Piero Pastore

(Redirigé depuis Pietro Pastore)

Piero Pastore
image illustrative de l’article Piero Pastore
Biographie
Nom Pietro Mario Pastore
Nationalité Drapeau : Italie Italien
Naissance
Lieu Padoue (Italie Drapeau : Italie)
Décès (à 64 ans)
Lieu Rome (Italie Drapeau : Italie)
Taille 1,79 m (5 10)
Période pro. 1920 - 1936
Poste Avant-centre
Parcours professionnel1
SaisonsClub 0M.0(B.)
1920-1923Drapeau : Italie Padoue 20 (4)
1923-1927Drapeau : Italie Juventus 64 (53)[1]
1927-1929Drapeau : Italie Milan AC 59 (39)
1929-1931Drapeau : Italie Lazio 57 (23)
1931-1932Drapeau : Italie Milan AC 30 (13)
1932-1934Drapeau : Italie Lazio 18 (9)
1934-1935Drapeau : Italie Pérouse 3 (2)
1935-1936Drapeau : Italie AS Roma 4 (1)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
1927Drapeau : Italie Italie B2 (2)
Équipes entraînées
AnnéesÉquipe Stats
1941-1942Drapeau : Italie Vigili del Fuoco Roma
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Pietro Mario Pastore dit Piero (né le à Padoue en Vénétie et mort le à Rome), est un acteur de cinéma et un joueur de football professionnel italien, qui jouait au poste d'attaquant.

Biographie

Pastore épousa Anna Glorioso, avec qui il eût un fils, Umberto. Il décède le dans la capitale italienne, Rome, à l'âge de 64 ans, et fut enterré à la Prima Porta du Cimitero di Roma (enterré avec son maillot no 9).

Football

Il commence sa carrière de footballeur à seulement 15 ans avec le grand club piémontais de la Juventus (il est le plus jeune joueur à y avoir joué) puis retourne dans le club de sa ville natale à Padoue entre 1920 et 1923 (où il fait ses grands débuts en championnat italien le au cours d'une défaite 2-1 contre Legnano) avant d'ensuite retourner à la Juve.

Avec le club bianconero, Pastore, surnommé Brillantina (pour sa ressemblance avec Rudolph Valentino), dispute son premier match officiel le lors d'une défaite 3-2 contre Livourne. Lors de la saison 1925-26, il remporte le seul et unique titre de sa carrière avec le scudetto (saison au cours de laquelle il forme un formidable duo offensif avec le hongrois Ferenc Hirzer).

Le (lors d'une défaite en championnat 2-1 contre l'Inter), il dépasse Lorenzo Valerio Bona et ses 46 buts en bianconero et devient alors le meilleur buteur de l'histoire du club (avant d'être à son tour dépassé par Federico Munerati un peu plus d'un an plus tard). Le a lieu sa première sélection en équipe B d'Italie (victoire 5-1 contre le Luxembourg à Esch-sur-Alzette[2]). Le , il devient le premier joueur juventino à atteindre la barre des 50 buts inscrits sous les couleurs du club (lors d'une victoire 6-0 contre le Genoa)[3]. Il joue son dernier match avec les juventini le lors d'un succès 8-2 sur le Milan.

Il franchit ensuite le Piémont pour évoluer en Lombardie voisine avec le grand club milanais du Milan AC, avec qui il joue sa première rencontre le lors d'un succès 5-1 en championnat contre Naples.

En 1928, il est sélectionné par Augusto Rangone pour participer avec la sélection aux Jeux olympiques d'Amsterdam, avec qui remporte le bronze.

Il évolua ensuite à la Lazio, à Pérouse puis enfin à la Roma, avant de mettre un terme à sa carrière en 1936. Cinq ans plus tard, alors qu'il vit toujours à Rome, il retourne brièvement dans le monde du football pour entraîner durant une saison l'équipe des Vigili del Fuoco Roma.

Cinéma

Palmarès

Club

Drapeau : Italie Juventus
 

Sélection

Drapeau : Italie Italie olympique

Filmographie partielle

Annexes

Liens externes

Notes et références