Prix national de poésie (Espagne)

Prix national de poésie
Nom original Premio Nacional de Poesía
Prix remis 20 000 euros[1]
Description Prix récompensant la meilleure œuvre poétique écrite par un espagnol, dans l'une des langues d'Espagne, et pour laquelle la première édition a eu lieu l'année avant la remise de la récompense.
Organisateur Ministère de la Culture d'Espagne
Pays Drapeau de l'Espagne Espagne
Date de création 1922 puis 1977
Dernier récipiendaire Julio Martínez Mesanza 
Site officiel www.mcu.es/

Le prix national de poésie (en espagnol : Premio Nacional de Poesía, ou de son nom complet Premio Nacional de Literatura en la modalidad de Poesía), est un prix national de littéraire d'Espagne qui est attribué chaque année par le ministère espagnol de la Culture à un auteur espagnol pour la meilleure œuvre poétique écrite par un espagnol, dans l'une des langues en Espagne, et pour laquelle la première édition a eu lieu l'année avant la remise de la récompense. Le prix est doté de 20 000 euros.

Histoire

C'est un prix qui a une longue histoire, puisque si sa configuration actuelle date de 1977, il fait en fait suite à l'ordre au Concurso Nacional de Literatura en la modalidad de Poesía (en français : Concours National de Littérature dans la modalité de Poésie) créé par l'ordre royal du Ministère d'Instruction Publique et des Beaux-Arts du [2].

Le jury est composé de 10 personnes, dont le lauréat de l'édition antérieure, et remet le prix en octobre de chaque année[3].

Lauréats

Première époque du prix : le « Concurso Nacional de Literatura en la modalidad de Poesía »

Rafael Alberti, lauréat en 1924.
Buste de José Hierro, lauréat en 1954.
Statue de Carmen Conde, lauréate en 1967.
  • 1923 - Francisco de Icaza [4]
  • 1924Rafael Alberti (1902-1999), pour Marinero en tierra
  • 1925Gerardo Diego (1896-1987), pour Versos humanos
  • 1926 - non décerné.
  • 1927 - Dámaso Alonso (1898-1990), pour El viento y el verso
  • 1928 - non décerné.
  • 1929 - non décerné.
  • 1930 - non décerné.
  • 1931 - non décerné.
  • 1932 - non décerné.
  • 1933 – Adriano del Valle  (1895-1957), pour Mundo sin tranvías
  • 1934Vicente Aleixandre (1898-1984), pour La destrucción o el amor [5]
  • 1935 - non décerné.
  • 1936 - non décerné.
  • 1937 – Antonio Sánchez Barbudo  (1910-1995), pour Entre dos fuegos
  • 1938Emilio Prados (1899-1962), pour Destino fiel
  • 1939 - non décerné.
  • 1940 - non décerné.
  • 1941 - non décerné.
  • 1942 - non décerné.
  • 1943 - non décerné.
  • 1944 - non décerné.
  • 1945 - non décerné.
  • 1946 - non décerné.
  • 1947 - non décerné.
  • 1948 - non décerné.
  • 1949 – Leopoldo Panero  (1909-1962), pour Escrito a cada instante
  • 1950 – José María Valverde  (1926-1996), pour La espera
  • 1951José García Nieto (1914-2001) (1er), pour Tregua ; Alfonsa de la Torre  (1915-1993), pour Oratorio de San Bernardino 
  • 1952Dionisio Ridruejo (1912-1975), pour En Once años. Poesías completas de juventud
  • 1953Luis Rosales (1910-1992), pour Rimas
  • 1954José Hierro (1922-2002) (1er), pour Antología
  • 1955 – Jorge Campos  (1916-1983), pour Tiempo Pasado
  • 1956 - non décerné.
  • 1957 – José García Nieto (2e), pour Geografía es amor
  • 1958 - non décerné.
  • 1959 – Rafael Laffón  (1895-1978), pour Rama ingrata
  • 1960 – José Luis Prado Nogueira, pour Miserere en la tumba de R. N.
  • 1961 - non décerné.
  • 1962 – Manuel Alcántara  (1928-), pour Ciudad de entonces
  • 1963 – Eladio Cabañero  (1930-2000), pour Marisa Sabia y otros poemas
  • 1964 - non décerné.
  • 1965 – Alfonso Canales  (1923-2010), pour Aminadab
  • 1966Pere Gimferrer (1945-) (1er), pour Arde el mar 
  • 1967Carmen Conde (1907-1995), pour Obra poética
  • 1968 – Diego Jesús Jiménez  (1942-2009) (1er), pour Coro de ánimas
  • 1969 - non décerné.
  • 1970 - non décerné.
  • 1971 - non décerné.
  • 1972 – Manuel Ríos Ruiz  (1934-), pour El Oboe
  • 1973 – Ángel García López  (1935-), pour Elegía en Astaroth

Deuxième époque du prix : le « Prix national de poésie »

Antonio Gamoneda, lauréat en 1988.

