Prix Amic

Le Prix Amic de l'Académie française est un prix annuel de soutien à la création littéraire créé en 1932 par la fondation Henri Amic. Il est actuellement doté de 3 000 euros.

Liste des lauréats

  • 1957 :
    • Henri Bénac pour le Dictionnaire des Synonymes
    • Pierre d' Espezel pour Tristan et Iseult
    • Robert Hervet et André Senay pour Monsieur de Coubertin
    • Louis Lanoizelée pour Les Bouquinistes des quais
    • Mme Louis Lefèvre pour L’abbé Huvelin
    • Louise Lefrançois-Pillion pour Abbayes et Cathédrales
    • Roger Limouzin-Lamothe pour Mgr de Quélen
    • Colonel Roger Malcor pour Idéal de chef. Le général Alfred Malcor
    • Henriette Psichari pour La prière sur l’Acropole et ses mystères
  • 1959 :
    • Paul-Louis Albertini et Georges Rivollet pour Les maréchaux d’Empire
    • Général Pierre-Jean-Daniel André pour Réveil des nationalismes
    • Magdeleine Cluzel pour Essai sur les Scandinaves et l’Islande au Xe siècle
    • Commandant Georges Grand pour Histoire d’Arbois
    • Maurice Rat pour l'ensemble de son œuvre
  • 1960 :
    • Dr Jacques Decaudin pour Le code de la route
    • Dr Albert Delaunay pour Journal d’un biologiste
    • Jacques Fauvet
  • 1969 :
    • Michel Beau pour l'ensemble de son œuvre
    • Edwige Pépin pour l'ensemble de son œuvre
    • Claude Sébastia pour l'ensemble de son œuvre
    • Jean-Paul Vaillant pour la revue "La Grive"
    • Roger Villiod pour l'ensemble de son œuvre
  • 1970 :
  • 1971 :
    • Léon Bayle pour ses traductions de la prose provençale moderne
    • Pierre Béarn pour la revue "La Passerelle"
    • Henri Corbière pour l'ensemble de son œuvre
    • Jean Drouillet pour la revue "Nivernais-Morvan"
    • Tristan Maya pour la revue "Le Cep burgonde"
  • 1974 :
    • Henriette Dibon pour Le Radeau
    • Louis Ducla pour l'ensemble de son œuvre
    • Gabrielle Ferrières pour Sauras-tu me reconnaître
    • Mme Christiane Fournier pour Des médecins et des gens
  • 1980 :
  • 1981 :
    • Régis Brunod pour Le Médecin, le Poète et l’Enfant
    • Barthélémy Ott pour Heures crépusculaires
  • 1983 :
    • François Harfouche pour Cybelle aux couleurs du temps
    • Irène de Saint-Christol pour Angles d’écoute
    • Charlotte Serre pour Rescapée de la nuit
  • 1984 :
    • Olivier Brien pour L’ombre en souliers vernis
    • Gérard Mourgue pour Nouvel amour de Béatrice
  • 1985 :
    • Catherine Decours pour La lettre à Alexandrine
    • Maryvonne Miquel pour Les sabots de la vierge
    • Gil Roc pour Amour, Vie, Lumière
    • François Roustang pour Le bal masqué de Giacomo Casanova
  • 1990 :
    • Jean-Philippe Arrou-Vignod pour Le cabinet à éclipses
    • Anne Kearney et Florence Lafon pour leur traduction des Poèmes, de Seamus Heaney
    • Bernard Lalande pour Légende de plomb
    • Jean Orcibal pour Jansénius d’Ypres
  • 1991 :
  • 1992 :
    • Giovanni Bonaccorso pour l'Édition diplomatique et génétique des manuscrits de l’Hériodas, de Flaubert
    • Clément Borgal pour Raymond Radiguet, La nostalgie
    • Pr. Roger Marchal pour Madame de Lambert et son milieu
    • Yves Navarre pour l'ensemble de son œuvre
  • 1993 :
  • 1994 :
  • 1995 :
    • Brigitte Donnay pour Icare et moi
    • Cécile Guilbert pour Saint-Simon, ou l’Encre de la subversion
    • Jean Rolin pour l'ensemble de son œuvre
  • 1996 :
  • 1997 : Michel Herubel pour l'ensemble de ses travaux
  • 1998 : André Le Gal pour l'ensemble de ses travaux
  • 1999 : Neagu Djuvara pour l'ensemble de ses travaux
  • 2000 : Lakis Proguidis pour l'ensemble de ses travaux
  • 2001 : Jean Rolin pour l'ensemble de ses travaux
  • 2002 : Sharon Bowman pour l'ensemble de ses travaux
  • 2003 : Gwenaëlle Stubbe pour l'ensemble de son œuvre
  • 2004 :
    • Gérard Faure pour l'ensemble de son œuvre
    • Claude Arnaud pour Jean Cocteau
  • 2005 : Éric Le Nabour pour l'ensemble de son œuvre historique
  • 2006 : Jacques Houbert
  • 2007 : Pierre Charras pour Bonne nuit, doux prince
  • 2008 : David di Nota
  • 2009 : Gabriel Matzneff
  • 2010 : Revue Le Bulletin des Lettres
  • 2011 : Catherine Enjolet pour Sous silence
  • 2012 : Patrick Autréaux pour Le Dedans des choses
  • 2013 : François-Henri Désérable pour Tu montreras ma tête au peuple
  • 2014 : Abdelkader Djemaï pour Une ville en temps de guerre
  • 2015 : Aurélien Bellanger pour L’Aménagement du territoire
  • 2016 : Olivier Bleys pour Discours d’un arbre sur la fragilité des hommes
  • 2017 : Isabelle Spaak pour Une allure folle
  • 2018 : Stephan Huynh-Tan pour Anarchie en France, en Allemagne et en Savoie
  • 2019 : Diane Mazloum pour L’Âge d’or

Annexes

Voir aussi

Lien externe