Premiers Baisers

(Redirigé depuis Premiers baisers)
Premiers Baisers
Description de cette image, également commentée ci-après
Logo original de la série
Titre original Premiers Baisers
Genre Sitcom
Création Jean-François Porry
Production AB Productions
Acteurs principaux Camille Raymond
Fabien Remblier
Magalie Madison
Christophe Rippert
Pays d'origine Drapeau de la France France
Chaîne d'origine TF1
Nb. de saisons 4
Nb. d'épisodes 318
Durée 26 minutes
Diff. originale

Premiers Baisers est une série télévisée française en 318 épisodes de 26 minutes, créée par Jean-François Porry et diffusée du au sur TF1. Depuis, elle est régulièrement rediffusée sur AB1 et elle est également disponible sur la chaîne YouTube Génération Sitcoms[1].

La série raconte la vie de Justine Girard tout au long de ses années au lycée, et particulièrement sa vie sentimentale avec son petit ami Jérôme, entre rapprochements et tromperies. Autour d’eux gravitent leurs amis, Annette, Luc, François, les jumelles Suzy et Suzon, qui se retrouvent régulièrement dans les couloirs du lycée ou à la cafét’, ainsi que la famille de Justine : ses parents Roger et Marie, sa sœur Hélène ou sa cousine Virginie.

Premiers Baisers est une série dérivée de Salut les Musclés, dans laquelle Justine est la nièce dont Framboisier s’occupe pendant que sa famille est en Australie. Elle a elle-même donné lieu à une série dérivée, Hélène et les garçons (1992 - 1994), autour du personnage de la grande sœur de Justine, et a connu deux suites : Les Années fac (1995 - 1998) et Les Années bleues (1998). Certains personnages apparaissent encore de façon épisodique dans Les Mystères de l’amour (depuis 2011).

Synopsis

Les aventures amoureuses de Justine Girard, une lycéenne, et de ceux qui l'entourent : son petit ami (Jérôme), sa meilleure amie (Annette), ses copains (François et Luc), sa « rivale » (Isabelle), ses parents (Marie et Roger), et sa grande sœur (Hélène)... Puis l'arrivée des nouveaux : Déborah, Suzy et Suzon, les tornades australiennes (respectivement sa cousine et ses copines), et la bande va s'agrandir avec Joël, Virginie (une autre cousine), Odile, Bernard, Géraldine, Aristide, Anthony, Jean-François, Daniel, etc. Sans oublier la naissance de Chloé, la petite dernière de la famille Girard.

Distribution

Personnages principaux

  • Camille Raymond : Justine Girard (épisodes 1 à 28, 30 à 71, 73 à 86, 128 à 130, 144 à 149, 158 à 166, 168, 169, 176 à 178, 190 à 196, 198 à 212, 214 à 223, 234 à 268, 270 à 298 et 300 à 318)
  • Fabien Remblier : Jérôme (épisodes 1, 2, 4 à 14, 16 à 24, 26 à 67, 69 à 184, 187 à 207, 209 à 240, 242 à 261, 263, 264, 266, 269 à 271, 273, 274, 276, 279 à 307, 309 à 312 et 314 à 318)
  • Magalie Madison : Annette (épisodes 1 à 17, 19 à 26, 28 à 53, 58 à 79, 84 à 88, 94, 96, 100, 101, 103, 106 à 108, 113, 115 à 149, 151 à 159, 166 à 278 et 281 à 314)
  • Boris Haguenauer : François (épisodes 1 à 3, 5, 6, 9 à 20, 22 à 67, 69 à 80, 83 à 108, 110 à 114, 116, 117, 125 à 130, 132, 134, 136, 138, 139, 141, 142, 144 à 149, 234 à 236, 263 et 264)
  • Julie Caignault : Isabelle (épisodes 1, 2, 5, 6, 8, 11, 13 à 21, 23, 27 à 30, 32 à 46, 48 à 58, 60 à 63, 66 à 69, 71 à 73, 75, 76, 79 à 89, 91 à 113, 115 à 141, 145 à 179, 181 à 191, 194 à 221, 224, 225, 228 à 235, 237 à 241, 243 à 247, 249 à 261, 263 à 273 et 277 à 279)
  • Christophe Rippert : Luc (épisodes 1, 3, 5 à 7, 9, 11 à 15, 18, 19, 22 à 24, 26 à 29, 32 à 38, 40 à 44, 46 à 69, 71 à 128, 134, 136 à 179, 181 à 191, 194 à 236, 240, 241, 243 à 245, 247, 248, 251 à 260, 262 à 274, 298 à 310 et 313 à 318)
  • Christiane Ludot : Marie Girard (épisodes 2, 4, 5, 7 à 11, 14 à 18, 21 à 26, 28, 30 à 35, 37, 38, 40 à 43, 45, 47 à 61, 63, 64, 66, 68 à 71, 73 à 77, 81 à 90, 92, 95, 96, 98, 100 à 104, 106, 109, 110, 112 à 115, 117, 118, 120 à 122, 124 à 129, 131 à 141, 143, 144, 146 à 153, 169 à 177, 179 à 188, 190 à 193, 195, 198 à 200, 202 à 205, 207 à 212, 214 à 221, 223, 224, 226 à 230, 232, 233, 236, 238 à 247, 249, 250, 254, 255, 257 à 260, 263 à 267, 270 à 275, 277, 279 à 281, 284, 285, 288, 290, 292, 293, 295 à 301, 303, 304, 306, 308, 309, 311, 313 et 315 à 318)
  • Bruno Le Millin : Roger Girard (épisodes 2 à 5, 7, 9 à 12, 14 à 28, 30, 32 à 35, 37 à 61, 63 à 71, 73 à 77, 79 à 92, 94 à 96, 98, 100 à 154, 156 à 160, 162 à 177, 179 à 192, 211 à 236, 238 à 250, 252 à 255, 257 à 260, 262 à 282, 284, 285, 287, 288, 290, 292, 293, 295 à 304, 306 à 309, 311 à 313 et 315 à 318)
  • Hélène Rollès : Hélène Girard (épisodes 2, 4, 7, 9 à 12, 14 à 18, 20 à 23, 26, 30, 35, 37 à 42, 50, 53 et 55 à 58)
  • Christine Ever : Suzy (épisodes 74 à 144, 146, 148, 149, 228 à 230, 232 à 241, 243 à 247, 249, 250, 252 à 258, 260, 262 à 265, 268 à 271, 275, 303 à 307, 309, 310, 313 et 315 à 318)
  • Stéphanie Ever : Suzon (épisodes 74 à 144, 146, 148, 149, 228 à 230, 232 à 241, 243 à 247, 249, 250, 252 à 258, 260, 262 à 265, 268 à 271, 275, 303 à 307, 309, 310, 313 et 315 à 318)
  • Rebecca Dreyfus[2] : Cathy (épisode 24) / Déborah (épisodes 74 à 138, 140, 141, 143, 144, 146, 148 et 149)
  • Joël Cresson : Joël (épisodes 115 à 149, 151 à 159, 161 à 164, 166 à 176, 178 à 211, 213 à 235, 240 à 248, 250 et 252)
  • Virginie Desarnauts : Virginie (épisodes 150 à 212 et 214 à 318)
  • Esther Legros : Odile (épisodes 32, 44, 55 à 57, 59, 63, 80, 93, 95, 96, 100, 111, 126, 127, 134, 154 à 164, 166 à 170, 172 à 176, 178, 180 à 182, 184 et 189)
  • David Talbot : Bernard (épisodes 154 à 164, 166 à 170, 172 à 176, 180 et 182)
  • François Rocquelin : Aristide (épisodes 251 à 278, 280 à 289, 292 à 307, 309 à 311, 313 et 315 à 318)
  • Anthony Dupray : Anthony (épisodes 193 à 212, 216 à 224, 226, 227, 229, 230, 232 à 234, 236 à 240, 243, 244, 246, 247, 255, 257, 260 à 268, 270 à 272, 274, 299 à 310 et 313 à 318)
  • Nathalie Dudeck : Géraldine (épisodes 171 à 178, 180 à 184, 187 à 207, 209 à 218, 222, 224 à 238, 247, 250, 255 à 261, 263, 264, 266, 269, 273, 274, 276, 281 et 282)
  • Franck Tordjman : Jean-François (épisodes 154 à 157, 159, 162 à 168, 170, 171, 174 à 179, 181 à 186, 189, 190, 193 à 202, 204 à 217, 219 à 221, 224, 225, 228 à 230, 233 à 235, 237 à 240, 254 à 258, 260, 261, 263 à 273, 275 et 277)