Après trois ans où le prix n'a pas été attribué, le prix est de nouveau décerné à partir de 1977 avec deux interruptions, en 1984 et 1986[6], et les œuvres sont en castillan, sauf mention :

  • 1977 – Miguel Fernández  (1931-1993), pour Eros y Anteros
  • 1978Félix Grande (1937-), pour Las rubáiyatas de Horacio Martín
  • 1979 – Leopoldo de Luis  (1918-2005), pour Igual que guantes grises
  • 1980 – Carlos Sahagún  (1938-), pour Primer y último oficio
  • 1981 – Vicente Gaos  (1919-1980), pour Última Thule
  • 1982 – Antonio Colinas  (1946-), pour Poesía, 1967–1981
  • 1983 – Claudio Rodríguez  (1934-1999), pour Desde mis poemas
  • 1984 – Prix non décerné
  • 1985Joan Vinyoli (1914-1984), pour Passeig d'aniversari — posthume, écrit en catalan.
  • 1986 – Prix non décerné
  • 1987 – Francisco Brines  (1932-), pour El otoño de las rosas
  • 1988Antonio Gamoneda (1931-), pour Edad
  • 1989 – Pere Gimferrer (2e), pour El vendaval
  • 1990Carlos Bousoño (1923-), pour Metáfora del desafuero
  • 1991 – Luis Álvarez Piñer  (1910-1999), pour En resumen, 1927–1988
  • 1992 – Basilio Fernández López  (1909-1987), pour Poemas 1927–1987
  • 1993José Ángel Valente (1929-2000) (1er), pour No amanece el cantor
  • 1994 – Rafael Guillén  (1933-), pour Los estados transparentes
  • 1995 – Luis García Montero  (1958-), pour Habitaciones separadas
  • 1996 – Felipe Benítez Reyes  (1960-), pour Vidas improbables
  • 1997 – Diego Jesús Jiménez (2e), pour Itinerario para náufragos[7]
  • 1998 – José Antonio Muñoz Rojas  (1909-2009), pour Objetos perdidos[8]
  • 1999 – José Hierro (2e), pour Cuaderno de Nueva York[9]
  • 2000 – Guillermo Carnero  (1947-), pour Verano inglés[10]
  • 2001 – José Ángel Valente (2e), pour Fragmentos de un libro futuro[11]
  • 2002 – Carlos Marzal  (1961-), pour Metales pesados[12]
  • 2003 – Julia Uceda  (1921-), pour Julia Uceda[13]
  • 2004Chantal Maillard (1951-), pour Matar a Platón[14]
  • 2005 – José Corredor Matheos  (1929-), pour El don de la ignorancia[15]
  • 2006José Manuel Caballero Bonald (1926-), pour Manual de infractores[16]
  • 2007 – Olvido García Valdés  (1950-), pour Y todos estábamos vivos[17]
  • 2008 – Joan Margarit i Consarnau  (1938-), pour Casa de Misericordia[18]
  • 2009 – Juan Carlos Mestre  (1957-), pour La casa roja[19]
  • 2010 – José María Millares  (1921-2009), pour Cuadernos, 2000-2009 — posthume[20].
  • 2011 – Francisca Aguirre  (1930-), pour Historia de una anatomía[21]
  • 2012 - Antonio Carvajal  (1943-), pour Un girasol flotante[22]
  • 2013 - Manuel Álvarez Torneiro (1932-), pour Os ángulos da brasa[23] — écrit en galicien.
  • 2014 - Antonio Hernández Ramírez  (1943-), pour Nueva York antes de muerto[24]
  • 2015 - Luis Alberto de Cuenca  pour Cuaderno de Vacaciones
  • 2016 - Ángeles Mora  pour Ficciones para una autobiografía[25]
  • 2017 - Julio Martínez Mesanza  por su obra Gloria[26]

Auteurs qui ont gagné plusieurs fois le prix

  • José García Nieto : 1951 et 1957 (2).
  • José Hierro : 1954 et 1999 (2).
  • Pere Gimferrer : 1966 et 1989 (2).
  • Diego Jesús Jiménez : 1968 et 1997 (2).
  • José Ángel Valente : 1993 et 2001 (2).

