Prix Yi Sang

Prix Yi Sang

Le prix Yi Sang (이상문학상) est un prix littéraire sud-coréen.

C'est l'un des prix littéraires les plus prestigieux de Corée du Sud nommé en l'honneur de Yi Sang[1], écrivain novateur de la littérature coréenne moderne. Le Prix Yi Sang a été créé en 1977 et est parrainé par l'éditeur coréen Munhak Sasang.

Lauréats

  • 1977 : Kim Seungok pour 서울의 달빛 0장, Seourui dalbit 0 jang, Le Clair de lune de Séoul
  • 1978 : Yi Chong-jun pour 잔인한 도시, Janinhan dosi, Ville cruelle[2]
  • 1979 : Oh Jung-hee pour 저녁의 게임, Jeonyeogui geim, Le jeu du soir
  • 1980 : Yoo Jae-yong pour 관계, Seongyeok, Sanctuaire
  • 1981 : Park Wansuh pour 엄마의 말뚝, Eommaui tteul, Les piquets de ma mère[3]
  • 1982 : Choi In-ho pour 깊고 푸른 밤, Gipgo puleun bam, Une nuit bleue et profonde[4]
  • 1983 : So Yeong-eun pour 먼 그대, Meon geudae, Loin de vous
  • 1984 : Lee Kyun-young pour 어두운 기억의 저편, Eoduun gieog-ui jeopyeon
  • 1985 : Yi Jae-ha pour 나그네는 길에서도 쉬지 않는다, Nageuneneun gil-eseodo swiji anhneunda
  • 1986 : Choi Il-nam pour 흐르는 북, Heuleuneun bug, Vers le nord
  • 1987 : Yi Mun-yol pour 우리들의 일그러진 영웅, Urideurui ilgeureojin yeongung, Notre héros défiguré
  • 1988 : deux lauréats
    • Lim Chul-woo pour 붉은 방, Bulgeun bang, La chambre rouge[5]
    • Han Sung-won pour 해변의 길손, Haebyeon-ui gilson, Un voyageur sur la plage
  • 1989 : Kim Chae-won pour 겨울의 환幻, Gyeoul-ui hwanhwan, Fantaisie d'hiver
  • 1990 : Kim Won-il pour 마음의 감옥, Maeum-ui gam-og, Prison du cœur
  • 1991 : Cho Sung-ki pour 우리 시대의 소설가, Uri sidaeui soseolga, Un écrivain de notre temps
  • 1992 : Yang Gui-ja pour 숨은 꽃, Sumeun kkoch, Les fleurs cachées
  • 1993 : Choi Suchol pour 얼음의 도가니, Eoreumui Dogani, Le creuset de la glace
  • 1994 : Choe Yun pour 하나코는 없다, Hanakoneun eobsda, Le dernier des Hanako[6]
  • 1995 : Yun Humyong pour 하얀 배, Hayan bae
  • 1996 : Yoon Dae-nyeong pour 천지간, Cheonjigan
  • 1997 : Kim Ji-won pour 사랑의 예감, Salang-ui yegam
  • 1998 : Eun Hee-kyung pour 아내의 상자, Anaeui sangja, Les Boîtes de ma femme[7]
  • 1999 : Park Sang-woo pour 내 마음의 옥탑방, Nae ma-eum-ui ogtabbang
  • 2000 : Yi In-hwa pour 시인의 별, Siin-ui byeol, L'étoile du poète
  • 2001 : Kyung-sook Shin pour 부석사, Buseoksa
  • 2002 : Kwan Ji-Hye pour 뱀장어 스튜, Baemjang-eo seutyu
  • 2003 : Kim In-sook pour 바다와 나비, Bada-wa nabi, Océan et papillon[8]
  • 2004 : Kim Hoon pour 화장, Hwajang, Crémation[9]
  • 2005 : Han Kang pour 몽고반점, Mong gobanjeom
  • 2006 : Jung Mikyung pour 밤이여, 나뉘어라, Bam-iyeo, nanwieola
  • 2007 : Jon Kyongnin pour 천사는 여기 머문다, Cheonsaneun yeogi meomunda, L'ange reste ici
  • 2008 : Kwon Yeo-sun pour 사랑을 믿다, Salang-eul midda, Croire en l'amour
  • 2009 : Kim Yeonsu pour 산책하는 이들의 다섯 가지 즐거움, Sanchaeghaneun ideul-ui daseos gaji jeulgeoum, Cinq plaisirs pour ceux qui se promènent[10]
  • 2010 : Park Min-gyu pour 아침의 문, Achim-ui mun, La porte du matin
  • 2011 : Gong Ji-young pour 맨발로 글목을 돌다, Maenballo geulmog-eul dolda, Flânez dans les ruelles pieds nus
  • 2012 : Kim Young-ha pour 옥수수와 나, Ogsusuwa na
  • 2013 : Kim Ae-ran pour 침묵의 미래, Chimmug-ui milae
  • 2014 : Pyun Hye-young pour 몬순, Monsun[11]
  • 2015 : Kim Sum pour 뿌리 이야기
  • 2016 : Kim Kyung-uk pour 천국의 문

Notes et références

  1. « Yi Sang », sur Éditions Zulma (consulté le 3 septembre 2014).
  2. « Yi Chong-jun : « Dialogue avec un vieil arbre géant » », sur KBS WORLD Radio (consulté le 4 septembre 2014).
  3. « Regards sur une dictature voilée », sur KeulMadang (consulté le 3 septembre 2014).
  4. « Prix Segalen 2006-2007 », sur Le Centre de Documentation et d'Information (CDI) (consulté le 3 septembre 2014).
  5. « Je veux aller dans cette île de Lim Chul-woo », sur Dimedia.com (consulté le 3 septembre 2014).
  6. [PDF] (en) « Introducing Korean Literature », sur The Korean Cultural Centre (consulté le 6 septembre 2014).
  7. « Eun Hee-kyung : « Qui a tendu un piège dans la pinède par une journée fleurie de printemps ? » », sur KBS WORLD Radio (consulté le 6 septembre 2014).
  8. (en) « The London Book Fair Korea Market Focus 2014 - Kim Insuk », sur British Council (consulté le 6 septembre 2014).
  9. [PDF] « Dossier spécial « Corée au cœur » », Culture coréenne, no 73,‎ automne-hiver 2006, p. 25 (lire en ligne).
  10. (en) « [Tokyo International Literary Festival] Writing Now in Asia », sur The International House of Japan (consulté le 6 septembre 2014).
  11. (en) « Pyun Hye-young wins Yi-Sang Literary Prize », sur Korean Literature, (consulté le 6 septembre 2014).

Liens externes

  • (ko) Prix Yi Sang sur le site de l'éditeur Munhak Sasang