Personnages secondaires

Récurrents
  • Renaud Roussel : Daniel (épisodes 279, 281 à 283, 286, 287, 289, 290, 292 à 308, 311, 312 et 314 à 318)
  • Jérôme Fuselier : Fabien (épisodes 213 à 222, 225 à 227, 229, 230, 232 à 234, 236 à 240, 243, 244, 246 et 247)
Invités
  • Élisabeth Saint Cast : Nathalie (épisode 4)
  • Emmanuel Montes : Nicolas (épisode 4)
  • Elsa Saladin : Bouboule (épisodes 5 et 6)
  • Philippe Eustachon : Sakamoto (épisode 8)
  • Paula Jane Ulrich : Dolly (épisodes 12 et 13)
  • Luis Marques : Olivier (épisode 14)
  • Christelle Lorieux : Ghislaine (épisode 18)
  • Laurent Lafitte : L'homme (épisode 19)
  • Luc Teyssier D'Orfeuil : Jacques (épisode 21)
  • Bénédicte Roy : Lucie (épisode 21)
  • Philippe Cheytion : Antonin (épisode 22)
  • Hervé Noël : Alex (épisode 25)
  • Yves Noël : Axel (épisode 25)
  • Nicolas Djermag : Cyril (épisode 29)
  • Christine Lemler : Marianne (épisode 31)
  • Sébastien Niess : Jérémy (épisode 31)
  • Guillaume Delacroix : Hervé (épisode 34)
  • Roméo Sarfati : Jean-Louis (épisode 36)
  • Sophie Mounicot : Stéphanie (épisode 38)
  • Olivier Ferracci : Johnny (épisode 39)
  • Stéphan Guérin-Tillié : Laurent (épisode 47)
  • Patrick Puydebat : Nicolas (épisode 50)
  • Sandra Speichert : Anastasia (épisodes 54, 56, 57, 61, 71 et 72)
  • Olivier Brocheriou : Jean (épisodes 63 à 67)
  • Astrid Veillon : Adeline (épisodes 65 à 67)
  • Patrick Leroux (épisode 85)
  • Julie Gayet (épisode 95)
  • Macha Polikarpova : Pauline (épisode 111) / Svetlana (épisodes 125 à 132, 138)
  • Jean Epaule : Jean (épisode 119)
  • Céline Sauvage : Céline (épisodes 140 à 163)
  • Guillaume Canet : Guillaume (épisode 151)
  • Damien Witecka : Lui-même
  • Thomas Jouannet : Yvan (épisode 167)
  • Céline Leclercq : Valentine (épisodes 185 à 188)
  • Gérard Vivès : Gérard (épisodes 203, 206, 213 et 236)
  • Lynda Lacoste : Linda (épisodes 224 à 253)
  • Yoann Sover : figuration (épisodes 244 et 246)
  • Etienne Draber : Maurice (épisode 249)
  • Ingrid Chauvin : Bernadette (épisode 250)
  • Aurore Bunel : Christine (épisode 250)
  • Arnaud Riverain : David (épisodes 251 à 258)
  • Gérard Surugue : Monsieur Jojo (épisodes 266 et 267)
  • Benny B : Le groupe Benny B (épisode 268)
  • Bruno Flender : Hubert (épisode 276)
  • Philippe Tarride : Hervé (épisodes 276 à 295)
  • Nicolas Berger-Vachon : Guillaume (épisodes 276 à 280)
  • Stéphane Berthier : Patrick (épisodes 276 à 279)
  • Laurent Conoir : Blaise (épisodes 277 à 295)
  • Régine Blaess : Mamie Girard (épisodes 280 à 284)
  • Ruthy Avayou : Annie (épisode 282)
  • Mathieu Brenner : Antoine (épisodes 286 à 293)
  • Olivier Clastre : Max (épisode 304)
  • Diane Robert : Clotilde (épisode 304)
  • Chloé Trouard : Gaëlle (épisode 305)
  • Garence Giachino : Anne-Marie (épisode 305)
  • Cynthia Durrieu : Nathalie (épisode 305)
  • Manon Saidani : Karine (épisodes 306 à 318)
  • Virginie Quevenard : Laurence (épisodes 306 à 318)
  • Bruno Burtin : Bruno (épisodes 307 à 317)
  • Hugo McGregor : Kévin (épisodes 310 à 314)
  • Clara Comolet : Sophie
  • Claire Beaudoin : Claire
  • Fabrice Sopoglian
  • Romain Jouffroy : Arthur
  • Jean-Marc Maurel : Philippe
  • Anne-Liese Juge : Jenny
  • Alexandra Verdier : Alexandra
  • Pascal Gauchot : Pat
  • Sophie Bertrand : Annabelle
  • Coralie Revel : Coralie

