Plan global d'action conjoint

Plan global d'action conjoint
Les ministres des Affaires étrangères (de gauche à droite montrés à droite) de la Chine, la France, l'Allemagne, l'Union européenne, l'Iran, le Royaume-Uni, et les États-Unis annonçant la conclusion réussie des négociations pour le plan global d'action conjoint, à Vienne, Autriche, le 14 juillet à 2015.

Le Plan d'action conjoint (en persan : برنامه جامع اقدام مشترک ) est un accord signé à Vienne, en Autriche, le 14 juillet 2015, par les huit parties suivantes : les pays du P5+1 (les cinq membres permanents du Conseil de sécurité des Nations unies : les États-Unis, la Russie, la Chine, la France, le Royaume-Uni et l'Allemagne), ainsi que l'Union européenne et la République islamique d'Iran.

Il s'agit d'un accord permanent entre les parties visant à lever les sanctions imposées à l'Iran par les États-Unis, l'Union européenne et les Nations unies, et en contre-partie l'Iran restreint son programme nucléaire à long terme[1]. Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon espère que cet accord permettra une meilleure coopération internationale sur les problèmes de sécurité au Moyen-Orient[2].

Références

Voir aussi