Polysynodie

Polysynodie
Philippe d'Orléans, dit « le Régent ». Le tableau est peint en 1717.

La polysynodie est un système de gouvernement par conseil instauré en France de 1715 à 1718 par Philippe d’Orléans au début de sa Régence[1].

Le contrôle général des Finances et les secrétaireries d'État sont remplacés par six, puis huit conseils[1]. Le système vise à associer la noblesse au gouvernement de la France alors qu'elle s'en était trouvée écartée sous le règne de Louis XIV au profit, généralement, de la bourgeoisie[1].

Par exemple, une guerre potentielle est discutée par le Conseil de la guerre, qui rassemble des membres de la haute noblesse ainsi que des notables. Ensemble, ils doivent discuter des faits, des solutions possibles, pour finalement apporter au régent et à son Conseil de Régence un bilan et la marche à suivre.

Le système des secrétaires d'État est ainsi cassé dès la mort de Louis XIV. La polysynodie (1715-1718), en remplaçant chaque secrétaire d'État par un conseil où haute noblesse, magistrats et notables y siègeant, redistribue les pouvoirs confisqués par Louis XIV et ses proches conseillers.

Mais la lenteur de ce système polysynodique, les oppositions fréquentes entre les membres d'un même conseil, encouragent finalement un retour aux secrétaires d'État, individus uniques, spécialisés et responsables d'un domaine, chargés de conseiller le roi (en l’occurrence, le régent). La polysynodie fut supprimée le 24 septembre 1718. En revanche, le Conseil de Régence continua de siéger jusqu'à la majorité du roi.

Liste des Conseils particuliers sous la polysynodie

Il y eut sept conseils ayant pour tâche de simplifier le travail du Conseil de Régence :

Références

  1. a, b et c Louis Trenard, « Polysinodie », sur Encyclopædia Universalis (consulté le 25 décembre 2017).

Bibliographie

  • Abbé de Saint-Pierre, Discours sur la Polysynodie (1719), Amsterdam, impr. du Villard et Changuion.
  • Jean-Jacques Rousseau, Écrits sur l'abbé de Saint-Pierre, in Œuvres, vol. 3, éd. Gallimard, coll. la Pléiade.
  • Alexandre Dupilet (préf. Joël Cornette), La Régence absolue : Philippe d'Orléans et la polysynodie ; suivi d'un Dictionnaire de la polysynodie, Seyssel, Champ Vallon, coll. « Époques », , 436 p. (ISBN 978-2-87673-547-7, présentation en ligne), [présentation en ligne], [présentation en ligne].
  • Esslinger, Le conseil particulier des finances à l'époque de la Polysynodie, Paris, 1908.
  • Maurice Benoît, La Polysynodie, Paris, 1928.
  • Michel Antoine, Le Conseil du roi sous le règne de Louis XV, Paris/Genève, 1970.
  • Alexandre Dupilet et Thierry Sarmant, « Polysynodie et gouvernement par conseil en France et en Europe du XVIIe au XIXe siècle », Histoire, économie & société,‎ , p. 51-65 (lire en ligne). Via Cairn.info.