Épisodes

Conception

Depuis 1989, Jean-Luc Azoulay est l’auteur de la sitcom Salut les Musclés, qui raconte la vie fictive des cinq musiciens du Club Dorothée. Très rapidement, il leur fait héberger Justine (interprétée par Camille Raymond), la nièce de Framboisier et elle devient donc un personnage récurrent de la série. Au milieu des intrigues souvent loufoques de la série, certains épisodes tournent autour de la vie de Justine au lycée, notamment avec un garçon prénommé Jérôme.

En 1991, Jean-Luc Azoulay décide de profiter de la notoriété de Justine et de sa comédienne pour créer une série pour adolescents dont elle serait l’héroïne. C’est ainsi que, dans l’épisode 98 de Salut les Musclés, les parents et la grande sœur de Justine reviennent d’Australie et Justine quitte logiquement l’appartement des Musclés pour retourner vivre avec sa famille.

Les tournages de Premiers Baisers débutent en avril 1991, pendant les vacances de printemps[3]. Suivant la méthode de production en vigueur chez AB, on tourne un épisode par jour de tournage. Cependant, à l’époque, Camille Raymond est encore lycéenne et son emploi du temps scolaire impacte le rythme de production : les tournages se limitent généralement à deux épisodes par semaine, le vendredi et le samedi[4], ainsi que pendant les vacances scolaires. Entre avril et le début de la diffusion télévisée de la série, en décembre, ce sont vingt-cinq épisodes qui sont tournés.

La diffusion débute le lundi 23 décembre 1991 à 18h sur TF1. Il s’agit de la première série produite par AB Productions diffusée hors du cadre du Club Dorothée. Même si le programme suit directement l’émission (et que celle-ci en assure largement la promotion), il s’agit d’étendre le public potentiel à toute la famille – la série est d’ailleurs présentée par l’Unité de programmes familiaux (dirigée par Dorothée).

Comme rampe de lancement supplémentaire, la série peut compter sur le programme diffusé en prime-time le lendemain, Le Cadeau de Noël. En effet, il s’agit d’une comédie musicale produite par AB Productions, dans laquelle Dorothée rencontre chanteurs et figures emblématiques de TF1 : entre Jean-Pierre Foucault, Christian Morin ou Roger Hanin, voici les personnages de Premiers Baisers. Une première séquence avec Roch Voisine (l’idole du personnage d’Annette) se déroule à la cafétéria, puis, surtout, la fin de l’émission consiste un épisode spécial d’une trentaine de minutes, à l’intrigue déconnectée du reste de la soirée, qui reprend les codes de la série, dont les rires enregistrés ou le jingle à chaque changement de séquence.

La série rassemble rapidement un large public et la diffusion se poursuit au-delà des vacances de Noël, à raison d’un épisode par semaine, tandis que de nouveaux épisodes sont tournés. On peut noter que, dans les premiers temps, la diffusion des épisodes ne suit pas du tout l’ordre de production : les intrigues ne sont alors pas feuilletonnantes.

Rapidement, le personnage d’Hélène (interprété par Hélène Rollès, déjà connue avant la diffusion de la série) semble attirer la sympathie du public et Jean-Luc Azoulay envisage d’en faire, à son tour, le personnage principal de sa propre série. Les tournages de Hélène et les Garçons commenceront dès le mois d’avril 1992[5], alors que seulement une vingtaine d’épisodes de Premiers Baisers ont été diffusés.

Équipe de production

Réalisation : Dix-neuf réalisateurs différents alternent tout au long de la série, et alternent également avec des épisodes d’autres séries AB en production au même moment. Parmi eux, les réalisateurs les plus fréquents sont :

  • Olivier Altman (55 épisodes)
  • Jacques Samyn (52 épisodes)
  • Ariane Gil (52 épisodes)
  • Jean-Pierre Spiero (43 épisodes)
  • Marianne Fossorier (33 épisodes)
  • Gérard Espinasse (21 épisodes)
  • Christophe Gregeois (21 épisodes)
  • Nicolas Cahen (17 épisodes).

