Pourrain

Pourrain
Pourrain
Enseigne de la mairie & son ombre portée sur le mur, un soir de fin d'été.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Yonne
Arrondissement Auxerre
Canton Cœur de Puisaye
Intercommunalité Puisaye-Forterre
Maire
Mandat
Roger Prignot
2014-2020
Code postal 89240
Code commune 89311
Démographie
Population
municipale
1 409 hab. (2016 en diminution de 3,76 % par rapport à 2011)
Densité 59 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 45′ 21″ nord, 3° 24′ 47″ est
Altitude Min. 148 m
Max. 292 m
Superficie 23,84 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Bourgogne

Voir sur la carte administrative de Bourgogne
City locator 14.svg
Pourrain

Géolocalisation sur la carte : Yonne

Voir sur la carte topographique de l'Yonne
City locator 14.svg
Pourrain

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Pourrain

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Pourrain

Pourrain est une commune française située dans le département de l'Yonne en région Bourgogne-Franche-Comté.

Ses habitants sont appelés les Pulveriniens.

Géographie

Communes limitrophes

Rose des vents Beauvoir Lindry Rose des vents
Parly N Chevannes
O    Pourrain    E
S
Diges Escamps

Histoire

En 596 le règlement de saint Aunaire, 18e évêque d'Auxerre (572-605), inclut Pourrain (Pulverunus, "poussière" en latin) dans les trente principales paroisses du diocèse[1].

Elle appartient au chapitre cathédral d'Auxerre de 820 à la Révolution. En 841, elle a vu passer Louis et Charles, petits-fils de Charlemagne, en route pour la bataille de Fontenoy. Puis en 1428, Jeanne d'Arc, partie libérer Orléans des Anglais. Enfin, Napoléon traversera Pourrain de retour de l'île d'Elbe.

Ses carrières d'ocre seront exploitées du XVIIIe siècle au milieu du XXe siècle[2]. Cette exploitation s'accompagne d'une importante activité de tonnellerie et de bûcheronnage : le plafond des carrières, peu solide, devait en effet être étayé par des renforts en bois ; quant aux tonneaux, ils servaient au transport de l'ocre jusqu'au Batardeau à Auxerre. De cette activité totalement abandonnée à la Seconde Guerre mondiale ne subsiste que le nom évocateur de certaines rues et un ancien séchoir reconverti en restaurant puis en entreprise de paysagiste dans le hameau des Vernes.

Économie

Politique et administration

Tendances politiques et résultats

Liste des maires

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
5 mai 1793 21 décembre 1793 - Nicolas Croiset   Industriel Ocrier
  - Mathié    
16 juin 1821 12 octobre 1830 - Pierre-Henry Croiset   Industriel ocrier
12 octobre 1830 1843 - Jean-Louis Hubert Lavollée   Ancien notaire de Cambacérès, maire de Dammartin (an IV-1819). Ancien Conseiller et Président (1807) du Conseil Général de Seine et Marne. Chevalier de l'Ordre Royal de la Légion d'Honneur
  - Antoine Parquin   Industriel ocrier
  - Durville    
  - Petit    
  - Henri-Louis Baudoin   Marchand de biens, conseiller général
1871 1878 - Charles-Hubert Mémain    
1878 1882 - Etienne Barrey    
1882 1900 - Paul Chatelet    
1900 1909 - Louis-Henri Baudoin   Ingénieur agronome
  1935 - Henri Toutée    
1935 1945 - Marie Préau   Charron
18 mai 1945 - Henri Durville   Retraité agriculteur
  - Jean Poindron   Retraité agriculteur. Conseiller Général
  - René Fort S.E. Retraité mécanicien automobile
  mars 2001 René Moreau S.E. Retraité travaux publics
mars 2001 28 mars 2014 Jean-Michel Jourdan S.E. Instituteur (Retraité)
28 mars 2014 En cours Roger Prignot S.E. Retraité fonction publique

Démographie

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[4].

En 2016, la commune comptait 1 409 habitants[Note 1], en diminution de 3,76 % par rapport à 2011 (Yonne : -0,56 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 1101 0891 2621 4171 5041 5271 6551 7021 714
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 6151 5961 6301 6331 6171 5801 5081 4261 343
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 2781 2301 042897896887880856839
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
9018868971 1961 2661 3051 3691 4641 409
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments

L'église de Pourrain, dédiée à Serge et Bacchus de Rasafa.

Environnement

La commune inclut une ZNIEFF :
ZNIEFF des forêts et tourbières des Choubis et des Vernes[7]. Cette ZNIEFF de 170 ha se trouve essentiellement sur la commune (les Choubis et les Vernes se trouvent sur son territoire), mais s'étend quelque peu sur les communes de Diges et Parly. L'habitat déterminant est ici la forêt ; on y trouve aussi lagunes, landes, fruticées, pelouses, prairies, tourbières, marais, et, bizarrement, des eaux stagnantes saumâtres et salées (d'après la fiche INPN de référence).

Personnalités liées à la commune

Loisirs

La Jeune Garde de Pourrain a toujours proposé des activités sportives à ses membres de tous âges. Créée en 1910 (son centenaire sera fêté le 21 mars 2010), elle s'est diversifiée et offre aujourd'hui aux Pulvérinien(ne)s d'innombrables activités culturelles et de loisirs :

  • gymnastique (féminine et masculine), tir à l'arc, poterie (enfant et adultes), danse moderne-jazz, etc.
  • Le vide-greniers de Pourrain, qui se déroule chaque année le dimanche de Pâques, est l'un des plus importants de France.
  • Depuis peu un festival artistique rassemble toutes les générations de Pulveriniens et d'Icaunais, le festival "Lune Estival" qui se déroule le dernier week-end d'août.

Jumelages

Pour approfondir

Bibliographie

Articles connexes

Liens externes

  • Pourrain sur le site de l'Institut géographique national
  • Page Pourrain sur le site de la Communauté de communes du Toucycois

Notes et références

Notes

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références

  1. Jean Lebeuf (abbé), Mémoires concernant l’histoire ecclésiastique et civile d’Auxerre..., vol. 1, Auxerre, Perriquet, , 886 p. (lire en ligne), p. 117.
  2. Géognosie du département de l'Yonne, M. Lallier, Annuaire historique du département de l'Yonne, Volume 3, 1839. Pp. 360-364 : Pourrain et géologie locale.
  3. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  7. ZNIEFF 260008534 - Forêts et tourbières des Choubis et des Vernes sur le site de l’INPN et sa carte sur le site de la DIREN.