Préfecture des Landes

Préfecture des Landes
Pref Landes MDM.JPG

Façade de la préfecture des Landes

Présentation
Type
Style
Architecte
David-François Panay
Augustin Arthaud
Construction
Propriétaire
Département[1]
Statut patrimonial
Localisation
Pays
Région
Département
Commune
Coordonnées
43° 53′ 36″ N, 0° 29′ 59″ O
Localisation sur la carte des Landes
voir sur la carte des Landes
Red pog.svg
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg

La préfecture des Landes est un bâtiment administratif situé à Mont-de-Marsan[2], chef-lieu du département français des Landes. Il héberge le préfet et les services de préfecture. Il est inscrit aux monuments historiques le [1].

Présentation

Origines

Un décret de l'Assemblée Constituante en date du 15 février 1790 fait de Mont-de-Marsan le chef-lieu du département des Landes, au détriment de Dax et Tartas.

Les services de préfecture investissent initialement l'Hôtel Dartigues[3], qui se révèle au fil du temps inadapté. La création d'un bâtiment administratif ad hoc, destiné à accueillir le préfet et ses services, est liée à l'action de Jean-Marie Valentin-Duplantier, nommé préfet des Landes le 9 juillet 1802. Ce dernier arrive à convaincre Napoléon Ier de la nécessité de bâtir de nouveaux édifices administratifs, lors de la visite de l'empereur les 13 et 14 avril 1808. Napoléon est en effet contraint à l'occasion de cette venue de séjourner à l'Hôtel Papin, la préfecture d'alors étant trop petite, et il s'y trouve mal logé. Comme il envisage de faire de Mont-de-Marsan une étape pour lui et sa famille une fois la guerre d’Espagne remportée comme il le pense alors, il signe à Bayonne le décret impérial du 12 juillet qui stipule :

« L'hôtel de la préfecture du département des Landes, les bureaux et les archives seront transférés dans les bâtiments et dépendances du ci-devant couvent de Sainte-Claire[4], à Mont-de-Marsan. Il y sera fait les constructions et dispositions nécessaires ».

Construction

David-François Panay et Augustin Arthaud sont les architectes du projet. Sa conception s'échelonne de 1808 à 1810, et la première pierre est posée le 29 septembre 1810. Les travaux s'achèvent en 1819[1], date à laquelle s'installe le baron d'Haussez, premier préfet à occuper les lieux. Le couvent des Clarisses, bâti en 1691, sert donc de fondation au nouveau bâtiment, qui adopte le style néoclassique en vogue sous le Premier Empire. La façade est parée d'un portique à quatre colonnes ioniques, les deux ailes sont quant à elles dotées de portes en bronze, décorées de pommes de pin localement appelées pignes.

Une passerelle en fer est édifiée en 1844 pour relier la préfecture, située sur la rive gauche de la Douze, à ses jardins qui étaient de l'autre côté, dans le parc de la Pépinière départementale, le futur parc Jean Rameau. Les culées en maçonnerie de la passerelle proviennent des pierres de l'ancien pont de la May de Diu, retrouvés dans le lit de la Douze.

La préfecture n'a pas subi de modifications majeures depuis sa création, hormis des changements de décoration intérieure au cours du Second Empire. Les services se sont quant à eux étendus à la Maison Duperron, acquise en 1905[5]. Quand le téléphone est installé à Mont-de-Marsan en 1910, c'est à la préfecture qu'il sonne pour la première fois[6].

Notes et références

  1. a, b, c et d « Classement de la préfecture des Landes », notice no PA00083978, base Mérimée, ministère français de la Culture. Consulté le 25 août 2009
  2. Au 24 rue Victor Hugo
  3. Ils sont venus à Mont-de-Marsan, Office de Tourisme
  4. Voir le couvent des Clarisses de Mont-de-Marsan
  5. Mont-de-Marsan, Ville préfecture Mairie de Mont-de-Marsan, Service Communication, Pascal Larrazet
  6. Mémoire en image, Mont-de-Marsan, Serge Pacaud, éditions Alan Sutton

Voir aussi

Lien externe