Scénario : Jean-François Porry est crédité au scénario de 309 des 318 épisodes de la série, mais ne signe le scénario seul que très exceptionnellement. Il est d’abord le plus souvent associé à Bénédicte Laplace (87 épisodes), puis à Emma Ogouz (165 épisodes), des scénaristes régulières pour d’autres séries AB à la même période.

On peut également citer les noms de Jean Grange (co-scénariste de 22 épisodes, essentiellement au moment du lancement de la série) et de Serge Arnault (co-scénariste de 24 épisodes à la fin de la série).

Parmi les autres scénaristes qui interviennent sur une poignée d’épisodes, on trouve également le nom d’Emmanuelle Mottaz, l’interprète de la chanson du générique, sur trois épisodes (elle sera ensuite une scénariste régulière de Hélène et les Garçons). Les comédiens Fabien Remblier (Jérôme) et Christine Lemler co-scénarisent les épisodes 90 à 92, puis Julie Caignault (Isabelle) et Benoît DuPac co-scénarisent l’épisode 97.

Créé par : Jean-François Porry

Décors : Yves Pirès

Musiques : Gérard Salesses

Distribution : Aude Messéan

Moyens techniques : AB Télévision

Lieux de tournage et décors

La série est intégralement tournée en studio (à de très rares séquences près), aux studios AB de La Plaine Saint-Denis. L’équipe utilise le plateau 1000, qui sert alors en alternance pour les émissions du mercredi après-midi du Club Dorothée ; lors du développement des sitcoms AB, le plateau 1000 sera ensuite exclusivement utilisé pour les décors des séries[4].

Les décors sont réalisés par Yves Pirès, décorateur habituel de AB.

L’intrigue se déroule quasi-exclusivement dans quatre lieux :

  • La maison des Girard : visiblement cossue, on y entre directement par le salon, dont un canapé est l’élément central. Le reste de la décoration consiste en une table ronde, de nombreuses plantes et fleurs, un petit poste de télévision, situé dans un coin du salon, et un téléphone. À droite de la cheminée, deux marches permettent d’accéder à une loggia. La porte à gauche de la cheminée mène au bureau dans lequel M. Girard écrit ses scénarios sur un ordinateur. La porte à droite sous l’escalier permet d’accéder à la cuisine, totalement équipée avec des meubles en bois, avec une table ronde assortie autour de laquelle les personnages peuvent se retrouver pour prendre le petit déjeuner ; une porte avec des carreaux semble donner sur un jardin. À l’étage, on ne connaît que la chambre de Justine, avec un lit, une coiffeuse, une psyché, des étagères au mur et une petite bibliothèque. La chambre est assez grande pour accueillir également un deuxième matelas au sol, notamment pour Annette.
  • La cafétéria : décorée avec des couleurs pastel qui font penser à un diner américain, les clients peuvent prendre place sur de larges banquettes rose et vert, autour de tables en métal. On y trouve au moins trois flippers, à l’entrée et au fond, ainsi qu’un juke-box, une borne d’arcade (à gauche en entrant) et un téléphone public (au fond à droite, juste devant la porte des toilettes). En revanche, il n’y a aucun bar auquel les clients pourraient passer commande d’une des nombreuses boissons colorées consommées dans la série. Dans la rue, juste en face de l’entrée de la cafét’, on peut apercevoir un néon « Club », utilisé précédemment dans le décor de l’émission Club Dorothée.
  • Le couloir du lycée : il permet d’accéder à deux salles de classe (une de chaque côté) dans lesquelles on ne rentre jamais. Les élèves peuvent accrocher leurs manteaux sur de longues patères ou s’asseoir sur des bancs. À l’avant de ce couloir, les élèves accèdent à de grands casiers.
  • La chambre de bonne de Jérôme : la chambre semble se trouver sous les toits. Les murs sont blancs, décorés de photos de motos. On y trouve le lit et le bureau de Jérôme, un meuble de rangement intégré, de nombreuses étagères et un petit lavabo. Les toilettes se trouvent à l’extérieur de la chambre, porte de droite en sortant dans le couloir (juste après un lavabo d’appoint), probablement avec une salle de bains plus complète.

À partir de l’épisode 240, Luc dispose lui aussi de son propre appartement : le décor est particulièrement minimaliste, avec deux fenêtres, un bar en fausses briques, un panneau en liège pour accrocher des photos et un canapé convertible. Ce décor ne sera utilisé que pendant une cinquantaine d’épisodes.

À la fin de la série, Luc, Anthony et Daniel emménagent ensemble (dans l’épisode 302) dans un appartement avec un salon et un coin cuisine, délimité par un petit bar. Des portes coulissantes donnent sur la chambre d’Anthony, face à la porte d’entrée, tandis que la chambre de Daniel se situe à gauche de l’entrée. La salle de bains se trouve derrière le bar, mais seul le salon est vraiment visible.

Certains épisodes se déroulent également dans une salle de sports. Il s’agit d’un décor créé pour la série Les Filles d’à côté, tournée dans les mêmes studios, et dont on retrouve aussi le personnage de Gérard (interprété par Gérard Vivès) en gérant de la salle.

On retrouve certains éléments du décor dans le clip Le collège des cœurs brisés de Dorothée, régulièrement diffusé dans le Club Dorothée à partir de fin 1991, au moment du lancement de la série. Dorothée déambule dans le couloir et dans la cafétéria, dans lesquels les « couples » de la série (Justine avec Jérôme, Annette avec François, Isabelle avec Luc) sont figurants. Le couloir du lycée est aussi un lieu de passage pour la séquence « Le lycée papillon » du Cadeau de Noël, diffusé en décembre 1991, avant que les protagonistes entrent dans une salle de cours (qui ne sera pas utilisée ensuite dans Premiers Baisers). La cafétéria est de nouveau utilisée comme décor du Club Plus, éphémère émission dérivée du Club Dorothée destinée aux adolescents, diffusée pendant le premier semestre 1992[6].