Notes et références

  1. (es) María Teresa Lizaranzu Perinat, « Convocation aux Prix Nationaux de Littérature », sur mcu.es, (consulté le 4 octobre 2013)
  2. Gaceta de Madrid no 273 du .
  3. (es) « Liste des lauréats et œuvres du prix national de Poésie », sur www.epdlp.com, (consulté le 28 octobre 2013)
  4. (es) « Un premio del concurso nacioanl de literatura », ABC, Madrid,‎ , p. 10 (lire en ligne)
  5. (es) « Hémérothèque ABC évoquant le Prix national de Poésie de 1934 », sur hemeroteca.abc.es, (consulté le 30 septembre 2013)
  6. (es) « Premios Nacionales de Literatura / Modalidad Poesía - Premiados », sur mcu.es (consulté le 27 septembre 2013)
  7. (es) El Pais, « Diego Jesús Jiménez gana por segunda vez el Nacional de Poesía », sur elpais.com, (consulté le 28 septembre 2013)
  8. (es) El Pais, « José Antonio Muñoz Rojas obtiene el Premio Nacional de Poesía a los 89 años », sur elpais.com, (consulté le 28 septembre 2013)
  9. (es) Elsa Fernández-Santos, « José Hierro logra después de 46 años su segundo Premio Nacional de Poesía », sur elpais.com, (consulté le 28 septembre 2013)
  10. (es) Ferran Bono, « Guillermo Carnero obtiene el Premio Nacional de Poesía por 'Verano inglés' », sur elpais.com, (consulté le 28 septembre 2013)
  11. (es) El Pais, « José Ángel Valente, premio Nacional de Poesía a título póstumo », sur elpais.com, (consulté le 28 septembre 2013)
  12. (es) Diverses agences, « Carlos Marzal, Premio Nacional de Poesia por 'Metales pesados' », sur elpais.com, (consulté le 28 septembre 2013)
  13. (es) El Pais, « La sevillana Julia Uceda, Premio Nacional de Poesía », sur elpais.com, (consulté le 28 septembre 2013)
  14. (es) Miguel Mora, « Chantal Maillard obtiene el Premio Nacional de Poesía », sur elpais.com, (consulté le 28 septembre 2013)
  15. (es) EFE, « José Corredor-Matheos obtiene el Premio Nacional de Poesía 2005 », sur elmundo.es, (consulté le 28 septembre 2013)
  16. (es) EFE, « Caballero Bonald gana el Premio Nacional de Poesía », sur elpais.com, (consulté le 28 septembre 2013)
  17. (es) EFE, « La asturiana Olvido García Valdés gana el Premio Nacional de Poesía », sur elpais.com, (consulté le 28 septembre 2013)
  18. (es) EFE, « Joan Margarit gana el premio Nacional de Poesía », sur elpais.com, (consulté le 28 septembre 2013)
  19. (es) Diverses agences, « Juan Carlos Mestre logra el Premio Nacional de Poesía », sur elpais.com, (consulté le 28 septembre 2013)
  20. (es) Javier Rodríguez Marcos, « José María Millares gana póstumamente el Premio Nacional de Poesía », sur elpais.com, (consulté le 28 septembre 2013)
  21. (es) Javier Rodríguez Marcos, « La alicantina Francisca Aguirre, Premio Nacional de Poesía », sur elpais.com, (consulté le 28 septembre 2013)
  22. (es) El Pais, « Antonio Carvajal obtiene el Premio Nacional de Poesía », sur elpais.com, (consulté le 28 septembre 2013)
  23. (es) El Pais, « Manuel Álvarez Torneiro gana el Premio Nacional de Poesía », sur elpais.com, (consulté le 23 novembre 2013)
  24. (es) Europa Press, « Antonio Hernández, Premio Nacional de Poesía 2014 », sur europapress.es, (consulté le 19 octobre 2014)
  25. (es) Ángeles Mora, premio Nacional de Poesía, [[ABC (journal)|]], 14 novembre 2016.
  26. (es) « Julio Martínez Mesanza, Premio Nacional de Poesía 2017 por su obra Gloria », sur El Mundo, (consulté le 9 novembre 2017).

Lien externe

  • (es) « Liste des lauréats du prix national de Poésie », sur www.epdlp.com, (consulté le 28 octobre 2013)