Pièce de 2 francs Louis Pasteur

Deux francs Louis Pasteur
Pays Drapeau de la France France
Valeur 2 francs
Masse 7,5 g
Diamètre 26,5 mm
Épaisseur 1,5 mm
Tranche cannelée
Composition Nickel
Année d'émission 1995
Numéro catalogue F.274
Avers
Avers
Gravure Entrée de l'Institut Pasteur en arrière-plan à gauche, "P. RODIER" en dessous, portrait de face de Louis Pasteur, "1822 1895", "Louis PASTEUR" et "RÉPUBLIQUE FRANÇAISE", inscrits dans un octogone
Graveur Pierre Rodier
Année de la gravure 1995
Revers
Revers
Gravure Sur trois lignes : valeur en gros, "FRANCS" et millésime, en arrière-plan trois récipients de laboratoire, "LIBERTÉ ÉGALITÉ FRATERNITÉ", différents, inscrits dans un octogone
Graveur Pierre Rodier
Année de la gravure 1995

La deux francs Louis Pasteur est une pièce de monnaie commémorative de deux francs français émise en 1995 à l'occasion du centenaire de la mort du chimiste et biologiste Louis Pasteur.

Dessiné par le graveur général des monnaies Pierre Rodier, l'avers représente un portrait de Louis Pasteur d'après la photographie réalisée en 1878 par Nadar et à l'arrière-plan l'entrée de l'Institut Pasteur à Paris où le scientifique travaillait. Le revers est illustré par une composition de trois récipients de laboratoire du type de ceux qu'a utilisé Pasteur pour ses recherches.

Dérivée du type courant Deux francs Semeuse en nickel, cette monnaie utilise les mêmes flans en nickel pur avec une pureté minimale de 980 millièmes et présente les mêmes caractéristiques physiques avec un diamètre de 26,5 mm et une épaisseur de 1,5 mm pour une masse de 7,5 grammes avec une tolérance de +/- 30 millièmes.

Frappes

Frappes communes en nickel

millésime numéro catalogue tirage remarques
1995 F.274/1 1 850 essai
1995 F.274/2 9 975 013

Selon le Journal Officiel il devait être fabriqué au total 9 975 000 de pièces du type Louis Pasteur de circulation courante.

Frappes en métaux précieux pour collectionneurs

En plus des pièces courantes de deux francs mises en circulation, deux autres types de pièces ont été frappées avec le même millésime dans des métaux précieux, destinés aux collectionneurs et avec des valeurs faciales différentes. Ces émissions avaient aussi cours légal mais n'ont pas circulé dans le commerce.

Reprenant le même dessin que la pièce courante de deux francs, elles diffèrent de celle-ci par une tranche lisse, leur diamètre, masse, composition, valeur faciale ainsi qu'au niveau des tolérances autorisées, plus restrictives.

Désignation de la frappe Diamètre
(en millimètres)
Composition Masse Tirage prévu
Titre Tolérance
(en millièmes)
Masse
(en grammes)
Tolérance
(en millièmes)
pièces de 100 F en argent de qualité Épreuve 37 argent : 900
cuivre : 100
+/- 5 22,20 +/- 6 10 000
pièces de 500 F en or de qualité Épreuve 31 or : 920
argent : 40
cuivre : 40
+/- 3 17,00 +/- 3 1 000

Sources

Articles connexes