Place de l'Île-de-la-Réunion

12e arrt
Place de l’Île-de-la-Réunion
Place de l'île de la Réunion
Place de l'île de la Réunion
Situation
Arrondissement 12e
Quartier Picpus
Début Place située au débouché du boulevard de Picpus
Fin Place située au débouché du boulevard de Picpus
Historique
Dénomination Arrêté municipal du
Géocodification
Ville de Paris 4611
DGI 4703

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Place de l’Île-de-la-Réunion

La place de l'Île-de-la-Réunion est une voie du 12e arrondissement de Paris, en France.

Situation

Elle est située à proximité de la place de la Nation. Cette place est bordée d’arbres.

Origine du nom

Elle dénommée ainsi en hommage à l'Île de la Réunion. Il a fallu préciser qu’il s’agissait de l’île de l’océan Indien car il existait déjà une rue de la Réunion et une place de la Réunion dans le 20e arrondissement de Paris, ces deux voies rappelant la réunion du petit et du grand Charonne.

Historique

Cette place a été nommée ainsi par l’arrêté municipal du , le maire de Paris est alors Jacques Chirac.

Cette place entoure la bâtiment sud de l’ancienne barrière du Trône. L’espace entourant le bâtiment nord, dans le 11e arrondissement de Paris, a reçu le nom de place des Antilles par un arrêté municipal du .

Aucune de ces deux nouvelles appellations ne semble répondre à un besoin pratique. Pour la place de l'Île-de-la-Réunion, la Réunion était le seul des départements d'outre mer à ne pas avoir de rue à son nom à Paris. Le boulevard de la Guyane correspond à peu près à la limite entre le 12e arrondissement (Paris) et Saint-Mandé, dans le Val-de-Marne, et a été nommé ainsi en 1962. Il existe une rue de la Martinique et une rue de la Guadeloupe dans le 18e arrondissement de Paris, et ce depuis 1877...

Bâtiments remarquables et lieux de mémoire

Une plaque apposée sur la façade sud du bâtiment sud de la barrière du Trône indique que la guillotine fut installée à l’emplacement de la place de l'Île-de-la-Réunion ou à proximité immédiate, plutôt qu’à l’emplacement de la place de la Nation à proprement parler, durant la Révolution française. Une fois décapités, les corps étaient amenés dans des fosses communes à l’origine de l’actuel cimetière de Picpus, donc à proximité.
Cette plaque indique : Ici / à la barrière du Trône / l’échafaud fut installé / du 13 juin au 8 juillet 1794[1].

Notes et références

  1. page 113 in Yves de Saint-Agnès, Guide du Paris révolutionnaire : les lieux, les quartiers, les rues, les itinéraires, 1789-1795, édité par Paris-Musées et Perrin, 128 pages, 1989 (ISBN 2-262-00670-9) (notice BnF no FRBNF35017280)

Voir aussi