Pont Pierre-Corneille

Pont Pierre-Corneille
Le Pont Corneille, Rouen. 1890 de Léon-Jules Lemaître
Le Pont Corneille, Rouen. 1890 de Léon-Jules Lemaître
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Seine-Maritime
Commune Rouen
Coordonnées géographiques 49° 26′ 09″ N, 1° 05′ 44″ E
Fonction
Franchit Seine
Fonction Pont routier
Caractéristiques techniques
Longueur 288 m
Largeur 28 m
Matériau(x) Acier soudé
Construction
Inauguration 19 juillet 1952
Géolocalisation sur la carte : Normandie
(Voir situation sur carte : Normandie)
Pont Pierre-Corneille
Géolocalisation sur la carte : Rouen
(Voir situation sur carte : Rouen)
Pont Pierre-Corneille

Le pont Pierre-Corneille est un pont routier sur la Seine à Rouen (Normandie).

Situation et accès

Il se situe en aval du pont Mathilde et en amont du pont Boieldieu.

Il relie la rive droite à la rive gauche en passant par l'île Lacroix.

Il permet le passage à deux voies de circulation pour automobiles ainsi que de deux trottoirs. La vitesse est limitée à 50 km/h. Sa présence permet la continuité de la route départementale 840 de l'axe Rouen - Verneuil-sur-Avre.

Origine du nom

Il porte le nom du célèbre écrivain Pierre Corneille, qui est né à Rouen.

Historique

Le pont au tout début du XXe siècle
Autre vue du pont, à la même époque
Le pont relie l'île Lacroix aux deux rives

En 1789, un nouveau pont est projeté par l’ingénieur Lamandé et Drapier. Lors de la visite en 1810 de Napoléon Ier, il promit la création du pont de pierre. Il a été construit de 1813 à 1829. Appelé « Pont de Pierre » lors de sa construction, il prit plusieurs noms au fil du temps : le « pont Circonflexe » (du fait de sa forme), le « pont d'Angoulême », le « pont d'Orléans » en 1830 avant de devenir le « pont Corneille » en 1848.

Le 9 juin 1940, le Génie français le détruit lors de l'entrée de l'armée allemande dans la ville.

Le pont était composé de deux volées de trois arcades qui permettaient d’enjamber le fleuve. À la pointe de l'île Lacroix, au milieu du pont, un terre-plein avait été aménagé. Un phare de 15 mètres de haut y avait été dans un premier temps envisagé, puis l'obélisque de Louqsor, et enfin une colonne commémorant la prise du Trocadéro. Finalement, en 1834, ce sera une statue en bronze de Corneille par Pierre-Jean David d'Angers, qui fut installée. Celle-ci est aujourd'hui devant le Théâtre des Arts.

Devenue le « pont Pierre-Corneille » il a été inauguré le 19 juillet 1952 par André Morice, ministre, Jean Mairey, préfet de la Seine-Inférieure, et Jacques Chastellain, maire de Rouen. Le garde-corps a été conçu par Raymond Subes.

Annexes

Notes, sources et références

Bibliographie

  • Yvon Pailhès, Rouen : un passé toujours présent… : rues, monuments, jardins, personnages, Luneray, Bertout, , 285 p. (ISBN 2-86743-219-7, OCLC 466680895), p. 226-227
  • « Un pont circonflexe », Paris-Normandie, 31 décembre 2008

Liens externes