Piscine d'Iloa

Piscine d'Iloa
Image illustrative de l’article Piscine d'Iloa

Ouverture
Fermeture
Superficie 3 600 m2
Pays Drapeau de la France France
Thiers
Propriétaire Vile de Thiers
Type de parc Parc aquatique
Nombre d'attractions
Nb d'attractions aquatiques : 6
Coordonnées 45° 52′ 03″ nord, 3° 28′ 57″ est

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Piscine d'Iloa

Géolocalisation sur la carte : Auvergne

(Voir situation sur carte : Auvergne)
Piscine d'Iloa

La piscine d'Iloa était un Parc aquatique situé sur la commune de Thiers, dans le département français du Puy-de-Dôme. Elle était située dans la base de loisirs Iloa Les rives de Thiers et a pris le nom de cette dernière.

Accueillant une clientèle internationale, le parc aquatique a accueilli près de 19 000 entrées payantes pour l'été de 2006.

Histoire

Projet et ouverture

Au milieu des années 1980, Maurice Adevah-Pœuf, maire de Thiers entre 1977 et 2001, lance le projet d'une base de loisirs sur la commune de Thiers. Dans celui-ci figure le projet de construction d'un centre aqualudique extérieur, ouvert uniquement l'été, pour désengorger la Piscine René Barnérias et offrir une piscine conçue uniquement pour les loisirs, différente de la piscine en ville-haute. En 1985, la construction de la base de loisirs initialement nommé Base de loisirs de Courty est entamée et en 1989, la base de loisirs Iloa Les rives de Thiers ouvre en même temps que sa piscine extérieure[1].

Dysfonctionnements

Au début des années 2000, la piscine montre des signes de fatigue, essentiellement au niveau de sa coque[1]. La piscine, construite sur une zone inondable s'ouvre à plusieurs reprises déversant plusieurs milliers de mètres cubes d'eau dans les nappes phréatiques[2]. En effet, la piscine est réparée chaque début de saison jusqu'en 2001 où la municipalité de Thierry Déglon prend le pouvoir de la ville. Après plusieurs années de situations catastrophiques d'un point de vue écologique et économique, ayant pour cause un entretien partiel de la piscine, la maire de Thiers de l'époque Thierry Déglon annonce la fermeture définitive de la piscine sans consulter les habitants de la commune.

Polémique à la fermeture du site

La fermeture du site créée une grande polémique dans la ville. Les élus de l’opposition écrivent alors une lettre publique au maire afin qu'il revienne sur sa décision, sans succès. Parmi les arguments, l'attractivité de la ville en baisse, la fermeture de toutes activités sur le site, et même le scénario d'un abandon total de la base de loisirs[3].

Caractéristiques

La piscine était la plus grande piscine extérieure d'Auvergne avec une surface aquatique de 3 600 m2 au sol. Elle comptait un toboggan aquatique, un champignon aquatique, un dauphin lanceur d'eau, une cascade géante, un escalier aquatique et un jet d'eau. Une fosse et un plongeoir étaient également présent sur le site, derrière le rocher factice encore en place au milieu des eaux troubles restantes dans la coque de la piscine. Une Pédiluve faisait le tour de la piscine et séparait la plage artificielle de la piscine[4].

Situation géographique

L'ancienne piscine se situe au cœur de la base de loisirs Iloa Les rives de Thiers. Elle est construite sur une butte entre l'Étang d'Iloa, le Lac de Courty et la Dore[4].

Galerie

Notes et références

  1. a et b « ILOA, hier, aujourd'hui, demain », Thiers info,‎ , p. 16 (lire en ligne)
  2. Centre France, « L’idée d’un démontage des équipements de la piscine d’Iloa, fermée en 2008, s’impose désormais », www.lamontagne.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 18 mars 2018)
  3. Conseil municipal de Thiers, « Journal Local Thiernois », Thiers info,‎ , p. 16e (lire en ligne)
  4. a et b « Google Maps », sur Google Maps (consulté le 18 mars 2018)