Philippe Bruneau (archéologue)

Philippe Bruneau (archéologue)
Description de l'image PhB(2).jpg.
Naissance
Décès (à 69 ans)

Philippe Bruneau, né le 25 octobre 1931 et mort le 16 mai 2001, est un archéologue helléniste spécialisé dans les études autour de Délos, de la religion et de la mosaïque. Professeur d'archéologie grecque à l’université de Paris-Sorbonne, il exploite la théorie de la médiation dans ses enseignements et recherches, et ainsi renouvelle les fondements épistémologiques de la discipline, dont l’application s'étend sur toutes les périodes et aires historiques.

Biographie

Philippe Bruneau, agrégé de Lettres classiques, travaille sur l'île de Délos comme membre de l'École française d'Athènes (EFA) pour son doctorat de 3e cycle (Les lampes de Délos, 1964), puis pour son doctorat d’État (Recherches sur les cultes de Délos à l’époque hellénistique et à l’époque impériale, 1970) et en publie le Guide archéologique (en collaboration avec Jean Ducat). Après avoir occupé la fonction de secrétaire général de l’EFA (1964-1968), il poursuit sa carrière comme professeur d’Histoire de l’art antique à l’université de Rennes II, puis en tant que titulaire de la chaire d’Archéologie grecque à l’université de Paris-Sorbonne à partir de 1975. Parallèlement à son enseignement et à ses recherches en archéologie grecque, Philippe Bruneau conduit avec Pierre-Yves Balut[1], maître de conférences à l’université Paris-Sorbonne, un enseignement d’Archéologie moderne et contemporaine à Paris-Sorbonne entre 1977 et 2000.

Sa curiosité intellectuelle, qui le pousse depuis le début à questionner les postulats de science ou de métier, s’est en effet enrichie de sa rencontre décisive avec Jean Gagnepain[2], professeur de Linguistique à l’université de Rennes II, qui développe une anthropologie clinique des sciences humaines (aussi appelée Théorie de la médiation).

Avec Pierre-Yves Balut, Philippe Bruneau poursuit l’application de la Théorie de la médiation au mécanisme rationnel de la technique (« ars » au sens latin du terme) et explore ses rapports avec les autres modes de la rationalité dans ce qui se définit comme une « Artistique ». Grâce à cette assise théorique, sa réflexion le conduit à poser un objet propre à l’archéologie, des objectifs clairement définis et une méthode fondée sur la structure même de la raison, rendant possible une approche épistémologique de l’ensemble des sciences humaines, et en particulier leur rapport à l’archéologie générale. Les domaines d’application ont été extrêmement diversifiés, puisque le modèle conduit en particulier à ne pas se limiter au cloisonnement géochronologique (archéologie de la Préhistoire, de l’Antiquité, du Moyen Âge, des époques moderne et contemporaine ; archéologie amérindienne, chinoise, etc.) et à dépasser les contingences de métier (place de la fouille, de la restauration, etc.).

Co-fondateur et directeur de la revue Ramage[3], il publie et coordonne de nombreux articles, appliquant les raisonnements médiationnistes à ses sujets de prédilection (la maison délienne, l’archéologie du catholicisme…) ou en développant des notices sur telle ou telle question théorique (le portrait, le vêtement, l’image, la littérature et l’archéologie…). Son domaine de spécialité lui fournit de nombreux sujets (comme la question du portrait sur les mosaïques antiques) qu’il continue de publier tout au long de sa carrière (en particulier les Deliaca). Son cheminement intellectuel aboutit en 1997 à la publication d’Artistique et archéologie[4]. Le Centre d’Archéologie générale[5] reste fidèle à la ligne de pensée de Philippe Bruneau.

