Philippe Breton

Philippe Breton
Description de cette image, également commentée ci-après
Philippe Breton en 2009.
Naissance (68 ans)
Béthune
Nationalité Drapeau de la France France
Profession
Professeur émérite à l'Université de Strasbourg
Formation
Docteur en psychologie et Docteur d'Etat en sciences de la communication
Distinctions
Prix de philosophie morale et politique de l'Académie des sciences morales et politiques[réf. souhaitée].

Philippe Breton, né le [1], est professeur émérite des universités à l'université de Strasbourg.

Éléments biographiques

Né en 1951, il est, dans les années 1990, chargé de recherche au CNRS (Laboratoire Cultures et sociétés en Europe, UMR 7043 du CNRS à Strasbourg) et enseignant à l’Université de Paris Sorbonne I. Il enseigne aussi à Strasbourg l'histoire et la sociologie des techniques de communication et de traitement de l'information. Il obtient le Prix du jury 1988 décerné par l'AFIN (Association française des informaticiens) pour un de ses premiers ouvrages, consacré à l'histoire de l'informatique[2],[3]. Il devient ensuite professeur des Universités au Centre universitaire d’enseignement du journalisme (Cuej), rattaché à l’Université de Strasbourg, et directeur éditorial d'un média en ligne, l'Observatoire de la vie politique en Alsace[4]. Il s'est intéressé notamment à la communication et l'argumentation politique, puis à l'anthropologie de la violence et des crimes de masse. Il est, depuis 2017, administrateur national de la Croix-Rouge française.

Publications

  • 1987 : Une histoire de l'informatique. Paris : La Découverte - réédition au Seuil en 1990 (ISBN 978-2-0201-2348-8)
  • 1989 : L’explosion de la communication. La naissance d’une nouvelle idéologie. Paris : La Découverte / Montréal : Boréal
    réédité en 2012 (ISBN 978-2-7071-7382-9) (Co-écrit avec Serge Proulx)[5]
  • 1990 : La technoscience en question. Éléments pour une archéologie du XXème siècle (avec Franck Tinland et Alain-Marc Rieu). Seyssel : Champ Vallon - réédité en 1993 (ISBN 978-2-8767-3081-6)
  • 1990 : La tribu informatique. Enquête sur une passion moderne. Paris : Métailié (ISBN 978-2-8642-4086-0)
  • 1992 : L'utopie de la communication. L'émergence de l'homme sans intérieur. Paris : La Découverte - réédité en 2004 (ISBN 978-2-7071-4418-8)
  • 1995 : À l'image de l'Homme. Du Golem aux créatures virtuelles. Paris : Le Seuil (ISBN 978-2-0201-3416-3)
  • 1996 : L'argumentation dans la communication. Paris : La Découverte - 5ème édition en 2016 (ISBN 978-2-7071-8951-6)[6]
  • 1997 : La parole manipulée. Paris : La Découverte - réédité en 2004 (ISBN 978-2-7071-4419-5)
  • 1997 : L'utopie de la communication. Le mythe du village planétaire. Paris : La Découverte - réédité en 2004 (ISBN 978-2-7071-4418-8)
  • 1998 : L'option informatique au lycée (avec Ghislaine Dufourd et Éric Heilmann). Paris : Hachette (ISBN 978-2-0113-5137-1)
  • 2000 : Le culte de l’Internet. Une menace pour le lien social ?. Paris : La Découverte - réédité en 2012 (ISBN 978-2-7071-7274-7)
  • 2000 : Histoire des théories de l'argumentation (avec Gilles Gauthier). Paris : La Découverte - réédité en 2011 (ISBN 978-2-7071-6951-8)[7]
  • 2003 : Éloge de la parole. Paris : La Découverte. - réédité en 2007 (ISBN 978-2-7071-5238-1) 978-2-7071-5238-1
  • 2004 : Les Marques de distributeurs. Les MDD ne sont pas que des copies ! Paris : LSA /Dunod (ISBN 978-2-1000-7240-8)
  • 2004 : Argumenter en situation difficile. Paris : La Découverte; réédition en 2006 : Pocket, collection "Évolution" (ISBN 978-2-2661-4774-3)
  • 2006 : L’incompétence démocratique. La crise de la parole aux sources du malaise (dans la) politique. Paris : La Découverte (ISBN 978-2-7071-4627-4)
  • 2007 : Ethique et solidarité humaine à l'âge des réseaux (actes d'une journée d'études avec Paul Soriano, Valérie Peugeot, Pierre Perez, Sylvain Missonnier, Paul Mathias, Hervé Le Crosnier et Claude Henry). Paris : L'Harmattan (ISBN 978-2-2961-6611-0)
  • 2008. Convaincre sans manipuler - Apprendre à argumenter. Paris : La Découverte (ISBN 978-2-7071-5230-5)
  • 2009. Les refusants. Comment refuse-t-on de devenir exécuteur. Paris : La Découverte. (ISBN 978-2-7071-5230-5)[8]
  • 2009. Le silence et la parole contre les excès de la communication (avec David Le Breton). Toulouse : Érès (ISBN 978-2-7492-1141-1)[9]
  • 2015. Une brève histoire de la violence. JC Béhar. (ISBN 9782915543483)

Notes et références

  1. « Breton, Philippe (1951-....) », sur BnF Catalogue général (consulté le 30 septembre 2016).
  2. « Une histoire de l'informatique. Philippe Breton. À propos de l'auteur »
  3. « La communication : l'utopie de cette fin de siècle »
  4. Audrey Minart, « Philippe Breton »
  5. Alice Krieg, « Lire. L'explosion de la communication à l'aube du XXIe siècle - Philippe Breton et Serge Proulx, La Découverte », Sciences humaines, vol. 3, no 136,‎ , p. 49-49 (lire en ligne)
  6. Jacques Mousseau, « Le retour d'un refoulé. Philippe Breton. L'argumentation dans la communication », Communication et langages, no 110,‎ , p. 123 (lire en ligne)
  7. Pierre Drouin, « Les nouveaux sophistes », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  8. Noël Bouttier, « Les refusants. Philippe Breton, La Découverte », Sciences Humaines, no 110,‎ (lire en ligne)
  9. « Le silence et la parole contre les excès de la communication », Hypothèses,‎ (lire en ligne, consulté le 12 février 2017).


Liens externes

Notices d'autorité :