Proche-orient.info

Proche-orient.info était un site web d'information partiellement payant tenu par Proche-Orient Info SA, spécialisé sur les questions du Proche-Orient et dirigé par Élisabeth Schemla. Une première fermeture est annoncée le , pour «  des problèmes de financement ». Le 1er octobre, le site annonce la réouverture du journal à la faveur d'une souscription test. La réouverture est effective le .

En , et à la suite d'une assemblée générale extraordinaire des actionnaires le 1er septembre, une fermeture définitive est annoncée et prend effet le , « en raison de difficultés économiques ».

Description

La société d'édition naît en . Mis en place le , la rédaction du journal est composée, dans la période allant jusqu'en , de journalistes accrédités, comme Ivan Levaï, Alexandre Adler, Sylvain Attal ou Jean-Yves Camus.

Bénéficiant d'une audience importante dans la communauté francophone d'Israël et la communauté juive de France, le site est parvenu à une fréquentation de l'ordre de quelques dizaines de milliers de connexions quotidiennes lors d'évènements marquants de l'actualité. Une des lignes éditoriales étant la défense de l'existence d'Israël en tant qu'État juif, le site prend position sur divers sujets comme le traité constitutionnel européen, le voile islamique à l'école, le retour des familles de réfugiés palestiniens de 1948 envisagé comme un suicide pour Israël, le décès de Yasser Arafat perçu comme une ouverture pour le règlement du conflit israélo-palestinien ou encore la politique française de lutte contre l'antisémitisme jugée insuffisante. Le quotidien entend quant à lui prendre position pour la défense des valeurs républicaines en France et estime apporter une vision équilibrée au conflit israélo-palestinien.

Proche-orient.info a publié également une revue de presse quotidienne des principaux journaux et chaînes arabes, israéliens, français et anglo-saxons au sujet du Proche-Orient et des troubles communautaires en France.

Controverses

  • Elisabeth Schemla est condamnée pour diffamation, le vendredi , pour avoir attribué à Patrick Farbiaz, attaché parlementaire de Noël Mamère, l’expression « vive le Hamas, le Hamas vaincra »[1].
  • Le site provoque une controverse lorsqu'il annonce cinq jours en avance la mort de Yasser Arafat, qui aura en réalité lieu le . Le site laisse à cette période un bandeau se félicitant d'être le premier site internet à avoir annoncé la mort du président palestinien.
  • Au cours d'une conférence de presse tenue à Alger, le , Dieudonné soutient que la manière dont est entretenue la mémoire de la Shoah relève d'une « pornographie mémorielle », affirmant reprendre cette expression des écrits d'Idith Zertal. Accusant le site Proche-orient.info d'avoir retranscrit ses propos en « la Shoah est une pornographie mémorielle », expression qu'il nie avoir employée, Dieudonné dépose contre les éditeurs du site une plainte pour diffusion de fausses nouvelles.
  • Le , faisant suite à un procès entamé le , la directrice du site Proche-orient.info, Élisabeth Schemla, et l'un des rédacteurs, Jonathan Myara (alias Johan Weisz), sont respectivement condamnés à 2 500 et 1500 euros d'amende, à retirer l'article incriminé, à la publication sur la page d'accueil du site d'un communiqué précisant le jugement, à verser 3000 euros de dommages et intérêts à l'association CAPJPO-EuroPalestine pour diffamation et au paiement des frais judiciaires. Les articles incriminés imputaient à cette association une implication dans des agressions commises le contre des militants du mouvement de jeunesse sioniste Hachomer Hatzaïr, en marge de l'une des manifestations à Paris contre l'invasion de l'Irak. Il y était évoqué « cinquante adultes armés de barres de fer [...] sortis du cortège de la CAPJPO » pour « casser du juif », « tabasser à coups de barres de fer » et « lyncher ». L'avocat des plaignants Me Goldberg avait insisté sur le fait que les « accusations très graves portées contre la CAPJPO [avaient] été maintenues pendant deux ans sur les sites mis en examen, [...] référencées en bonne position sur tous les moteurs de recherche ».
  • Le , le site de l'association CAPJPO-EuroPalestine dénonce le fait que la souscription lancée par le journal Proche-orient.info reçoive l'appui de l'ambassade d'Israël en France, révélant selon eux le manque d'indépendance et d'impartialité du journal en ligne. Cette association s'interroge par ailleurs sur les fonds qui ont alimenté la société éditrice du site, dont les origines ne sont pas révélées selon elle, et notant que l'industriel Maurice Bidermann, condamné à une peine de prison ferme ainsi qu'à des sanctions financières dans l'affaire Elf, fut l'un des principaux actionnaires de la société. Le site Proche-orient.info répond que ces annonces font partie d'une campagne proche de la diffamation, menée notamment par « le camp syrien ».

Notes et références

Lien externe