Philip Anschutz

Philip Anschutz
Philip Anschutz
Biographie
Naissance
Nationalité
Domicile
Formation
Activités
Autres informations
Parti politique
Distinction
Horatio Alger Award ()

Philip Frederick Anschutz (né le à Russell, au Kansas) est un homme d'affaires américain et un soutien à la cause de la droite fondamentaliste chrétienne. Avec une fortune estimée à 7,8 milliards de dollars par le magazine Forbes, il se classe 31e des personnalités les plus riches des États-Unis.

Il a fait fortune dans le pétrole et dans les chemins de fer et a désormais des affaires très diversifiées. Il est ainsi propriétaire ou est un actionnaire majeur dans plus d'une centaine de société dont :

Philip Anschutz finance également le parti Républicain, la Foundation for a Better Life ("la Fondation pour une meilleure vie") qui diffuse des spots sur différents réseaux de télévisions en Amérique du nord et en Amérique du sud, pronant le respect, l'engagement ou la compassion ou le Discovery Institute, un think tank conservateur soutenant les thèses néocréationnistes.

Engagement politique et religieux

Anschutz a soutenu le Parents Television Council, un groupe qui proteste contre les contenus jugés indécents à la télévision[1]. Il a également financé et distribué des films grand public avec des thématiques chrétiennes tels que Amazing Grace et Le Monde de Narnia : Le Lion, la Sorcière blanche et l'Armoire magique.[réf. nécessaire] En 2009, Anschutz est devenu propriétaire du magazine conservateur américain The Weekly Standard, qui appartenait auparavant à la News Corporation de Rupert Murdoch[2]. En 2010, il a financé le film pro-charter school Waiting for Superman[3]. En 2012, il a financé le film De leurs propres ailes[4].

Anschutz est critiqué pour avoir financé plusieurs groupes conservateurs ouvertement anti-LGBT et pro-vie[5]. Il a répondu à ces accusations en disant « Ni moi, ni la Fondation ne finançons des organismes dans le but de financer des initiatives anti-LGBTQ et quand on a attiré mon attention ou celle de la Fondation Anschutz sur le fait que certains organismes que la Fondation ou moi-même avons financés soutiennent ces causes, nous avons immédiatement cessé tout soutien à ces groupes. »[6]. Anschutz a fourni 1 000 000 dollar aux conservateurs lors de l'élection américaine de 2016, y compris à des candidats pro-vie et pro-armes à feu, ainsi que 200 000 dollar à des politiciens et comités d'action politique républicains en 2017[7].

Source

  1. Clark, Justin, "Citizen Anschutz: How the conservative Christian head of Regal Cinemas is trying to change how you see movies" « https://web.archive.org/web/20060515023544/http://www.nerve.com/dispatches/clark/citizenanschutz/printcopy.asp »(Archive • Wikiwix • Archive.is • Google • Que faire ?), , Nerve.com, March 23, 2006.
  2. « Weekly Standard sold to Washington Examiner parent company »(Archive • Wikiwix • Archive.is • Google • Que faire ?), Washington Examiner, June 17, 2009.
  3. Substance News, October 28, 2010 http://www.substancenews.net/articles.php?page=1746
  4. Josh Eidelson, "Walmart, Right-Wing Media Company Hold Star-Studded Benefit Promoting Education Reform Film" In These Times, August 13, 2012, http://www.inthesetimes.com/working/entry/13643/walmart_anschutz_teachers_rock_wont_back_down_union_parent_trigger_viola_da/
  5. (en) « How Does Coachella's Problematic Owner Secure Openly-Liberal Artists? », PAPERMAG,‎ (lire en ligne)
  6. AEG CEO Philip Anschutz: Anti-LGBT Reports 'Fake News' Rolling Stone, January 5, 2017. Retrieved January 4, 2018
  7. "Coachella owner personally gave $187,300 to Republican candidates and Super PACs in 2017" Fader. Retrieved January 4, 2018.