Président élu des États-Unis

Aux États-Unis, le président élu[1], également appelé au Canada président désigné ou futur président (en anglais : president-elect) est le titre officieux attribué au vainqueur des élections présidentielles américaines qui n'a pas encore pris ses fonctions.

Élection présidentielle aux États-Unis

Aux États-Unis, les citoyens élisent début novembre, lors de l’Election Day, un collège électoral de grands électeurs suivant des modalités qui diffèrent d'un État à l'autre. Les grands électeurs de chaque État se réunissent en décembre pour élire formellement le président. Ces votes sont ensuite reçus par le Congrès qui se réunit début janvier pour les compter et déclarer officiellement le vainqueur des élections. Le nouveau président entre alors en fonction le 20 janvier (Inauguration Day).

Logo employé par l'équipe du président élu Obama en 2008.

Si le futur président est généralement connu dès le soir de l'élection, il faut plusieurs semaines pour qu'il soit formellement élu et entre en fonction. Il est alors désigné pendant cette période par le terme de « président élu », le distinguant ainsi du président sortant, encore en exercice.

De la même manière, le vice-président élu ou vice-président désigné (en anglais vice president-elect) désigne le vainqueur de l'élection à la vice-présidence qui n'a pas encore pris ses fonctions.

Autres pays

En France, l'expression « président élu » est également utilisée, mais de façon beaucoup plus récente, car la période de transition entre l'élection d'un nouveau président de la République et son entrée en fonction est beaucoup plus courte — environ une dizaine de jours. Ainsi, par exemple, François Hollande, élu le dimanche et investi le mardi , a été invité par le président sortant Nicolas Sarkozy, alors toujours en fonction, à participer à ses côtés aux cérémonies du en qualité de président élu. De même pour l'élection d'Emmanuel Macron 5 ans plus tard.

Notes et références

Articles connexes