Province ecclésiastique de Rennes

Province ecclésiastique de Rennes

La province ecclésiastique de Rennes (en latin : Provincia Rhedonensis) est une des quinze provinces ecclésiastiques de l'Église catholique en France. Elle est, depuis 2007, dirigée par Mgr Pierre d'Ornellas.

La province ecclésiastique regroupe depuis 2003 les neuf diocèses suivants couvrant l'ensemble des régions administratives Bretagne et Pays de la Loire[1] :

Histoire

La province ecclésiastique de Rennes a été créée en 1859, quand le diocèse de Rennes fut élevé au rang de métropole. Elle comprenait alors les diocèses de Quimper, Rennes, Vannes et Saint-Brieuc, qui relevaient auparavant de la province de Tours.

Une province ecclésiastique indépendante avait pourtant été constituée en Bretagne au IXe siècle, sous le règne du roi Salomon de Bretagne, avec Dol comme métropole[2], Rennes et Nantes restant cependant rattachés à Tours qui avait été dans l'Antiquité la capitale de la lyonnaise III. Mais la reconnaissance de Dol comme métropole ecclésiastique de la Bretagne fut toujours contestée par les archevêques de Tours. Rome avait clarifié officiellement la situation en 1076, en accordant le pallium à l'archevêque Éven, mais un siècle plus tard, en 1209, le pape Innocent III trancha finalement en faveur de Tours, en affirmant l'autorité de son archevêque sur les évêques bretons de Dol, Léon, Nantes, Quimper, Rennes, Saint-Brieuc, Saint-Malo, Tréguier et Vannes.

Notes et références

  1. Décret de la Congrégation pour les évêques, du 8 décembre 2002, ratifiant la proposition des évêques français de regroupement des diocèses en quinze nouvelles provinces ecclésiastiques.
  2. Barthélémy-Amédée Pocquet du Haut-Jussé, Les Papes et les ducs de Bretagne, Chapitre préliminaire § IV,V,VI & VII

Voir aussi