Fin 1992, le salon et la cuisine des Girard sont utilisés à leur tour, avec quelques aménagements, en décor pour un autre clip de Dorothée, L’hôtel des cent bonheurs.

À partir de septembre 1993, les émissions du mercredi après-midi du Club Dorothée s’ouvrent par une visite accélérée du plateau 1000 (où étaient alors tournées toutes les sitcoms AB), qui s’ouvre par les décors de Premiers Baisers et permet de voir comment les différentes pièces sont agencées[7].

Génériques

Générique début

Le générique reprend l’instrumental de la chanson Premier baiser d’Emmanuelle, sortie en 1986 et dont les paroles sont écrites par Jean-François Porry.

Une version chantée est utilisée brièvement, à la rentrée 1994 (épisodes 231 à 243).

Génériques fin

Le générique fin reprend initialement lui aussi l’instrumental de Premier baiser. Ensuite, une fois la carrière de Christophe Rippert dans la chanson lancée, le générique fin suit généralement les sorties de ses singles et en propose un court extrait. Ainsi, les titres suivants sont utilisés à tour de rôle :

  • Un amour de vacances [Quand ?]
  • Rien que du brouillard (épisodes 106 à 161)
  • Les garçons se cachent pour pleurer (épisodes 162 à 230)
  • Tu m’fais vraiment craquer (épisode 244 à 318)

La chanson Premier baiser est également utilisée dans sa version chantée, pendant les quelques épisodes où elle sert aussi de générique début (épisodes 231 à 243).

Séries dérivées

Hélène et les Garçons (1992)

Hélène fait sa rentrée à l’université : elle y fait la connaissance de Cathy et Johanna, avec qui elle partage sa chambre d’étudiante, mais aussi de Nicolas, dont elle tombe amoureuse. La série suit la vie sentimentale mouvementée d’Hélène, les filles et les garçons qui l’entourent, entre rencontres, histoires d’amour et tromperies. Les garçons se retrouvent régulièrement dans un garage, pour faire de la musique, ce qui les amène à rencontrer le producteur Thomas Fava, autant intéressé par l’idée de produire des chansons interprétées par Hélène que de la séduire.

La série est diffusée parallèlement à Premiers Baisers (le premier épisode de Hélène et les Garçons est diffusé en mai 1992, entre les épisodes 43 et 44 de Premiers Baisers), ce qui permet à Hélène de présenter Nicolas à ses parents dans l’épisode 50, alors qu’ils doivent partir en vacances. Dans les épisodes de Hélène et les Garçons diffusés au même moment (fin juin 1992), Hélène vient pourtant de rompre avec Nicolas pour Thomas Fava.

Hélène n'apparaît plus dans Premiers Baisers après l'épisode 58 (diffusé en octobre 1992). Il lui arrivera ensuite de revenir chez ses parents à deux reprises, mais pas dans la série. Tout d'abord, dans l'épisode 87 de Hélène et les Garçons (diffusé en décembre 1992), Hélène revient voir ses parents chez eux, pour leur demander conseil après avoir découvert l'infidélité de deux de ses amis.

Ensuite, il faut attendre l'épisode 15 du Miracle de l'amour (suite de Hélène et les garçons), diffusé en février 1995 : Hélène doit partir en Australie au chevet de sa grand-mère malade. À cette occasion, elle revient chez ses parents, où Roger fait ses valises pour l'accompagner, sous le regard de Marie, Annette et Virginie. Un tel voyage de Roger n'est cependant pas évoqué dans les épisodes de Premiers Baisers diffusés à cette période, dans lesquels le personnage continue d'apparaître.

Famille fou rire (1993)

Pour le repas du nouvel an 1993, la famille Girard est invitée chez Antoine Garnier et sa fille Lola, le beau-frère de Roger (et donc, a priori, le frère de Marie Girard, absente de cet épisode). Avant de se rendre au repas, Justine doit retrouver Hélène et ses amis ; ses amis Annette, François, Suzy, Suzon, Isabelle et Luc la suivent à la cafétéria et dans le garage des garçons, avant d’être finalement invités au repas. On y apprend lors d’un dialogue que le journal dans lequel Antoine Garnier a critiqué la série populaire qu’écrit Roger Girard, en la qualifiant de programme « stupide et débilitant » et qu'Antoine Garnier lui-même a écrit une critique similaire concernant la série Salut les Musclés.

Les Années fac (1995)

Après les résultats du bac, Justine entre à l’université et emménage avec Jérôme. La série suit les mêmes personnages que ceux qui apparaissent à la fin de Premiers Baisers, avec de nouvelles intrigues sentimentales et de nouveaux couples qui se font et se défont.

Les Années bleues (1998)

Les personnages sont désormais entrés dans la vie active. Luc et Anthony ont emménagé avec Rodrigue et vivent en face de l’appartement dans lequel Virginie habite avec Juliette et Sarah. Les personnages ont visiblement vieilli par rapport à la fin des Années fac et ne semblent plus en contact avec leurs anciens amis. La série s’intéresse particulièrement aux relations entre Luc et Virginie, le premier essayant de reconquérir le cœur de la deuxième, dont il reste éperdument amoureux.

