Pierre Blais (homme politique canadien)

Pierre Blais (homme politique canadien)
Pierre Blais
Fonction
Cour d'appel fédérale
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Parti politique

Pierre Blais (né le ) fut un avocat et homme politique fédéral du Québec.

Biographie

Il est né à Berthier-sur-Mer, le 30 décembre 1948. Il est le fils d’Edmond Blais et de Marguerite Mercier.

Il a étudié au Collège Ste-Anne-de-la-Pocatière et obtenu ensuite un baccalauréat ès arts à l’Université Laval, en 1968, et une licence en droit de l’Université Laval, en 1976. Il a ensuite été admis au Barreau du Québec en 1977, et au Barreau de l’Ontario en 1993.

Il a ensuite travaillé comme avocat au sein de la firme Morin, Lemieux, Blais, de 1977 à 1984, à Montmagny. Il a agi comme chargé de cours au Cégep de la Pocatière en droit des affaires au cours des années 1980 et 1982. Au cours de cette période, il a été chargé de cours en droit commercial à l’Université du Québec à Rimouski, en 1980, et chargé de cours en législation industrielle (éthique et responsabilité professionnelle) à l’Université Laval, en 1983 et 1984, en plus d’agir comme chargé de cours pour l’Ordre des ingénieurs du Québec, également à l’Université Laval au cours de 1983 et 1984.

Élu député de Bellechasse à la Chambre des communes en 1984, il a par la suite été nommé secrétaire parlementaire du ministre de l’Agriculture et du vice-premier ministre pour accéder ensuite au Cabinet à titre de ministre d’État à l’Agriculture en 1987.

Par la suite, il a tour à tour été solliciteur général du Canada, ministre de la Consommation et des Affaires commerciales, ministre de la Justice, procureur général du Canada et président du Conseil privé de la Reine pour le Canada.

Il quitte la politique en novembre 1993 pour devenir associé au sein de l’étude Langlois, Robert, devenue plus tard, Langlois, Gaudreau, ayant des bureaux à Montréal, Québec et Montmagny.

Au cours de sa carrière, à titre de ministre de 1987 à 1993, il a été membre de la plupart des comités du Cabinet, notamment du comité des priorités et de la planification, en plus d’agir à titre de président du comité spécial du Conseil et de vice-président du comité des opérations du gouvernement.

M. Blais a également eu une participation active sur le plan communautaire et social. Il a successivement participé, à titre d’administrateur, de vice-président et de président, à de nombreux organismes tels le Conseil de développement de la Côte-du-Sud, la Corporation culturelle Popularti, la Chambre de commerce Montmagny, le Club Richelieu Montmagny, la Caisse populaire de Berthier-sur-Mer, la Corporation Le havre de Berthier-sur-Mer, la Fondation de l’Hôtel-Dieu de Montmagny, la Fondation des services universitaires Chaudières-Appalaches, le Club export agro-alimentaire du Québec.

En tant que ministre de l’Agriculture et ministre de la Consommation et des Affaires commerciales, il a participé activement aux négociations visant l’accord du libre échange avec les États-Unis et l’accord du libre échange nord-américain avec les États-Unis et le Mexique, en plus de participer étroitement aux négociations du GATT à Genève et ce, de 1986 jusqu’à 1993.

Au cours de ces années, il a participé à de nombreuses missions politiques, économiques et commerciales aux États-Unis, en Europe, en Israël, au Mexique, en Chine et en Amérique du Sud.

M. Blais a été nommé juge de la division de première instance de la Cour fédérale du Canada le 23 juin 1998 et juge à la Cour d’appel des cours martiales du Canada le 3 décembre 1998, membre judiciaire du Tribunal de la concurrence en octobre 2002, et président du Tribunal de la protection des fonctionnaires divulgateurs d’actes répréhensibles en juillet 2007. Il a été également juge désigné par le juge en chef pour les matières de sécurité nationale de 2000 à 2008. D’ailleurs, il a complété en 2008, un « Fellowship » à l’Institute of Advanced Legal Studies de l’Université de Londres. Il s’agit d’une recherche comparative entre les tribunaux canadiens et anglais quant au traitement réservé à la preuve non divulguée, en matière de sécurité nationale. Il a été nommé juge de la Cour d’appel fédérale le 20 février 2008 et juge en chef de la Cour d’appel fédérale le 9 septembre 2009.

Le 16 juin 2014, il a pris sa retraite de la cour et a été nommé le 1 mai 2015 au Comité de surveillance des activités de renseignement de sécurité (CSARS).

Voir aussi