Pont Merefa-Chersonèse

Pont Merefa-Chersonèse
Pont Merefa-Chersonèse
Le viaduc Merefa-Chersonèse franchit ici le Dniepr sur 1250 m
Le viaduc Merefa-Chersonèse franchit ici le Dniepr sur 1250 m
Géographie
Pays Ukraine
Commune Dnipropetrovsk
Coordonnées géographiques 48° 28′ 03,7″ N, 35° 05′ 00,2″ E
Fonction
Franchit Dniepr
Caractéristiques techniques
Type pont à arches multiples
Longueur 1 627 m
Matériau(x) acier
Construction
Inauguration 1932
Mise en service 21 décembre 1932
Architecte(s) G. P. Perederi

Géolocalisation sur la carte : Ukraine

(Voir situation sur carte : Ukraine)
Pont Merefa-Chersonèse
Un bras du Dniepr ; à gauche l’Île aux monastères et le pont à l'arrière-plan.

Le pont Merefa-Chersonèse est un viaduc ferroviaire long de 1 610 m qui franchit le Dniepr à Dniepropetrovsk en Ukraine.

C'est le second plus ancien pont de l'agglomération[1] et le premier pont de chemin de fer en arc d’Union Soviétique. Au jour de son inauguration, c'était l'un des plus longs ponts en arc d'Europe et il a été classé monument historique d’Ukraine[2] (FN P-86, 1 à 493 PS, op. 1).

Ce viaduc franchit le canal de l'Archimandrite, une dérivation du Dniepr, et mène à l’Île aux monastères, en rive gauche du fleuve.

Histoire

Déjà du temps de l'Empire russe, les autorités envisageaient la construction d'un ouvrage ferroviaire franchissant le Dniepr à Iékaterinoslav pour prolonger la ligne MerefaChersonèse.

Les premiers travaux ont été engagés entre 1912 et 1916, mais furent interrompus par la Première Guerre mondiale, puis par la guerre civile et enfin la Révolution d'octobre. Le chantier ne reprit qu'au début des années 1929, et fut achevé en l'espace d'un an et quatre mois seulement : le 24 octobre 1932, les ouvriers plaçaient le dernier mètre cube de béton. La mise en service est intervenue le 21 décembre suivant.

Le pont a été détruit par l'Armée Rouge en retraite au début de la Seconde Guerre mondiale. Les forces d'occupation nazies le remirent en service et le rebaptisèrent du nom du général de corps d'armée von Kleist, officier qui avait ordonné sa réparation. Puis la Wehrmacht elle-même en retraite détruisit à son tour cet ouvrage, qui fut reconstruit après 1948.

Liens externes

Notes et références

  1. D’après (ru) Histoire de la ville- le pont de Dnipropetrovsk ; consulté le 7 février 2014.
  2. D’après (uk) Centre des Archives Nationales Scientifiques et Techniques d’Ukraine « Copie archivée » (version du 27 janvier 2014 sur l'Internet Archive) ; consulté le 7 février 2014.