Liens avec d’autres séries

  • Les Filles d’à côté : Les personnages se rendent à quelques reprises dans la salle de sports « qui vient d’ouvrir » proche du lycée (à partir de l’épisode 203), qui est en fait celle utilisée par les personnages de la série Les Filles d’à côté. Ils y croisent généralement Gérard, gérant de la salle et un des personnages principaux de la série.
  • Hélène et les Garçons : Dans l’épisode 224, Luc a un accident avec une mannequin prénommée Linda (incarné par Lynda Lacoste). Il est facile de penser qu’il s’agit du même personnage que dans Hélène et les garçons, même si, dans Premiers Baisers, elle déclare à Luc qu’elle est mariée.
  • Les Garçons de la plage : Dans l’épisode 235, Justine parle d’Agnès, la cousine de Roger, qui a un club de vacances dans les îles. Il s’agit très certainement d’Agnès Girard, personnage principal de la série Les Garçons de la plage, diffusée au même moment sur TF1.
  • Le Miel et les Abeilles : Le personnage d’Aristide, qui intègre la série à partir de l’épisode 251, était déjà au générique de la série Le Miel et les Abeilles.
  • Les Mystères de l’amour : Certains personnages reviennent, ou sont évoqués, dans Les Mystères de l’amour, troisième suite de Hélène et les garçons.
    • Dans la saison 3, Chloé Girard, mêlée à un trafic de diamants, vient se réfugier à la Villa du bonheur, la maison d’hôtes tenue par sa sœur Hélène et ses amis (épisode 1). À l’occasion de ce retour inattendu, on apprend qu’elle vivait en Australie depuis toute petite, que Roger vit à Sydney et y travaille toujours en tant que scénariste de série télé et que Marie a disparu en mer il y a cinq ans. Pendant un appel téléphonique de Chloé à son père (épisode 4), on peut voir Annette Lampion chez Roger, pendant un passage en Australie.
    • Dans la saison 4, lorsque Hélène appelle son père pour lui annoncer son prochain mariage avec Peter Watson, le plan de caméra permet aux spectateurs de découvrir qu’il est dans le même lit qu’Annette. Roger et Annette officialisent leur couple lors du mariage (saison 5, épisode 1). Plus tard, ils sont de nouveau invités par la bande (saison 14, épisode 8) : Annette est alors enceinte et donne naissance, peu après, à la quatrième fille de Roger Girard, prénommée Louise (épisode 9).
    • Lors du mariage d’Hélène et Peter, Justine et Ari sont eux aussi invités. On apprend alors que Justine a eu un fils avec Jérôme, prénommé Julien, et qu’ils vivent toujours ensemble. Cependant, lorsque Justine revient pour le mariage d’Hélène avec Nicolas (saison 21, épisode 7), elle est accompagnée de sa fille, adolescente. Entre-temps, Chloé et Justine ont une discussion par Skype, leur première interaction depuis Premiers Baisers, après qu’Hélène s’est fait arrêter (saison 11, épisode 16).
    • Dans la saison 8, Daniel Larson entretient une liaison avec Eve Watson dans l’espoir de mettre la main sur une partie de sa fortune.

Projet de nouvelle série

En juin 2019, Anthony Dupray déclare avoir « commencé à travailler sur une suite de Premiers Baisers », à l’image des Mystères de l’amour[8]. Jean-Luc Azoulay manifeste de l’intérêt pour le projet : « Je veux reprendre les mêmes personnages - et ils sont tous d'accord - vingt ans après, quand ils sont dans la vie active, devenus adultes avec des familles, des enfants... Ce qu'il y a de bien dans Les Mystères de l'amour et ce qu'il y aurait de bien dans Premiers baisers, c'est que les personnages ont déjà un background, une vie qui s'est déjà écrite. Donc les faire revivre vingt ans après, c'est passionnant. »[9]. En janvier 2020, cette série est encore « au stade de la préparation. On va ensuite proposer le projet aux chaînes ou aux plateformes, puis on verra si quelqu'un veut bien produire avec nous. »

Réception critique

Première série AB à connaître un succès auprès du grand public, Premiers Baisers attire rapidement les critiques, qui lui reprochent un manque de réalisme ou la faiblesse des intrigues et du jeu des comédiens débutants. Ces mêmes critiques engloberont ensuite les « sitcoms AB » de façon générale, des « séries aseptisées »[10], voire des « âneries boutonneuses »[11]. En 1993, le journaliste Serge Halimi explique « leur médiocrité et (…) l’insipide portrait qu’elles dressent de la jeunesse »[12] par de nombreux éléments : une « mise en scène minimale », des acteurs forcés de faire « des gestes excessifs et caricaturaux », des histoires qui « se répètent, traînent en longueur et tournent en rond », ou encore « des rires pré-enregistrés, généreusement diffusés pour donner un rythme à des émissions dont l’humour n’est pas la vertu première. » Surtout, il souligne la « grande régression culturelle » portée par ces séries, particulièrement dans les rapports hommes-femmes : « rencontres qui ne tournent qu’autour de « l’amour », rôles traditionnels revendiqués jusqu’à la caricature. »

Lorsque la chaîne France 2 lance à son tour une série autour d’un groupe de lycéens, Seconde B, elle se place en « anti-AB »[10] et se targue d’aborder de vrais sujets de société avec réalisme. Le comédien Igor Butler, acteur principal de cette série mais aussi acteur récurrent dans quelques épisodes de Premiers Baisers, se montrait d’autant plus critique, autant envers des scénarios très légers que dans la réalisation : « Chez AB, on ne joue jamais latéral ou dans la profondeur de l'écran. Il y a quatre caméras en studio alignées en plan large. »[10]

Impact dans la culture populaire

Premiers Baisers a marqué de nombreux téléspectateurs, au même titre que les autres sitcoms AB diffusées à la même période. Malgré les défauts de ces séries, certains enfants et les adolescents téléspectateurs dans les années 1990 éprouvent « une certaine tendresse pour ces séries kitschissimes, qui ont accompagné leur passage d’enfant à adolescent »[13]. Anthony Dupray l’explique par la nouveauté de ce type de programme, des sitcoms portées par des adolescents, mais aussi par ce qu’était la télévision d’alors : « À l’époque, il n’y avait que six chaînes de télévision. Premiers baisers était un vrai rendez-vous. On faisait entre 40 et 45 points d’audience pour 8 millions de téléspectateurs donc forcément on a marqué toute cette génération. Ils voyaient tous les jours le Club Dorothée et les sitcoms AB. Avec Dorothée, on faisait aussi des primes pour les fêtes de fin d’année. On a occupé l’espace audiovisuel pendant de nombreuses années. »[8]


Le très grand nombre d’épisodes produits par AB Productions à cette période a nécessité de nombreux comédiens débutants, pour des rôles secondaires ou de la figuration. Vingt ans plus tard, certains sont devenus célèbres et, dans les années 2010, les articles sur internet sont devenus très réguliers, pour évoquer les premiers pas, parfois qualifiés de « casseroles »[14], de Laurent Lafitte[15], Guillaume Canet[16] ou Julie Gayet[17], entre autres[18],[19].


