Police Academy 3

Police Academy 3 : Instructeurs de choc
Titre original Police Academy 3: Back in Training
Réalisation Jerry Paris
Scénario Gene Quintano
Acteurs principaux
Sociétés de production Paul Maslansky pour Warner Bros
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Comédie policière
Durée 83 minutes
Sortie 1986

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Police Academy 3 : Instructeurs de choc (Police Academy 3: Back in Training) est un film américain réalisé par Jerry Paris, sorti en 1986.

C'est le troisième volet de la série Police Academy.

Synopsis

L'une des deux écoles de police du district doit fermer. Il suffit de cette nouvelle pour réveiller l'ancienne rivalité qui oppose depuis toujours les établissements que dirigent respectivement Lassard et Mauser, d'autant qu'un jury de personnalités est chargé d'effectuer une enquête destinée à nommer la meilleure école. Tandis que Mauser tente simplement de ruiner la réputation de son rival, Lassard fait appel à ses glorieux anciens, Mahoney, Hightower, Tackleberry et quelques autres, pour dispenser rapidement et efficacement aux élèves la formation qu'ils n'ont jamais reçue, tant il est vrai que Lassard demeure le doux dingue qu'il a toujours été...

Fiche technique

Distribution

Autour du film

  • Art Metrano qui joue le commandant Mauser sera, peu après la fin du tournage, victime d'une chute à son domicile et restera handicapé des jambes (il pourra remarcher un peu mais préférera se déplacer en fauteuil roulant).
  • Shawn Weatherly est une ancienne reine de beauté qui fut élue Miss USA et Miss Univers en 1980.
  • Le Cadet Zed n'est autre que l'ancien chef des Cradocks, dans le second volet. On peut tout de suite penser qu'après son arrestation, la justice lui a laissé le choix entre intégrer l'académie de police ou aller en prison, comme ce fut le cas pour Mahoney au début du premier film.
  • Les comédiens Richard Darbois et François Leccia ont échangé leurs places sur le doublage des acteurs Scott Thomson et Brant Van Hoffman.
  • Le réalisateur Jerry Paris signe ici son dernier long-métrage, en effet, le réalisateur est décédé seulement quelques jours après la sortie du film.

Lien externe