Proisy

Proisy
Proisy
La mairie.
Blason de Proisy
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Aisne
Arrondissement Vervins
Intercommunalité Communauté de communes Thiérache Sambre et Oise
Maire
Mandat
Stéphanie Lejeune
2020-2026
Code postal 02120
Code commune 02624
Démographie
Gentilé Proisyen(ne)s
Population
municipale
274 hab. (2017 en diminution de 15,69 % par rapport à 2012)
Densité 53 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 53′ 55″ nord, 3° 44′ 27″ est
Altitude 150 m
Min. 105 m
Max. 179 m
Superficie 5,2 km2
Unité urbaine Commune rurale
Aire d'attraction Guise
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton de Guise
Législatives Troisième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Hauts-de-France
Voir sur la carte administrative des Hauts-de-France
City locator 14.svg
Proisy
Géolocalisation sur la carte : Aisne
Voir sur la carte topographique de l'Aisne
City locator 14.svg
Proisy
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Proisy
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Proisy

Proisy est une commune française située dans le département de l'Aisne, en région Hauts-de-France.

Géographie

Localisation

Entrée de Proisy.
Rose des vents Malzy Chigny Rose des vents
Romery N Marly-Gomont
O    Proisy    E
S
Romery Le Sourd

La commune est traversée par l'Oise, le village étant situé sur la rive gauche (sud). L'établissement public EPTB Entente Oise-Aisne a construit de 2007 à 2009 un ouvrage de protection contre les fortes crues à Proisy comprenant une digue de retenue des eaux d'une longueur d'un kilomètre, d'un clapet mobile et d'un évacuateur de sécurité.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

La voie de randonnée axe vert de la Thiérache traverse la commune.

Urbanisme

Typologie

Selon la terminologie définie par l'Insee et le zonage publié en 2020, Proisy est une commune rurale, car elle n'appartient à aucune unité urbaine[Note 1],[1],[2].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Guise, dont elle est une commune de la couronne[Note 2]. Cette aire, qui regroupe 21 communes, est catégorisée dans les aires de moins de 50 000 habitants[3],[4].

Histoire

Carte de Cassini du secteur
(vers 1750).
Carte postale de l'Avenue de la gare vers 1910. (Petithomme).

Toponymie

Le village de Proisy apparaît pour la première fois en 1161 sous l'appellation de Territorium de Proisi dans un cartulaire de la seigneurie de Guise. L'orthographe variera ensuite: Proisis, Proizy en 1709' et enfin l'orthographe actuelle Proisy sur la Carte de Cassini au XVIIIè siècle [5].
Histoire
Proisy possédait autrefois un château-fort[6] entouré d'eau et où on remarquait un haut donjon également baigné par l'eau. Il fut pris en 1422 par Jean II de Luxembourg-Ligny (comte de Ligny et de Guise qui livra Jeanne d'Arc aux Anglais), assiégé et détruit par le maréchal de Boussac et Jean Poton de Xaintrailles en 1430.

En 1700, le roi, sur la demande de Joseph de Ximenès, seigneur de Proisy, établit dans ce village un marché-franc le 3 de chaque mois. La carte de Cassini ci-contre montre qu'au milieu du XVIIIè siècle, Proisy est une paroisse située sur la rive gauche de l'Oise.
En aval est figuré le château de Proisy.
Au sud est représentée la ferme du Clos. Une maison bourgeoise, qui fut édifiée à son emplacement au XIXè siècle, fut léguée au Conseil Général de l'Aisne pour y implanter l'Institut Médioco Educatif acrtuel.
Le château de Wiège est également représenté sur cette carte.
En 1760, la paroisse compte 430 arpents de terres, 160 arpents de prés et 100 arpents de bois.

Le , la commune modifie son nom de Proizy en Proisy.

L'ancienne ligne de chemin de fer de Guise à Hirson
Proisy était desservi de 1910 à 1951 par une gare de la ligne de Guise à Hirson. La desserte voyageurs fut supprimée en 1951 et la ligne fermée au trafic fret en 1978. L'axe vert de la Thiérache est aménagé sur l'ancienne plateforme ferroviaire. Quatre trains s'arrêtaient chaque jour dans cette gare dans chaque sens (voir les horaires [7]).
Première guerre mondiale
Le 28 août 1914, soit moins d'un mois après la déclaration de la guerre, Proisy est occupée par les troupes allemandes après la défaite de l'armée française lors de la bataille de Guise. Pendant toute la guerre, le village restera loin du front qui se stabilisera à environ 150 km à l'est aux alentours de Péronne. Les habitants vivront sous le joug des Allemands: réquisitions de logements, de matériel, de nourriture, travaux forcés. Le , un escadron du 25e régiment de dragons pénétrait dans le village malgré la résistance de l'ennemi qui fut contraint de reculer. Le village était libéré. Sur le monument aux morts sont inscrits les noms des vingt-quatre soldats de Proisy morts pour la France [8].

