Prothèse (linguistique)

La prothèse (terme vieilli : prosthèse), du grec prothesis, issu de protithenai = « placer devant », est une figure de style fondée sur l’ajout au début d'un mot d'une lettre ou d'une syllabe qui n'en modifie pas le sens. La prothèse a deux acceptions : phonétique et stylistique.

Exemples

  • étable, provenant du latin stabula
  • épaules, de scapulae
  • échelle de scalae
  • exemples littéraires : « Zun bjour hvers dmidi, dsur lla aplateforme zarrière zd'hun tautobus, gnon ploin ddu éparc Omonceaux » (Raymond Queneau, Exercices de style), la prothèse est exagérée mais cela permet de générer un effet comique et hermétique.

Définition

Définition linguistique

Comme pour l'épenthèse, la prothèse a deux acceptions:

  1. une acception phonétique : c'est un métaplasme consistant en l'ajout d'un ou plusieurs phonèmes en début de mot, le plus souvent pour permettre une prononciation plus aisée quand le mot commencerait sans cela par plusieurs consonnes. Elle est assez fréquente en espagnol (ce mot lui-même est une prothèse) : ainsi estatua, la statue. L'absence de prothèse dans certains mots du français est une cause de difficultés de prononciation pour les jeunes enfants : ainsi le fameux pestacle provient de l'absence de prothèse dans le mot spectacle. La langue produit naturellement des prothèses: le g de grenouille par exemple vient de l'ancien français renoille.
  2. une acception stylistique : l'effet généré par l'addition du phonème ou de la syllabe est souvent comique.

Figures proches

  • Figures "mère" : métaplasme, adjonction
  • Figure "fille" : aucune

Domaines transverses

La prothèse est également un terme médical qui désigne un dispositif artificiel étendant ou remplaçant un organe ou un membre.

Notes et références

Voir aussi

Liens externes

Bibliographie

Bibliographie des figures de style

  • Quintilien (trad. Jean Cousin), De L’institution oratoire, t. I, Paris, Les Belles Lettres, coll. « Budé Série Latine », , 392 p. (ISBN 2-2510-1202-8).
  • Antoine Fouquelin, La Rhétorique françoise, Paris, A. Wechel, (ASIN B001C9C7IQ).
  • César Chesneau Dumarsais, Des tropes ou Des différents sens dans lesquels on peut prendre un même mot dans une même langue, Impr. de Delalain, (réimpr. Nouvelle édition augmentée de la Construction oratoire, par l’abbé Batteux.), 362 p. (ASIN B001CAQJ52, lire en ligne)
  • Pierre Fontanier, Les Figures du discours, Paris, Flammarion, (ISBN 2-0808-1015-4, lire en ligne).
  • Patrick Bacry, Les Figures de style et autres procédés stylistiques, Paris, Belin, coll. « Collection Sujets », , 335 p. (ISBN 2-7011-1393-8).
  • Bernard Dupriez, Gradus, les procédés littéraires, Paris, 10/18, coll. « Domaine français », , 540 p. (ISBN 2-2640-3709-1).
  • Catherine Fromilhague, Les Figures de style, Paris, Armand Colin, coll. « 128 Lettres », 2010 (1re éd. nathan, 1995), 128 p. (ISBN 978-2-2003-5236-3).
  • Georges Molinié et Michèle Aquien, Dictionnaire de rhétorique et de poétique, Paris, LGF - Livre de Poche, coll. « Encyclopédies d’aujourd’hui », , 350 p. (ISBN 2-2531-3017-6).
  • Henri Morier, Dictionnaire de poétique et de rhétorique, Paris, Presses universitaires de France, coll. « Grands Dictionnaires », (ISBN 2-1304-9310-6).
  • Michel Pougeoise, Dictionnaire de rhétorique, Paris, Armand Colin, , 228 p., 16 cm × 24 cm (ISBN 978-2-2002-5239-7).
  • Olivier Reboul, Introduction à la rhétorique, Paris, Presses universitaires de France, coll. « Premier cycle », , 256 p., 15 cm × 22 cm (ISBN 2-1304-3917-9).
  • Hendrik Van Gorp, Dirk Delabastita, Georges Legros, Rainier Grutman et al., Dictionnaire des termes littéraires, Paris, Honoré Champion, , 533 p. (ISBN 978-2-7453-1325-6).
  • Groupe µ, Rhétorique générale, Paris, Larousse, coll. « Langue et langage », .
  • Nicole Ricalens-Pourchot, Dictionnaire des figures de style, Paris, Armand Colin, , 218 p. (ISBN 2-200-26457-7).
  • Michel Jarrety (dir.), Lexique des termes littéraires, Paris, Le Livre de poche, , 475 p. (ISBN 978-2-253-06745-0).