Place Yvon-et-Claire-Morandat

17e arrt
Place Yvon-et-Claire-Morandat
Crédit Agricole, Place Yvon-et-Claire-Morandat, Paris 2008.jpg
Situation
Arrondissement 17e
Quartier Ternes
Début rue Brunel, rue Villaret-de-Joyeuse etRue des Acacias
Fin avenue de la Grande-Armée
Historique
Création 1978
Dénomination
Ancien nom place Yvon-Morandat
Géocodification
Ville de Paris 9985
DGI 9989

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Place Yvon-et-Claire-Morandat
Images sur Wikimedia Commons Images sur Wikimedia Commons

La place Yvon-et-Claire-Morandat est un carrefour situé dans le quartier des Ternes du 17e arrondissement de Paris.

Situation et accès

Elle est située sur l'avenue de la Grande Armée au débouché des rues Brunel, Villaret de Joyeuse et des Acacias.

Au bord de cette place se trouve l'entrée de la station de métro « Argentine » (anciennement Obligado). Elle se situe en face du débouché de la rue d'Argentine de l'autre côté de l'avenue de la Grande-Armée, rue située dans le 16earrondissement et qui porta le même nom d'Obligado entre 1868 et 1948[1].

la station de métro Obligado vers 1900

La place Yvon-et-Claire-Morandat est desservie par la ligne (M)(1) à la station Argentine ainsi qu'à proximité par les lignes de bus RATP 43 PC3.

Origine du nom

Elle porte le nom des résistants Yvon Morandat (1913-1972) et son épouse Claire (?-1985)[2].
Yvon et Claire Morandat étaient étroitement associés dans l'action et les combats de la Résistance et à la Libération de Paris.
Le 25 août 1944, Yvon Morandat avec sa future femme Claire, prend possession de l'hôtel Matignon au nom du Gouvernement provisoire.

Historique

La place est créée et prend la dénomination de place Yvon Morandat en 1978 sur l'emprise des voies qui la bordent en particulier sur l'Avenue de la Grande-Armée. Par Arrêté municipal du 9 janvier 1987, elle prend le nom de Place Yvon-et-Claire-Morandat.

Bâtiments remarquables et lieux de mémoire

Filmographie

Paris brûle-t-il ? réalisé par René Clément en 1966 : Jean-Paul Belmondo joue "Pierrelot", alias Yvon Morandat, lors de sa prise de possession de l'hôtel Matignon en août 1944, en compagnie de sa femme Claire (jouée par Marie Versini).

Articles connexes

Notes et références

  1. De 1868 au 1er septembre 1947, elle s’appelait station d’Obligado, en mémoire la victoire (à la Pyrrhus) franco-anglaise lors de la Bataille de la Vuelta de Obligado en 1845 en Argentine. La station et la rue ont changé de nom pour celui d’ Argentine, à la suite d'une visite en 1947, d'Eva Peron, femme du président argentin de l'époque
  2. Dictionnaire historique des rues de Paris, Jacques Hillairet, éditions de Minuit, supp. p. 145