Port Arthur (Texas)

Port Arthur
Port Scene..jpg
Géographie
Pays
État
Comté
Superficie
373,4 km2
Altitude
2 m
Coordonnées
29° 53′ 06″ N, 93° 56′ 24″ O
Jefferson County PortArthur.svg
Démographie
Population
57 755 hab. ()
Densité
154,7 hab./km2 ()
Identifiants
Code postal
77640–77643
Code FIPS
48-58820
GNIS
Indicatif téléphonique
409
Site web

Port Arthur est une ville du comté de Jefferson au Texas. Sa population s’élevait à 53 818 habitants lors du recensement de 2010.

Démographie

Géographie

Port Arthur se trouve sur la rive occidentale du lac Sabine, à une quinzaine de kilomètres des côtes du golfe du Mexique et à environ 130 km à l'est de Houston.

Histoire

Elle a été fondée par Arthur Stilwell  à la fin du XIXe siècle, à l'emplacement approximatif de l'ancienne ville d'Aurora érigée en 1837. Celle-ci se dépeupla durant la guerre civile, avant d'être balayée par un ouragan en 1886, poussant les derniers habitants à partir s'installer non loin de là, à Beaumont.

Environnement et risques naturels

La pollution industrielle est importante, principalement due au raffinage des hydrocarbures et à la pétrochimie.

La ville a également connu une grande marée noire en 2010, à la suite de la collision d'un pétrolier avec une barge. L'accident a causé le déversement de 450 000 gallons (soient un peu plus de 1700 m3) de pétrole dans l'estuaire et dans les fleuves Sabine et Neches à proximité de la ville[1].

Cette région est située sur le chemin des ouragans, cyclones et tempêtes tropicales et a plusieurs fois subi d'importants dégâts. Les dégâts les plus récents sont ceux de l'ouragan Ike, qui ont été précédés par ceux de l'ouragan Betsy (1965, très violent, proche de la catégorie 5), de l'ouragan Rita (2005), de l'ouragan Humberto (sept 2007), et de la tempête tropicale Edouard (août 2008).

Galerie photographique

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Économie

La ville, le port et leur capacité de raffinage des hydrocarbures semblent avoir connu plusieurs décennies de stagnation économique après une phase de forte croissance.

Le secteur de l'énergie reste prépondérant au Texas, mais les réserves pétrolières de cet État s'épuisent, et il doit se préparer à l'après-pétrole, même s'il bénéficie provisoirement des revenus de l'exploitation du gaz de schiste, par ailleurs controversée.

La ville cherche néanmoins encore à développer ses capacités de raffinage et production de gaz naturel liquéfié, avec deux projets majeurs de terminaux pétrogaziers ; celui de Golden Pass et celui de Sabine Pass (sur la Sabine), qui ont ensemble bénéficié d'un total d'investissements initiaux évalué à 2 milliards de dollars. Ces projets sont présentés par le Port comme pouvant relancer l'économie locale et créer de nombreux emplois.
Motiva Enterprises a entrepris de renforcer sa capacité de 600 000 barils par jour (95 000/j)[2] Ce projet de 10,0 milliards de dollars serait la plus grande extension d'une raffinerie aux États-Unis depuis 30 ans[2]. Premcor Refining (devenue Valero) a de son côté agrandi son usine pétrochimique pour environ 775 000 000 dollars, et le groupe BASF/Fina projette de nouvelles installations de gazéification et cogénération.

Ces opérations sont prises en charge par le port de Port Arthur. Il reste l'un des principaux ports du Texas, mais la ville souffre néanmoins encore de l'un des taux de chômage les plus élevés de l'État.

Personnalités liées à la ville

Notes et références

  1. Gonzalez, Angel (24 janvier 2010). « Oil Spill Hits Texas Port » ; The Wall Street Journal. Consulté 2010-01-24
  2. a et b Setx.org, The Economy of Southeast Texas Home Page

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes