Place Henri-Bergson

Immeubles bordant la place Henri-Bergson.

La place Henri-Bergson est une place du 8e arrondissement de Paris.

Situation

De forme rectangulaire, elle est bordée au sud par la rue de Laborde et à l'ouest par l'avenue César-Caire.

Origine du nom

Elle porte le nom du philosophe Henri Bergson (1859-1941).

Histoire

Initialement entourée au nord par la rue de la Voirie, à l'ouest par la rue Maison-Neuve et au sud par la rue des Grésillons (actuelle rue de Laborde), elle sert de voirie au Nord-Ouest parisien[1].

La place, créée en vertu d'une décision ministérielle du [2] lors du prolongement de la rue d'Astorg, s'appela d'abord place de Laborde (ou Delaborde) lorsque la rue contiguë fut renommée en l'honneur d'Alexandre de Laborde (1773-1842), préfet de la Seine, elle prend son nom actuel en 1946.

Sur l'emplacement du square qui occupe le centre de la place[3] se trouvaient en 1852 un marché et une fontaine[4]. Un parc de stationnement souterrain a été aménagé sous la place en 1969 et une fontaine en fonte installée en son centre, mais cette dernière sert de vasque à fleurs.

Selon André Becq de Fouquières : « Sur la place de Laborde – qu'il faut maintenant aller chercher sur les annuaires à la lettre H, parce qu'elle est devenue place Henri-Bergson – il y a la statue de Déroulède, à deux pas du dernier domicile parisien du grand patriote[5]. Et derrière la statue de Déroulède, le Vae victis d'Antonin Mercié, expulsé naguère des Tuileries. »[6]

Bâtiments remarquables et lieux de mémoire

  • no 14 :
    • Paul-Jean Toulet (1867-1920), écrivain et poète[7] y habita. « Il n'aimait pas beaucoup les cloches de Saint-Augustin qui l'éveillaient dans son premier sommeil. »[8] Son ami le gastronome Curnonsky avait son appartement dans le même immeuble, mourant le 22 juillet 1956 lorsque, pris d'un malaise, il « tombe » de la fenêtre du troisième étage[9].
    • Louis Renault (1877-1944), inventeur, pilote de course, fondateur de la marque automobile Renault, y est né, à l'époque Place de Laborde[10].
  • no 18 : Hôtel du duc de Gadagne (en 1910)[4], surélevé.


Notes et références

  1. « Place Henri-Bergson » sur le site de la Ville de Paris
  2. Lazare, Op. cit., p. 175.
  3. Devenu « square Henri-Bergson », après avoir été « square de Laborde ».
  4. a et b Rochegude, Op. cit., p. 49.
  5. Au 50, boulevard Malesherbes.
  6. Fouquières, Op. cit., p. 239-240.
  7. Fouquières, Op. cit., p. 240.
  8. ibidem.
  9. Henri Temerson, Biographies des principales personnalités françaises décédées au cours de l'année, Hachette, , p. 43
  10. Voir l'acte de naissance de Louis Renault dans l'article qui est consacré à cette personnalité.

Sources

  • Félix Lazare, Dictionnaire administratif et historique des rues de Paris et de ses monuments, Paris, Imprimerie de Vinchon, 1844-1849
  • Félix de Rochegude, Promenades dans toutes les rues de Paris : VIIIe arrondissement, Paris, Hachette, 1910
  • André Becq de Fouquières, Mon Paris et mes Parisiens, tome II : « Le quartier Monceau », Paris, Pierre Horay, 1954