Quai des Antilles

Quai des Antilles
Image illustrative de l’article Quai des Antilles
Les Anneaux de Buren et le Hangar à bananes
sur le quai des Antilles.
Situation
Coordonnées 47° 12′ 08″ nord, 1° 34′ 22″ ouest
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Ville Nantes
Morphologie
Type Quai
Longueur 500 m
Histoire
Création 1902-1904
Monuments Hangar à bananes
Anneaux de Buren

Géolocalisation sur la carte : Loire-Atlantique

(Voir situation sur carte : Loire-Atlantique)
Quai des Antilles

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Quai des Antilles

Géolocalisation sur la carte : Nantes

(Voir situation sur carte : Nantes)
Quai des Antilles

Le quai des Antilles est un quai de Nantes, en France, situé à la pointe ouest de l'Île de Nantes, le long de la Loire (bras de la Madeleine) entre les quais Fernand-Crouan (au nord) et Président-Wilson (au sud).

Description

Cette ancienne infrastructure du Grand port maritime de Nantes-Saint-Nazaire, longue de 500 mètres[1], est aujourd'hui fermé au trafic fluvio-maritime de marchandises, mais la présence d'une ancienne voie ferrée parmi le pavage de la chaussée, rappelle son passé industriel et commercial.

Rénové au début des années 2000, il accueille désormais des activités festives au sein du hangar à bananes, tandis que les rambardes du quai sont également agrémentées par Les Anneaux, œuvre de Daniel Buren et Patrick Bouchain.

Historique

Commencé en 1902 et terminé en 1904, il est nommé « quai des Antilles » en 1905 en référence aux relations anciennes entre le port de Nantes et les Antilles françaises[1].

Mais les tout débuts de son aménagement remontent à 1840 : avec l'apparition des premiers chantiers navals de Nantes, les berges de l'île de la Prairie au Duc sont en effet peu à peu stabilisées, mais il faudra attendre le début du XXe siècle, avec le comblement des bras de la Loire et la suppression de l'île Mabon (ou île Lemaire)[2], pour que le quai des Antilles prenne sa forme définitive[3].

Le 23 septembre 1943, le port, les chantiers, les quais et la gare de l'État sont atteints par les bombardements alliés[4]. Après la Seconde Guerre mondiale, le quai endommagé est reconstruit. Destiné principalement au trafic portuaire, notamment l'importation de bananes en provenance des Antilles (ce qui nécessitera la construction du hangar à bananes), il reçoit également sur sa partie amont les navires en cours d'armement[3],[5].

Désaffecté à la suite de la fermeture des chantiers Dubigeon en 1987, il fait l'objet d'un programme de réaménagement à la fin des années 2000 pour devenir un lieu de promenade en bord de Loire, avec un hangar à bananes accueillant désormais des bars, des restaurants, une discothèque et un théâtre. Il est notamment agrémenté des anneaux de Buren et Bouchain, œuvre permanente installée en 2007[3].

Depuis 2004, le « hangar 32 », ancien hangar portuaire réhabilité situé sur la partie nord du quai, accueille une exposition permanente autour du projet urbain de l'île de Nantes[6].

Au hangar 31 se trouve l'association « La Cale 2 L'île » créée en 1989, dont la vocation est de sauvegarder le patrimoine maritime et fluvial. En 2005, elle mena à bien la reconstruction de l'un des bateaux de Jules Verne, le Saint-Michel II[7].

La partie dédiée à la circulation automobile située parallèlement à environ 70 m à l'est du quai porte depuis 2008 le nom de « boulevard des Antilles »[8].

Le nom de « Quai des Antilles » a été attribué au terminus de la ligne de Chronobus C5 (mise en service à la rentrée 2013) qui se trouve néanmoins à l'extrémité ouest du boulevard de la Prairie-au-Duc.

Vue panoramique

Nantes : vue panoramique du quai des Antilles depuis la butte Sainte-Anne

De gauche à droite : le Belem, le Marité et le Maillé-Brézé.

Quai des Antilles, de la grue jaune à la grue grise (prise de vue de 2004, le hangar à bananes n'est pas encore réaménagé et les anneaux de Buren ne seront installés qu'en 2007). Les cinq grues Mofag (vertes et bleue, aujourd'hui disparues) du quai Président-Wilson ont été démontées après l'arrêt définitif de l'activité portuaire à cet endroit en 2007.

Notes et références

  1. a et b Pied 1906, p. 7
  2. Également appelée île Lemaire. Cette île a pendant des siècles marqué par son bouquet d'arbres l'entrée du port de Nantes.
  3. a b et c Le quai des Antilles : un quai d'armement, panneau de présentation du quai consulté sur site le 15 octobre 2011
  4. Catherine Decours, Le port de Nantes a 3000 ans, Giotto, , 114 p. (ISBN 2-910561-24-0).
  5. L'armement est un chantier de finition de construction navale qui dure de 6 à 12 mois et qui consiste à poser les parties supérieures (mât, timonerie, cheminée), à aménager l'intérieur en y installant l'électricité, gaines et tuyauteries et à équiper les cabines et salons d'un bateau.
  6. le hangar 32 sur le site iledenantes.com
  7. La Cale 2 l'île
  8. « Délibération no 5 - Conseil municipal du 5 décembre 2008 - Dénomination de voies publiques - Approbation », sur nantes.fr (consulté le 22 avril 2014).

Voir aussi

Bibliographie

Articles connexes