Pierre-Adrien Matheron

Pierre-Adrien Matheron

Pierre-Adrien Matheron (Rochefort-sur-Mer, [1]Villacoublay, [2]) est un pilote militaire français[3] breveté dans l'Armée de l'air en 1935[4] et volontaire en 1936 dans l'escadrille España [5] d'André Malraux[6], accréditée d'une ou deux victoires[7].

Notes et références

  1. Parents : Laurent Louis Henri Matheron (1882-1952) et Eugénie Proux (1886-1961)
  2. Le Figaro (1937): "L'aviateur Matheron a succombé hier Le pilote aviateur Pierre Matheron, victime dimanche après-midi d'un incident"; L'espoir guidait leurs pas: "Hier un pilote plus jeune que Labitte s'est évanoui après un long vol d'altitude. A ces fortes personnalités, volontaires et mercenaires confondus, ajoutons l'ancien pilote de chasse Matheron, qui se tue en France lors d'un convoyage."
  3. "Il est remarquable que les pilotes de l'escadrille « Espana » ne souffrirent pas un seul mort en trois mois d'opération violentes... Gontcharov, Issart, Jean Darry, Poulain, Matheron, Castaneda di Campo. Tous ces pilotes sont en principe des chasseurs mais ils doivent être prêts pour toutes les missions car on ne peut préjuger des tâches."
  4. "Les pilotes de l'Armée de l'Air française venant de passer à la réserve, tels que Victor Véniel, Adrien Matheron, Jean Darry"
  5. "Victor Véniel, Jean Labitte, and Adrien Matheron are among the officers. By the time an official international embargo is in place, about 50 planes have been transferred. Jean Moulin says to his sister, “Nobody can prevent Finland, or any other country that hasn't adhered to this pact [of nonintervention], sending planes it has bought from us to Spain.”
  6. L'aviation républicaine espagnole : 1936-1939, page 145.
  7. "Adrien Matheron and Victor Valbert were on patrol in two pursuit aircraft. Matheron shot down a. Nationalist Breguet 19 bomber near Talavera de la Reina", 28 août (1936) : Adrien Matheron (sur Dewoitine 371) abat un Bréguet nationaliste près de Talavera mais, au retour de la mission, Victor Véniel (sur Loire 46) et lui ouvrent le feu sur des miliciens."; On August 28th, Adrien Matheron, piloting a Dewoitine, shot down a rebel Breguet bomber near Talavera de la Reina. However, this victory was marred by an incident which caused an uproar among the outraged officers of the Republic's High Command. As the young Matheron was flying home over the Sierra de Gredos, his companion, 'Captain Vic' (Veniel), saw what he took to be a rebel detachment marching a number of prisoners along a country road."

Liens externes

Bibliographie

  • Jean Gisclon, La Désillusion : Espagne 1936, 1986.
  • Patrick Laureau, Jean Cuny, L'Aviation républicaine espagnole : 1936-1939, 1978.
  • Rémi Skoutelsky, L'espoir guidait leurs pas, 1998.
  • André Malraux Review, volumes 19-20.

Article publié sur Wikimonde Plus