Seigneurs de Proisy

  • 1160 : Lambert de Proisy, premier seigneur du lieu, mentionné pour la première fois en 1169 dans une charte de l'abbaye de Homecourt près de Cambrai.
  • 1195-1211 : Vautier de Proisy, fils du précédent.
  • 1221 : Anselme de Proisy, fils du précédent, il épouse Jeanne de Lislet, dont il a : Anselme, Clarembaud, Hubert, chanoine à église Saint-Géry de Cambrai et Claude.
  • 12?? : Anselme II de Proisy, fils du précédent.
  • 1231 : Clarembaud de Proisy, frère du précédent.
  • 1246-1248 : Guy de Proisy, femme : Elisabeth de la Celle ou Elisabeth de Colle, veuve de Jean, chevalier de Celle.
  • 12?? : Claude de Proisy, il épouse Jeanne de Campremy, dont il a : Claude, Hugues et Guy.
  • 12?? : Claude II de Proisy, femme : Isabeau de Fressonsart.
  • 1280-1317 : Jean de Proisy, fils du précédent, il épouse Françoise de Bauville, dont il a : Mathieu et Guillaume.
  • 1339 : Mathieu de Proisy, sire de Proisy et Liez (Aisne).
  • 1370 : Guillaume, sire, femme : Mathilde de Daix.
  • 13?? : Simon, sire de Proisy, leur fils, femme :Jeanne de Bretigny, enfants : Jean, Clarembaud.
  • 14?? : Jean II de Proisy, fut tué à la bataille de Verneuil en 1424.
  • 1424 : Jean III de Proisy, également seigneur du Sourd, de Malzy et Foucaucourt, gouverneur de Guise, qu'il défend en 1424, bailli de Tournai. Sans héritier, il donne Proisy à son neveu.
  • 1466 : Léon de Proisy, sire de La Bove. femmes : 1e : Anne de Baudrain de Lannoy, 2e : Marguerite de La Bove, d'autres disent Claudine Despence. Enfants : Louis, Jean : sire de La Bove, Jacqueline : femme de henri de La Chapelle, Simon : protonotaire apostolique, abbé de Cysoing.
  • 1492 : Louis de Proisy, gentilhomme de la chambre, grand bailli de Tournai, gouverneur de Mortagne, femme : Guillemette de Losse, enfants : François, Nicolas : chanoine de Reims, Louis, Yolande : femme de Ferry de La Bove, seigneur de Cilly, Isambart : seigneur de La Plesnoy et Philippe : chevalier de St-Jean.
  • 1500 : François de Proisy, seigneur de Proisy et baron de La Bove, par don de son oncle Jean de Proisy.
  • Louis III de Proisy, fils du précédent.
  • Louis IV de Proisy, fils du précédent.
  • Françoise de Proisy, fille unique et héritière du précédent, elle apporte Proisy en mariage à Denis d'Ausbourg.
  • Augustin d'Ausbourg, fils de la précédente, il vend la terre de Proisy en 1681, moyennant 140 000 livres à Joseph de Ximenès.
  • 1681 : Joseph de Ximenès, lieutenant-général des armées, gouverneur de Maubeuge et chevalier de Saint-Louis.
  • 1706 : Geoffroy de Ximenès, fils du précédent, colonel du Royal-Roussillon.
  • 1708 : Thérèse de Ximenès, sœur du précédent, qui apporte la terre de Proisy en mariage à Nicolas Tarteron, marquis de Montier.
  • Augustin-Alexandre Tarteron, marquis de Montiers, fils de la précédente.

Politique et administration

Découpage territorial

La commune de Proisy est membre de la communauté de communes Thiérache Sambre et Oise, un établissement public de coopération intercommunale (EPCI) à fiscalité propre créé le dont le siège est à Guise. Ce dernier est par ailleurs membre d'autres groupements intercommunaux[9].

