que les versions Wii). Dans certaines versions, certaines anciennes questions de l'émission sont reprises. Il existe aussi plusieurs versions pour téléphone portable.
  • six jeux de société ont également été créés, dont un fonctionnant avec un DVD interactif. (Junior, version classique, seconde édition, famille, famille seconde édition, et version multijoueurs interactive).
  • quatre DVD interactifs ont également vus le jour. Les première et deuxième édition sont classiques, la troisième édition contient également des questions illustrées ainsi que la possibilité de choisir entre les questions adulte ou junior. La quatrième édition ajoute la possibilité de choisir entre trois thèmes : culture générale, divertissement ou sport.
  • Depuis 2010, un jeu de société Qui veut gagner des millions - Famille est édité par Dujardin et TF1 Games

Parodies

  • Cette émission a fait l'objet d'une parodie dans un des sketches de l'humoriste Laurent Gerra, parodie intitulée Qui veut passer pour un con ?
  • Cette émission a aussi été parodiée par les humoristes Gad Elmaleh et Olivier Baroux dans leur sketch Qui veut gagner de l'argent en masse ?[12].
  • L'animateur Cauet a également réalisé trois parodies de Qui veut gagner des millions.
  • Un autre sketch du même nom prend comme sujet Qui veut gagner des millions : le candidat prend 3 jokers, et il gagne 0 .

Notes et références

  1. (en) « Top 10 List of the Worlds Most Popular TV Gameshows 2009 », sur international-television.org,
  2. (fr) Julien Lalande, « Audiences : le Mondial booste Nagui, "Qui veut gagner" au plus bas », sur PureMédias, (consulté le 5 avril 2011)
  3. « "Qui veut gagner des millions ?" : Jean-Pierre Foucault passe le relais à Camille Combal », LCI,‎ (lire en ligne, consulté le 7 novembre 2018)
  4. « J’ai acheté une maison », Le Parisien, 4 avril 2009.
  5. [vidéo] Qui veut gagner des millions Frédéric le premier gagnant à gagner les 4 millions de Francs (2000) sur YouTube
  6. Un deuxième gagnant à quatre millions !, Le Parisien, 5 novembre 2000.
  7. [vidéo] Qui veut gagner des Millions - 26/08/2004 - Marie (gagnante du million) sur YouTube
  8. « Qui veut gagner des millions détient le leadership avec ELA », sur Toutelatele.com, (consulté le 17 septembre 2013)
  9. « Le couple qui voulait gagner des millions sans se fatiguer », sur Le Parisien, (consulté le 25 mars 2015)
  10. « mediazap.tv »
  11. Canal Memo, « Qui veut gagner des millions », (consulté le 22 octobre 2017)
  12. [vidéo] Gad Elmaleh - Qui veut gagner de l'argent en masse sur YouTube

Voir aussi

Articles connexes

Lien externe