Autre signe de l’impact de Premiers Baisers et de ses personnages sur le public, le buzz à la suite de la découverte de la liaison entre les personnages d’Annette et de Monsieur Girard dans la saison 4 de la série Les Mystères de l’amour. Lors de la diffusion de la séquence en mars 2013, les téléspectateurs ont été très nombreux à réagir sur les réseaux sociaux, souvent choqués par cette relation, parfois jugée malsaine. Qualifié de « AnnetteGate », ce buzz a ensuite été largement repris et commenté par les sites et la presse spécialisés[20],[21],[22],[23],[24].


En 2019, Franck Le Hen écrit la pièce Derniers Baisers, créée avec Anthony Dupray. Lors de la promotion de la pièce dans les médias, il explique en avoir eu l’idée lors d’une tournée : « En rencontrant fans et journalistes, j'ai senti qu'il y avait une vague de nostalgie des années 90 et de la sitcom Premiers baisers. Tous les téléspectateurs de la série ont aujourd'hui atteint la quarantaine, et ce cap s'accompagne d'une certaine nostalgie des bons moments passés pendant la jeunesse. »[25]

Anthony Dupray y incarne un acteur d’une sitcom des années 1990, Premier Bisou, qui n’assume plus vraiment ce rôle mais accepte, pour des raisons financières, de participer à une journée organisée par des fans. L’occasion pour lui de revoir Magalie Madison, qui y jouait un personnage marquant par ses couettes et sa voix haut perchée. La pièce est à l’affiche du Théâtre de la Grande Comédie[26], du 4 juin au 9 juillet 2019.

Diffusions internationales

La série a connu un certain succès en Italie, où elle a été diffusée, ainsi que les 87 premiers épisodes de sa suite Les Années fac sous le titre Primi Baci. Elle a également été diffusée dans d’autres pays d’Europe, parfois seulement en partie.

Commentaires

  • La direction de la photographie a été assurée par Didier Debauve.
  • L'intrigue de l'épisode 142 de la série, intitulé Bats-toi, repose sur la chanson du même titre de Dorothée (dont les paroles sont signées Jean-François Porry), sortie en 1992.
  • Fabien Remblier qui jouait le petit ami de Justine est devenu réalisateur, spécialiste de la prise de vue en 3D-relief. Il a notamment coréalisé le film en 3D-Relief Une nuit au cirque 3D.
  • Dans un entretien accordé à Toutelatele, Bruno Le Millin est revenu sur le succès de Premiers Baisers, et de son personnage, Roger, papa et auteur du feuilleton Amour toujours : « Tout ce que je fais, je le fais avec plaisir. Je ne me suis jamais plaint qu’on m’appelle Monsieur Girard. J’ai tourné de 1991 à 1997, soit 518 épisodes au total je crois. Je n’étais pas dans tous, mais j’ai dû en faire 400 ou 450… En sitcom, vous être le propre défenseur de votre personnage. C’est à vous de le défendre et de le faire évoluer. Après la fin des sitcoms, il y a eu un temps difficile. Les directeurs de castings disaient qu’on m’avait trop vu. On reproche toujours le succès de quelque chose.»[27]

Produits dérivés

Livres

Une collection « roman-clip » est éditée par ABH (filiale du groupe AB) en 1994. Chaque volume contient la novélisation d’un épisode, avec quelques pages de photos incluses[28].

  1. Un baiser de star (ISBN 978-2-01-512006-5)
  2. Chacun son cavalier (ISBN 978-2-01-512005-8)
  3. L’inconnu du minitel (ISBN 978-2-01-512004-1)
  4. Les invités-surprises (ISBN 978-2-01-512007-2)
  5. Deux oiseaux de passage (ISBN 978-2-01-512011-9)
  6. La bombe australienne (ISBN 978-2-01-512012-6)
  7. De surprises en surprises (ISBN 978-2-01-512013-3)
  8. Fiancés en folie (ISBN 978-2-01-512026-3)
  9. Champions de l’amour (ISBN 978-2-01-512027-0)
  10. Le Mozart du roman (ISBN 978-2-01-512028-7)
  11. Prince charmant (ISBN 978-2-01-512036-2)
  12. Un voyage de rêve (ISBN 978-2-01-512035-5)
  13. Allez les filles ! (ISBN 978-2-01-512034-8)

Disques

Début 1992, AB Disques édite en single (K7 Single, CD single et vinyle SP 45 tours) Premiers Baisers (Générique original de la série TV) chanté par Emmanuelle. Le disque reprend la chanson déjà éditée en 1986 (avec la version instrumentale en face B) mais avec une pochette différente représentant des photos des différents personnages de la série.

La diffusion de la série permet également à Jean-Luc Azoulay de produire plusieurs singles ou albums interprétés par les comédiens de la série. On peut citer :

  • Un amour de vacances, par Christophe Rippert (1993)
  • Lola au chocolat, par Julie Caignault (1993)
  • Mets un peu de musique, par Christine et Stéphanie Ever (1995)
  • Comme un amour d’été, par Camille Raymond (1995)

Inversement, Jean-Luc Azoulay lance la carrière musicale d’Anthony Dupray avec le titre Autour de toi Hélène (1993) et l’intègre ensuite, début 1994, au casting de la série. Camille Raymond apparaît dans le deuxième clip d’Anthony Dupray, Prendre la route avec moi (1994).