Bibliographie sélective (par ordre chronologique)

Livres

  • Exploration archéologique de Délos, XXVI, Les lampes. Paris, 1965. 190 p.
  • Guide de Délos(en coll. avec J. Ducat), Paris, 1965.180 p. — 3e édition refondue et augmentée, 1983. 280 p.
  • Exploration archéologique de Délos, XXVII, L’Ilot de la maison des comédiens, direction et rédaction des p. 1-150 (en coll. avec Cl. Vatin), 239-265 et 421-427. Paris, 1970.
  • Recherches sur les cultes de Délos à l’époque hellénistique et à l’époque impériale (BEFAR, 217), Paris, 1970. 694 p.
  • Exploration archéologique de Délos, XXIX, Les mosaïques. Paris, 1972. 332 p.
  • Mosaïques de Délos, Paris, 1972 ; édit. anglaise, 1974. 40 p.
  • Le sanctuaire et le culte des divinités égyptiennes à Érétrie (EPRO, 45), Leiden, 1975. 144 p.
  • La mosaïque antique, Paris, 1987. 168 p.
  • Artistique et archéologie . I (en coll. avec P.-Y. Balut), Paris, 1989. 136 p. — Réédition corrigée du tome I et tome II, Paris, 1997, 389 p.
  • « La sculpture grecque » dans La sculpture, L’antiquité, p. 11-113. Genève, 1991.
  • Études d’archéologie grecque, choix de textes de Perrot et Collignon, avec une introduction sur « L’archéologie grecque en Sorbonne de 1876 à 1914 ». Paris, 1993. 276 p.
  • Guide [archéologique de la France de] Balzac, Paris, 1997, 280 p.
  • Exploration archéologique de Délos, XL, L’Autel de cornes et son parvis. Paris, 2001.
  • Propos sur l'art grec, Éditions universitaires de Dijon, Dijon, 2017 (ouvrage édité par Pierre-Yves Balut et Hélène Brun-Kyriakidis).

