Prix Dong-in

Prix Dong-in

Le prix Dong-in (동인문학상) est un prix littéraire sud-coréen créé en 1955 par le magazine littéraire Monde d'idées (Sasanggye).

Il est nommé en l'honneur de l'écrivain coréen Kim Dong-in (1900–1951), pionnier de la littérature moderne coréenne, et est décerné chaque année à un écrivain coréen dont les œuvres sont publiées dans les principales revues littéraires coréennes, dans le but de promouvoir la créativité nationale. Le prix est actuellement dirigée par le journal Chosun Ilbo.

Lauréats

  • 1956 : Kim Seonghan pour 바비도, Babido
  • 1957 : Sunwoo Hwi pour 불꽃, Bulkkot, Fleurs de feu
  • 1958 : Oh Sangwon pour 모반, Moban, Une trahison
  • 1959 : Son Chang-Seop pour 잉여인간, Ingyeoingan, Les Gens en marge
  • 1960 : Yi Beomseon pour 오발탄, Obaltan, Balle perdue (adapté en film éponyme)
  • 1961 : Seo Kiwon pour 이 성숙한 밤의 포옹, I seongsughan bamui poong, L'Étreinte d'un soir
  • 1961 : Nam Jeonghyeon pour 너는 뭐냐, Neoneun mwonya, Ce que vous êtes
  • 1962 : Lee Ho-cheol pour 닳아지는 살들, Dajineun saldeul
  • 1962 : Jeon Gwangyong pour 꺼삐딴 리, Kkeoppittan ri, Capitaine Lee
  • 1964 : Song Byeongsu pour 잔해 (3), Janhae (3), Débris (3)
  • 1965 : Kim Seungok pour 서울 1964년 겨울, Seoul 1964nyeon gyeoul, Séoul, hiver 1964
  • 1966 : Choi In-hun pour 웃음소리, Useumsori, Rire
  • 1968 : Yi Chong-jun pour 병신과 머저리, Byeongsingwa meojeori, Les Cons et les Imbéciles[1]
  • 1979 : Cho Se-hui pour 난장이가 쏘아올린 작은 공, Nanjangiga ssoaollin jageun gong, La Petite Balle lancée par un nain
  • 1980 : Jeon Sang-guk pour 우리들의 날개, Urideurui nalgae, Nos ailes
  • 1982 : Oh Jung-hee pour 동경, Donggyeong, Miroir de cuivre[2],[3]
  • 1982 : Yi Mun-yol pour 금시조, Geumsijo, L'Oiseau aux ailes d'or[4]
  • 1984 : Kim Won-il pour 환멸을 찾아서, Hwanmyeoreul chajaseo, À la recherche de la désillusion
  • 1985 : Jeong Soseong pour 아테네 가는 배, Atene ganeun bae, Expédier à Athènes
  • 1987 : Yoo Jae-yong pour 어제 울린 총소리, Eoje ullin chongsori, Des coups de feu ont retenti hier
  • 1988 : Park Yeonghan pour 지옥에서 보낸 한철, Jiogeseo bonaen hancheol, Une saison en enfer
  • 1989 : Kim Munsu pour 만취당기, Manchwidanggi
  • 1990 : Kim Hyangsuk pour 안개의 덫, Angaeui deoct, Pris au piège dans le brouillard
  • 1991 : Kim Wonu pour 방황하는 내국인, Banghwanghaneun naegugin, Parasite domestique
  • 1992 : Choe Yun pour 회색 눈사람, Hoesaek nunsaram, Le bonhomme de neige gris[5]
  • 1993 : Song Giwon pour 아름다운 얼굴, Areumdaun eolgul, Beau visage
  • 1994 : Park Wansuh pour 나의 가장나종 지니인것, Naui gajangnajong jiniingeot, Ma dernière possession
  • 1995 : Jeong Chan pour 슬픔의 노래, Seulpeumui norae, Le chant du chagrin
  • 1996 : Lee Soon-won pour 수색, 어머니 가슴속으로 흐르는 무늬, Susaek, eomeoni gaseumsogeuro heureuneun munui
  • 1997 : Shin Kyung-sook pour 그는 언제 오는가, Geuneun eonje oneunga, Quand vient-il ?[3]
  • 1998 : Lee Yun-gi pour 숨은 그림 찾기1, Sumeun geurim chatgi1, Trouver les images cachées 1
  • 1999 : Ha Seong-nan pour 곰팡이꽃, Gompang-ikkoch, Fleurs de moisissures[6]
  • 2000 : Lee Mun-ku pour 내 몸은 너무 오래 서 있거나 걸어왔다, Nae momeun neomu orae seo itgeona georeowatda
  • 2001 : Kim Hoon pour 칼의 노래, Karui norae, Le Chant Du Sabre
  • 2002 : Song Sokze pour 황만근은이렇게말했다, Hwang man geun eun ireotgae malhaetda, Ainsi s'exprime Hwang Man Geun
  • 2003 : Kim Yeonsu pour 내가 아직 아이였을 때, Naega ajik aiyeosseul ttae, Quand j'étais encore un enfant[7]
  • 2004 : Kim Young-ha pour 검은꽃, Geomeunkkoch, Fleur noire[8],[3]
  • 2005 : Gwon Jiye pour 꽃게무덤, Kkochgemudeom, La tombe du crabe
  • 2006 : Lee Hye-gyeong pour 틈새, Teumsae
  • 2007 : Eun Hee-kyung pour 아름다움이 나를 멸시한다, Areumdaumi nareul myeolsihanda, La beauté me fuit[9]
  • 2008 : Jo Kyung-ran pour 풍선을 샀어, Pungseoneul sasseo, J’avais acheté des ballons[10]
  • 2009 : Kim Kyung-uk pour 위험한 독서, Wiheomhan dokseo, Lecture dangereuse[11]
  • 2010 : Kim In-sook pour 안녕, 엘레나, Annyeong, ellena, Adieu Elena[12]
  • 2011 : Pyun Hye-young pour 저녁의 구애, Jeonyeogui guae, Evening Courtship[13]
  • 2012 : Jung Young-moon pour 어떤 작위의 세계, Eotteon jagwiui segye, Un monde d'artifices[14],[5]
  • 2013 : Lee Seung-u pour 지상의 노래, Jisangui norae, Le chant de la terre[15]
  • 2014 : Gu Hyo-seo pour 별명의 달인
  • 2015 : Kim Jung-hyuk pour 가짜 팔로 하는 포옹