Sur le plan administratif, elle est rattachée à l'arrondissement de Vervins, au département de l'Aisne et à la région Hauts-de-France[10]. Sur le plan électoral, elle dépend du canton de Guise pour l'élection des conseillers départementaux, depuis le redécoupage cantonal de 2014 entré en vigueur en 2015[10], et de la troisième circonscription de l'Aisne pour les élections législatives, depuis le dernier découpage électoral de 2010[11].

Administration municipale

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 mars 2008 Jean Sourd    
mars 2008 juillet 2020 Jean-Claude Hiernaux DVG Retraité
Réélu pour le mandat 2014-2020[12]
juillet 2020[13] En cours
(au 13 juillet 2020)
Stéphanie Lejeune    

Démographie

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[14]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[15].

En 2017, la commune comptait 274 habitants[Note 3], en diminution de 15,69 % par rapport à 2012 (Aisne : -1,18 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
628597599660708702705676696
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
654604619644614675659345648
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
597658637540521480431536596
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
532477370363309293311309325
2017 - - - - - - - -
274--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[16] puis Insee à partir de 2006[17].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie

  • Taux de chômage (1999) : 6,3 %.
  • Revenus moyens par ménages (2004) : 12 346 €/an.

Culture locale et patrimoine

Lieux et monuments

Botanique

  • Orchidées sauvages rares.

Personnalités liées à la commune

  • Louis Devillers (1864-1930), médecin comme son père, est le fondateur en 1925 de la maternité, qui est le seul bâtiment subsistant de l'ancien hôpital de Guise. Son épouse légua au département de l'Aisne sa propriété du Clos à Proisy pour y installer un préventorium.

Héraldique

Blason de Proisy Blason
D'azur à trois lions d'argent, armés et lampassés de gueules[18].
Ornements extérieurs
Croix de guerre 1914-1918
Détails
Adopté par la municipalité.

Notes et références

Notes

  1. Une commune rurale est une commune n'appartenant pas à une unité urbaine. Les autres communes sont dites urbaines.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en octobre 2020 l'ancienne notion d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  3. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Références

  1. « Base des unités urbaines 2020 », sur https://www.insee.fr/, (consulté le 5 novembre 2020)
  2. Vianney Costemalle, « Toujours plus d’habitants dans les unités urbaines », sur https://www.insee.fr/, (consulté le 5 novembre 2020)
  3. « Base des aires d'attraction des villes 2020 », sur https://www.insee.fr/, (consulté le 5 novembre 2020)
  4. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc, Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur https://www.insee.fr/, (consulté le 5 novembre 2020)
  5. « Dictionnaire topographique de la France. , Dictionnaire topographique du département de l'Aisne : comprenant les noms de lieu anciens et modernes / réd. sous les auspices de la Société académique de Laon, par M. Auguste Matton ; publ. par ordre du ministre de l'Instruction publique ; et sous la dir. du Comité des travaux historiques », sur Gallica, (consulté le 11 août 2020).
  6. Maximilien Melleville, Dictionnaire historique du département de l'Aisne, Volume 2, 1865, page 236
  7. https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/a/af/Ligne_Hirson-Guise_Horaires_1910.jpg
  8. https://www.geneanet.org/cimetieres/view/6228902/persons/?individu_filter=HOMBERT%2BCharles
  9. « communauté de communes Thiérache Sambre et Oise - fiche descriptive au 1er avril 2020 », sur https://www.banatic.interieur.gouv.fr/ (consulté le 20 avril 2020)
  10. a et b « Code officiel géographique- Rattachements de la commune de Proisy », sur le site de l'Insee (consulté le 20 avril 2020).
  11. « Découpage électoral de l'Aisne (avant et après la réforme de 2010) », sur http://www.politiquemania.com/ (consulté le 20 avril 2020).
  12. « Les maires s'installent pour six ans de mandat », La Thiérache, no 2575,‎ , p. 28 (ISSN 0183-8415)
  13. « Stéphanie Lejeune décroche l’écharpe de maire à Proisy », L'Union,‎ (lire en ligne, consulté le 13 juillet 2020) « À l’issue du second tour, c’est Stéphanie Lejeune qui succède à Jean-Claude Herniaux ».
  14. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  15. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  16. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  17. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.
  18. « 02624 Proisy (Aisne) », sur armorialdefrance.fr (consulté le 30 décembre 2018).

Voir aussi

Liens externes