Articles

  • « Isis Pélagia à Délos », BCH, 85 (1961), p. 435-446.
  • « Ganymède et l’aigle : images, caricatures et parodies animales », BCH, 86 (1962), p. 193-228.
  • « Illustrations antiques du Coq et de l’Âne de Lucien », BCH, 89 (1965), p. 349-357.
  • « Huiliers hellénistiques » (en coll. avec A. Bovon), BCH, 90 (1966), p. 131-143.
  • « Lycurgue et Ambrosia sur une nouvelle mosaïque de Délos » (en coll. avec Cl. Vatin), BCH, 90 (1966), p. 391-427.
  • « Perspectives sur (…) la mosaïque gréco-romaine », REG, 79 (1966), p. 704-726.
  • « Contribution à l’histoire urbaine de Délos à l’époque hellénistique et à l’époque impériale », BCH, 92 (1968), p. 633-709.
  • « Une nouvelle mosaïque délienne à sujet mythologique » (en coll. avec G. Siebert), BCH, 93 (1969), p. 261-307.
  • « Documents sur l’industrie délienne de la pourpre », BCH, 93 (1969), p. 759-791.
  • « Les cintres de marbre à Délos » (en coll. avec Chr. Llinas), appendice à Exploration archéologique de Délos, XXVIII, Le Gymnase, p. 139-166.
  • « Tombes d’Argos », BCH, 94 (1970), p. 437-531.
  • « Lampes corinthiennes », BCH, 95 (1971), p. 437-501.
  • « Le quartier de l’Inopos et la fondation du Sarapieion A dans un "lieu plein d’ordure" », BCH Suppl. I (1973), p. 111-136.
  • « Existe-t-il des statues d’Isis Pélagia ? », BCH, 98 (1974), p. 333-381.
  • « Sources textuelles et vestiges matériels, réflexion sur l’interprétation archéologique », Mélanges helléniques [offerts à G. Daux] (1974), p. 33-42.
  • « Deliaca » [no 1-15], BCH, 99 (1975), p. 267-311.
  • « Situation méthodologique de l’histoire de l’art antique », L’Antiquité classique, 44 (1975), p. 425-487.
  • « Quand la Grèce inventait la mosaïque », Les dossiers de l’archéologie no 15,mars-avril 1976, p. 16-25.
  • « La céramique des tombes hellénistiques [de Médéon] », Médéon de Phocide, V (Paris, 1976), p. 33-93.
  • « Lampes corinthiennes II », BCH, 101 (1977), p. 249-295.
  • « La mosaïque grecque classique et hellénistique », Archeologia (Varsovie), 27 (1976), p. 12-42.
  • « Les cultes de l’Établissement des Poseidoniastes de Bérytos à Délos », Mélanges Vermaseren (1978), p. 160-190.
  • « Deliaca II » [no 16-29], BCH, 102 (1978), p. 109-171.
  • « Deliaca III » [no 30-34], BCH, 103 (1979), p. 83-107.
  • « L’archéologie du monde moderne et contemporain » à l’université de Paris-Sorbonne », L’archéologie industrielle en France, no 4, mars 1979, p. 2-5.
  • « La mosaïque en Grèce à l’époque impériale », AufstiegundNiedergang der röm. Welt, 12. 2 Künste(1981), p. 321-345.
  • « L’Arès Borghèse et l’Arès d’Alcamène ou de l’opinion et du raisonnement », Mélanges Delvoye (1982), p. 177-199.
  • « Les « Israélites de Délos » et la juiverie délienne », BCH, 106 (1982), p. 465-504.
  • « Positions »(en coll. avec P.-Y. Balut), RAMAGE (Revue d’archéologie moderne et d’archéologie générale), 1 (1982), p. 3-33.
  • « Le portrait », RAMAGE, 1 (1982), p. 71-93.
  • « Le vêtement », RAMAGE, 2 (1983), p. 139-173.
  • « Balzac et l’archéologie », L’Année balzacienne, 1983, p. 15-50.
  • « Pressoirs déliens » (en coll. avec Ph. Fraisse), BCH, 108 (1984), p. 713-730.
  • « L’archéologie de la République et du catholicisme en France au XIXe et au début du XXe siècle », RAMAGE, 3 (1984-85), p. 13-47.
  • « L’histoire de l’archéologie : enjeux, objet, méthode », RAMAGE, 3 (1984-85), p. 129-162.
  • « L’archéologie buissonnière. L’archéologie du paysage », RAMAGE, 3 (1984-85), p. 231-242.
  • « Les mosaïstes antiques avaient-ils des cahiers de modèles ? », Revue arch., 1984, p. 241-272.
  • « Linéaments d’une archéologie du catholicisme en France aux XIXe et XXe siècles », RAMAGE, 4 (1986), p. 127-149.
  • « De l’image », RAMAGE, 4 (1986), p. 249-295.
  • « Théorie de la médiation et archéologie » (en coll. avec P.-Y. Balut), Tétralogiques, 3 (1986), p. 159-189.
  • « Diagnostic médical et diagnostic archéologique » (en coll. avec M. Bourel, membre de l’Académie de médecine), RAMAGE, 5 (1987), p. 11-26.
  • « Huit propositions sur le style », RAMAGE, 5 (1987), p. 87-106
  • « Le logement animal », RAMAGE, 5 (1987), p. 163-186.
  • « L’épigraphie moderne et contemporaine », RAMAGE, 6 (1988), p. 13-39.
  • « Qu’est-ce qu’une église ? », RAMAGE, 9 (1991), p. 49-84.
  • « Musique et archéologie musicale » (en coll. avec J.-L.Planchet), RAMAGE, 10 (1992), p. 29-54.
  • « Le statut archéologique de la trace », RAMAGE, 10 (1992), p. 85-91.
  • « Archéologie et littérature », RAMAGE, 11 (1993), p. 55-91
  • « L’autel de corne à Délos », Comptes rendus de l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, (janvier-mars 1995), p. 321-339.
  • « La maison délienne », RAMAGE, 12 (1995), p. 77-118.
  • « Qu’il n’est d’art qu’abstrait : le réalisme dans la sculpture grecque », TOPOI, 5 (1995), p. 5-61.
  • « L’hellénisation par l’art », RAMAGE, 13 (1996-1998), p. 17-34.
  • « Histoire des techniques, ergologie, archéologie », Techniques et sociétés en Méditerranée, Hommage à Marie-Claire Amouretti, (2001), p. 29-38.
  • « L’échange d’art », RAMAGE, 14 (2000-01), p. 123-132.

Notes et références

  1. CV de Pierre Yves Balut sur le site du Centre Chastel : http://www.centrechastel.paris-sorbonne.fr/membres/pierre-yves-balut/
  2. Bibliographie de Jean Gagnepain : http://www.sites.univ-rennes2.fr/las/lirl/pages/niveau1/publitdm.html
  3. Présentation de la revue sur le site des PUPS : http://pups.paris-sorbonne.fr/catalogue/collections/ramage
  4. Présentation de l'ouvrage sur le site de l'Université de Rennes 2 : http://www.sites.univ-rennes2.fr/las/lirl/livres/bruneau.html
  5. Présentation du Centre d'archéologie générale : http://anthropologiedelart.org/centrage/

Liens externes