K7 vidéo et DVD

Plusieurs vidéocassettes avec deux épisodes sont éditées dans les années 1990.

La série est ensuite éditée en DVD chez AB Vidéo, à partir de 2007. Les sept volumes reprennent les 114 premiers épisodes.

Autres supports

  • Dorothée Magazine, édité par le groupe AB, reprend chaque semaine le récit d’un épisode en mini-roman de quatre pages, à collectionner (à partir du numéro 140 du 26 mai 1992)[29].
  • Premiers Baisers fait l’objet d’un album de vignettes autocollantes Panini.
  • En 1994, Camille Raymond prête sa voix à l’un des pin’s de la collection de pin’s parlants lancée par TF1.
  • Un pin’s Premiers Baisers, avec le logo sur fond de cœur, fait partie de la collection des pin’s du Club Dorothée.

Références

  1. « Génération Sitcoms », sur YouTube (consulté le 13 avril 2020)
  2. Rebecca Dreyfus apparaît une première fois dans Premiers Baisers dans l'épisode 24 La Fâcherie (1991), dans le rôle d'une amie d'enfance d'Annette, Cathy.
  3. Pour les dates de tournage et de diffusion des épisodes, on se référera au guide détaillé du site Animeguides : https://animeguides.com/guides/detaille/premiersbaisers.html (consulté le 14 avril 2020)
  4. a et b « Club Do' Story - toute l'histoire du Club Dorothée », sur www.clubdostory.net (consulté le 13 avril 2020)
  5. « Hélène et les garçons », sur AnimeGuides (consulté le 14 avril 2020)
  6. « Club Do' Story - Le Club Plus », sur www.clubdostory.net (consulté le 13 avril 2020)
  7. « Club Dorothée : le générique du mercredi après-midi », sur youtube.com (consulté le 13 avril 2020)
  8. a et b « Anthony Dupray (Derniers baisers) : « Je travaille à un retour de Premiers baisers » », sur Toutelatele (consulté le 14 avril 2020)
  9. « Jean-Luc Azoulay : "J'aimerais faire une suite de 'Premiers baisers', tous les acteurs sont d'accord" », sur LCI (consulté le 14 avril 2020)
  10. a b et c « BULLETIN FINAL DE SECONDE B,MENTION ANTI-AB », sur Le Soir (consulté le 14 avril 2020)
  11. « LA DEUXIEME CHAINE DE RTL CHANGE DE PROGRAMMATION "CLUB RTL" LANCE LA CHASSE AUX HOMMES », sur Le Soir (consulté le 14 avril 2020)
  12. Serge Halimi, « Séries télévisées et bonheur conforme », sur Le Monde diplomatique, (consulté le 14 avril 2020)
  13. « De Salut les Musclés à Hélène et les garçons, les sitcoms kitsch d’AB Productions ont régné dans la France des 90’s », sur Konbini Biiinge - Le meilleur de la culture série saison après saison (consulté le 15 avril 2020)
  14. Closermag.fr, « Alexandra Lamy, Alice Taglioni, Guillaume Canet… leurs cassero... - Closer », sur www.closermag.fr, (consulté le 15 avril 2020)
  15. « Society #120 », sur Society (consulté le 15 avril 2020)
  16. « Guillaume Canet : Ses débuts dans "Premiers baisers" (Vidéo) », sur aufeminin, (consulté le 15 avril 2020)
  17. « Julie Gayet évoque ses débuts dans la sitcom "Premiers baisers" - La Voix du Nord », sur www.lavoixdunord.fr (consulté le 15 avril 2020)
  18. Prisma Média, « Photos : ces stars qui ont débuté dans la sitcom “Premiers Baisers” - Gala », sur Gala.fr (consulté le 15 avril 2020)
  19. Telestar.fr, « PHOTOS. Ces comédiens très connus qui ont démarré dans les sit... - Télé Star », sur www.telestar.fr, (consulté le 15 avril 2020)
  20. « Annette de «Premiers baisers» au lit avec Monsieur Girard: Twitter crie au scandale », sur www.20minutes.fr (consulté le 15 avril 2020)
  21. R.E, « Les mystères de l'amour: La liaison entre Annette et Roger scandalise les fans », sur www.programme-tv.net, (consulté le 15 avril 2020)
  22. « Le “Annette Gate” agite le Net », sur Télérama.fr (consulté le 15 avril 2020)
  23. « Annette avec Monsieur Girard de Premiers baisers: "Pas très gênant dans l'absolu" selon Jean-Luc Azoulay », sur LExpress.fr, (consulté le 15 avril 2020)
  24. « Annette et M. Girard ensemble dans Les Mystères de l'amour : Jean-Luc Azoulay explique - series - Télé 2 semaines », sur www.programme.tv/news (consulté le 15 avril 2020)
  25. Centre France, « Interview - Ex-star de sitcom sur TF1, Anthony Dupray monte sur scène : "J'ai senti une vague de nostalgie des années 90 et de Premiers baisers" », sur www.lechorepublicain.fr, (consulté le 15 avril 2020)
  26. « Derniers baisers au Théâtre de la Grande Comédie - Archive 04.06.2019 », sur Théâtres Parisiens Associés (consulté le 15 avril 2020)
  27. « Premiers Baisers », sur toutelatele.com (consulté le 18 février 2014)
  28. Leslibraires.fr, « www.leslibraires.fr », sur www.leslibraires.fr (consulté le 12 avril 2020)
  29. « Dorothée Magazine », sur dorotheemagazine.fr (consulté le 12 avril 2020)

Liens externes