Principauté de Minsk

Principauté de Minsk
Менскае княства orv

1101-1413

Informations générales
Statut Monarchie
Capitale Minsk
Histoire et événements
1101 Création après la séparation de Minsk de la Principauté de Polotsk
1242 Vassalisation aux Grand-duché de Lituanie
1326 Le titre de Prince de Minsk revient au Grand-duc de Lituanie.
1413 Dissolution de la Principauté. Devient le Voïvodie de Minsk.

Entités précédentes :

Entités suivantes :

La principauté de Minsk (en biélorusse : Мінскае княства), était une principauté médiévale issue de la Principauté de Polotsk située sur l'actuel territoire de la Biélorussie.

Géographie

La capitale de la Principauté était Minsk, les autres villes importantes de la Principauté étaient Baryssaw, Lahoïsk, Zaslawye, Orcha et de l'ancienne ville de Drutsk. La Principauté se trouvait vers les cours d'eau du Svislotch, du Drout et de la Bérézina.

Histoire

Pièce commémorative biélorusse de 2007 dédiée à Gleb Vseslavich

La région aux alentours de Minsk fut contrôlée par la Principauté de Polotsk au début du Xe siècle. Après la mort du prince Vseslav de Kiev, Polotsk fut divisé en six petites principautés dont chacun des fils de Vseslav hérita[1]. Le deuxième enfant du prince, Gleb Vseslavich, hérita de Minsk et des terres environnantes[2].

Peu de temps après la mort de son père, Gleb Vseslavich déclara la guerre à ses frères Davyd, prince de Polotsk, et Roman, prince de Droutsk afin d'étendre son territoire[2]. En 1106, il prit part à un raid contre les tribus baltes de Zemgale. En 1116, il débuta une guerre contre Vladimir II Monomaque, Grand-prince de Kiev[3] et brûla la ville de Sloutsk. En représailles, Vladimir II décida d'envoyer ses troupes à Minsk pour l’assigner. Le siège échoua dans un premier temps, mais le prince Vladimir décida de continuer à assiéger la ville en hiver. En voyant les préparatifs pour un long siège, Gleb Vseslavich prit la décision d'envoyer des émissaires afin de mettre en place un traité de paix. Mais, en 1117, le prince de Minsk reprit les hostilités en attaquant Smolensk tout en ignorant le traité de paix[3]. Vladimir II envoya donc son fils Mstislav avec une grande armée qui assiégea et prit la ville de Minsk. Gleb Vseslavich fut emprisonné à Kiev et mourut en 1119.

Après la mort de Gleb Vseslavich, la Principauté de Minsk tomba sous l'influence de Kiev. En 1146, le fils de Gleb, Rostislav Glebovich, reprit le contrôle de Minsk. Rostislav et ses descendants menèrent différentes guerres contre les princes de Droutsk et de Vitebsk[2]. Cette période vit aussi des rapprochements dans les relations avec le Grand-duché de Lituanie. En 1164, le fils de Rostislav, Volodar Glebovich, remporta, avec l'aide des Lituaniens, une importante bataille contre le prince de Polotsk, qui eut permis de garantir l'indépendance des principautés issues de la scission de Polotsk[2].

Au XIIIe siècle, l'influence des ducs de Lituanie sur les princes de Minsk continua à grandir. La Principauté fut tout d'abord épargnée par les invasions mongoles de 1237 à 1239 du Rus' de Kiev. Mais, peu de temps après, elle dut faire face aux invasions des nomades de la Horde d'or qui avaient ravagé et vassalisé de nombreuses principautés au sud. Afin d'éviter une soumission aux Mongols, la Principauté demanda la protection de leur alliés lituaniens. Ainsi, en 1242, Minsk est annexé pacifiquement par le Grand-duché de Lituanie. En 1249, une armée formée par les Lituaniens et de Minskois repoussa une invasion mongole[2],[1].

La ville de Minsk connut une période de croissance et de prospérité soue le règne de la Lituanie. Les nobles locaux eurent un rang élevé au sein de la société du Grand-duché. En 1326, à la suite d'un traité entre le Grand-duché de Lituanie et la République de Novgorod, le Grand-duc lituanien Gediminas prit le contrôle de la Principauté[2].

En 1413, lorsque le Grand-duché de Lituanie et le Royaume de Pologne signèrent l'Union de Horodło, un des principaux actes de l'Union de Pologne-Lituanie, la Principauté de Minsk cessa d'exister pour devenir le Voïvodie de Minsk[4].

Voir aussi

Notes et références

  1. a et b Petit Futé Biélorussie, Petit Futé, , 238 p. (ISBN 978-2746974005), page 76.
  2. a, b, c, d, e et f (en) « Minsk, Principality of », sur TheFreeDictionary.com  (consulté le 20 novembre 2015).
  3. a et b Louis Paris, La chronique de Nestor : traduite en français, vol. 2, Heudeloff et Campé, Paris, , 212 p. (lire en ligne).
  4. (de) Christophe Von Werdt, Stadt und Gemeindebildung in Ruthenien : Okzidentalisierung der Ukraine und Weissrusslands zwischen Spätmittelalter und früher Neuzeit, Harrassowitz, , 326 p. (ISBN 978-3447053631).