Pierre Bonhôte

Pierre Bonhôte
Pierre Bonhôte
Image illustrative de l'article Pierre Bonhôte
Fonctions
Conseiller aux États
Législature 47e (2003-2007)
Prédécesseur Jean Studer
Successeur Didier Burkhalter
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Neuchâtel, Suisse
Date de décès (à 50 ans)
Nature du décès infection bactérienne
Nationalité suisse
Parti politique Parti socialiste
Diplômé de universités de Neuchâtel et Berne
Profession chimiste

Pierre Bonhôte, né le à Neuchâtel et mort le , est une personnalité politique suisse, membre du parti socialiste suisse.

Biographie

Après avoir suivi ses études à Hauterive et à Neuchâtel, il obtient un diplôme (en 1988 à l'université de Neuchâtel) puis un doctorat (en 1991 à l'université de Berne) en chimie. Il part ensuite aux États-Unis d'Amérique pour y passer un postdoctorat en 1992 au Massachusetts Institute of Technology.

Député au Grand Conseil du canton de Neuchâtel depuis 1989, il est, de 1993 à 2000, collaborateur scientifique à l'école polytechnique fédérale de Lausanne. Dans la même période, il est conseiller communal de la ville de Neuchâtel, directeur de l'urbanisme, des forêts et domaines, du tourisme et des transports. Il n'est pas réélu aux élections communales de 2004.

À la suite de la démission du conseiller aux États Jean Studer, il est élu en 2005 au Conseil des États contre le libéral Philippe Bauer[1],[2]. Il recueille 45,4 % des suffrages lors des élections de 2007 qui voit Didier Burkhalter lui ravir son siège à la chambre des cantons en obtenant le score 54,2 %.

Il est chimiste cantonal adjoint puis chimiste cantonal de Neuchâtel de 2009 à 2015.

Il meurt à la suite d'une « infection bactérienne foudroyante » en 2016, à près de 51 ans[3].

Notes et références

  1. « Pierre Bonhôte siégera lundi », sur www.arcinfo.ch, (consulté le 12 mai 2016).
  2. « Pierre Bonhôte succède à Jean Studer au Sénat », sur www.swissinfo.ch, (consulté le 12 mai 2016).
  3. « Décès de l'ex-conseiller aux Etats Pierre Bonhôte », sur www.lecourrier.ch, Le Courrier, (consulté le 12 mai 2016).

Sources