Notes et références

  1. « Yi Chong-jun : « Dialogue avec un vieil arbre géant » », sur KBS World Radio (consulté le 4 septembre 2014).
  2. « Oh Jung-hi : « L’oiseau » », sur KBS World Radio (consulté le 1er septembre 2014).
  3. a, b et c (en) « A Century of Tumult: Ten Influential Modern and Contemporary Korean Writers », sur The Culture Trip (consulté le 6 septembre 2014).
  4. (en) « The London Book Fair Korea Market Focus 2014 - Yi Mun-yol », sur British Council (consulté le 6 septembre 2014).
  5. a et b [PDF] (en) « Introducing Korean Literature », sur The Korean Cultural Centre (consulté le 6 septembre 2014).
  6. (en) « Sapporo Inn by Ha Seong-nan », sur LIST Magazine (consulté le 6 septembre 2014).
  7. (en) « [Tokyo International Literary Festival] Writing Now in Asia », sur The International House of Japan (consulté le 6 septembre 2014).
  8. Mustapha Harzoune, « Fleur Noire de Kim Young-ha », sur Hommes et migrations (consulté le 1er septembre 2014).
  9. « Eun Hee-kyung : « Qui a tendu un piège dans la pinède par une journée fleurie de printemps ? » », sur KBS World Radio (consulté le 6 septembre 2014).
  10. (en) « A Passionate Solitude: The Life and Writing of Novelist Jo Kyung-ran » [archive du ], sur LTI Korea (Literature Translation Institute of Korea) (consulté le 6 septembre 2014).
  11. (en) « Author Kim Gyeong Uk’s Biography and Upcoming Translations », sur Korean Literature (consulté le 6 septembre 2014).
  12. (en) « The London Book Fair Korea Market Focus 2014 - Kim Insuk », sur British Council (consulté le 6 septembre 2014).
  13. « PYUN Hye-young », sur Éditions Philippe Picquier (consulté le 1er septembre 2014).
  14. (en) « A Modernist of Humor and Lyricism » [archive du ], sur LIST Magazine (consulté le 6 septembre 2014).
  15. (en) « Lee Seung-U », sur British Council (consulté le 6 septembre 2014).