Puduhepa

La reine Puduhepa rendant hommage à la déesse Hebat sur son trône, détail du bas-relief de Firaktin.

Puduhepa est une reine du royaume hittite, épouse de Hattushili III. On lui connaît de nombreux enfants, les principaux étant ses fils Tudhaliya et Nerikailli, et ses filles Gussuliyawiya, et Maâthornéferourê (nom égyptien donné à la première de ses filles à épouser Ramsès II).

Biographie

Elle naît dans les premières années du XIIIe siècle av. J.-C. dans la ville de Lawazantiya au Kizzuwatna. Son père, Bentepsharri, est le grand prêtre de la divinité tutélaire de la cité, Ishtar de Lawazantiya. À la suite de ce dernier, elle exerce la fonction de prêtresse. À son retour de la bataille de Qadesh, Hattushili rencontre Puduhepa et, selon ses dires, Ishtar lui enjoint de la prendre comme épouse. Elle le suit donc dans son royaume de Hakpissa. Quand son époux réussit à monter sur le trône hittite en évinçant son neveu Urhi-Teshub/Mursili III, Puduhepa devient la reine des Hittites.

Elle exerce un rôle majeur à la cour hittite, comme dans la diplomatie internationale de l'époque. Elle apparaît constamment aux côtés de son mari quand il prend de grandes décisions. Pourtant elle ne paraît pas exercer un ascendant sur celui-ci : le couple règne main dans la main. Puduhepa a beaucoup communiqué avec le roi d'Égypte Ramsès II, quand il a signé un traité de paix avec Hattushili, et quand elle lui a donné deux de ses filles à marier.

Après la mort de Hattushili, elle exerce encore un grand rôle sous le règne de son fils Tudhaliya IV, en tant que reine-mère. Elle est connue pour cette époque par des décisions de justice qu'elle prend pour des litiges ayant eu lieu dans le royaume d'Ougarit, vassal des Hittites. Puduhepa aura sans doute exercé la fonction de reine pendant environ 66 ans, puisqu'elle meurt vers la fin du XIIIe siècle av. J.-C., à environ 90 ans. C'est une des figures majeures de la vie politique de cette période.

En tant que prêtresse, Puduhepa a eu un grand rôle dans la vie religieuse de son époque. Elle aurait écrit des hymnes à la déesse Lelwani, et à la déesse-soleil d'Arinna, qu'elle assimile à sa divinité protectrice, la déesse hourrite Hebat. Dans ces textes, elle invoque les déesses pour qu'elles assurent une bonne santé à son mari. Elle a sans doute joué un grand rôle dans la « hourritisation » du panthéon impérial hittite, qu'illustrent les aménagements que font Hattushili III et Tudhaliya IV dans le sanctuaire de Yazılıkaya.

Postérité

Notes et références

Bibliographie

  • (de) H. Otten, Das Gelübde der Königin Puduhepa an die Göttin Lelwani, Wiesbaden,  ;
  • (de) H. Otten, Puduhepa, Eine hethitische Königin in ihren Textzeugnissen, Mainz,  ;
  • (de) E. Edel, Die ägyptisch-hethitische Korrespondenz aus Boghazköi in babylonischer und hethitischer Sprache, Opladen,  ;
  • (de) H. Klengel, Geschichte des hethitischen Reiches, Leiden, Boston, Köln, .