Pierrot Péladeau

Pierrot Péladeau

Pierrot Péladeau est un défenseur des droits de la personne[1]. Il a été un des animateurs d'une campagne politique de dix ans ayant mené en 1993 à l'adoption par le Québec de la première loi dans les Amériques de protection des renseignements personnels couvrant l'ensemble du secteur privé[2]. Depuis, il milite pour la démocratisation des décisions informatiques à portée sociale[3]. Chroniqueur et blogueur[4], il est aussi chercheur et conseil en évaluation sociale de systèmes d'information. Chercheur invité chez Communautique depuis 2007 et associé au CEFRIO de 2000 à 2014, il a notamment été directeur de l'Observatoire Éthique et Télésanté du Centre de bioéthique de l'Institut de recherches cliniques de Montréal de 1998 à 2005.

Ouvrages

  • L'identité piratée : Étude sur la situation des bases de données à caractère personnel dans le secteur privé au Québec et sur leur réglementation en droit comparé et international, Montréal, Société québécoise d'information juridique, , 520 p. (ISBN 2890322289) 
  • Le droit sur la protection des renseignements personnels : Étude sur les bases privées de données à caractère personnel en droit canadien, comparé et international, Montréal, Société québécoise d'information juridique, , 456 p. (ISBN 2890322505) 
  • Les renseignements personnels et l'ordinateur : Enquête sur la situation des bases de données à caractère personnel dans le secteur privé québécois, Montréal, Société québécoise d'information juridique, , 200 p. (ISBN 2890322491) 
  • Une démocratie technologique?, Montréal, Association canadienne-française pour l'avancement des sciences et Groupe de recherche en informatique et droit (UQAM), , 568 p. (ISBN 2892450993) 
  • Le réseautage de l'information de santé : manuel pour la gestion des questions éthiques et sociales, Montréal, Centre de bioéthique, Institut de recherches cliniques de Montréal, , 268 p. (ISBN 2980253871) [lire en ligne] 
  • Vivre entre les lignes : La société de l'information à travers nos informations personnelles, Montréal, Journal de Montréal, (en feuilleton depuis septembre 2004) [lire en ligne] 

Notes et références

  1. Pierrot Péladeau. audio et vidéo par Michel Lacombe. Michel Lacombe rencontre Pierrot Péladeau. Le 21e. ICI Radio-Canada Première. 1er septembre 2014. (consulté le 20 septembre 2014).
  2. Canada, Québec. « Loi de protection des renseignements personnels dans le secteur public », L.R.Q., chap. P-39.1 [lire en ligne]; Pierrot Péladeau. vidéo par Marie-Noël Arsenau. Surveillance électronique et contrôle des populations. Ligue des droits et libertés. 24 mars 2014.; Pierrot Péladeau, « Par delà la " vie privée " : Des locataires sous liste noire aux citoyens informatisés », Droits et Libertés, vol. 32, no 1 « Numéro spécial : Au coeur des luttes 1963-2013 »,‎ , p. 99-101 (ISSN 0828-689[à vérifier : ISSN invalide], lire en ligne [PDF], consulté le 20 septembre 2014) Version HTML.
  3. (en) Pierrot Péladeau (dir.), « The Informational Privacy Challenge: The Technological Rule of Law », dans Human Rights in Canada: Into the 1900s and Beyond, Ottawa, Human Rights Research and Education Centre – University of Ottawa, (ISBN 096915206X); Pierrot Péladeau, « Avant-projet de loi sur la carte santé du Québec - La démocratie aux prises avec le gouvernement électronique », Le Devoir,‎ (lire en ligne, consulté le 20 novembre 2014); Pierrot Péladeau, « Démocratiser l'informatique lorsqu'elle se fait loi », Le Devoir,‎ (lire en ligne, consulté le 20 novembre 2014); Pierrot Péladeau. audio et texte par Martin Lessard. Comment le code fait loi. M2. 2 novembre 2014. (consulté le 20 novembre 2014).
  4. Bulletin Obser@tions: Bulletin de l'Observatoire Éthique et Télésanté (Institut de recherches cliniques de Montréal) de 1999 à 2003 ; blogues Vivre entre les lignes chez Parole citoyenne et Living in Between the Lines chez Citizen Shift (Office national du film du Canada, puis Institut du Nouveau Monde) de 2009 à 2014 ; blogue et chronique aux Journal de Montréal et Journal de Québec depuis 2014.

Article publié sur Wikimonde Plus