Peur(s) du noir

Peur(s) du noir
Titre original Peur(s) du noir
Réalisation Blutch
Charles Burns
Marie Caillou
Pierre di Sciullo
Lorenzo Mattotti
Richard McGuire
Scénario Blutch
Charles Burns
Marie Caillou
Pierre di Sciullo
Lorenzo Mattotti
Richard McGuire
Jerry Kramsky
Michel Pirus
Romain Slocombe
Sociétés de production

Diaphana Films - Prima Linéa Productions - La Parti Production - Def2shoot -

Denis Friedman Productions
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Film d'animation
Durée 85 minutes
Sortie 2008

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Peur(s) du noir est un long-métrage d'animation français sorti le , composé d'un ensemble de courts-métrages traitant de la peur du noir. Ce film produit par Prima Linéa Productions[1] est entièrement en noir et blanc et valeurs de gris, sauf dans l'histoire de Sumako, ou le sang est représenté en rouge. Le film est l'œuvre de célèbres dessinateurs contemporains comprenant Blutch, Charles Burns, Marie Caillou, Pierre di Sciullo, Lorenzo Mattotti et Richard McGuire.

Fiche technique

  • Réalisateurs : Blutch, Charles Burns, Marie Caillou, Pierre di Sciullo, Lorenzo Mattotti, Richard McGuire
  • Directeur artistique : Etienne Robial
  • Musiques originales de René Aubry, Boris Gronemberger, Laurent Perez Del Mar, George Van Dam

Synopsis

Le frôlement rapide de pattes d’araignées sur une peau nue…

Des bruits inexplicables que l’on entend la nuit, enfant, dans une chambre close… Une grande maison vide dans laquelle on devine une présence… L’aiguille d’une seringue qui se rapproche inexorablement… Une chose morte emprisonnée dans un bocal de formol… Le regard fixe d’un grand chien qui montre les dents… Autant de frissons que nous avons éprouvés, un jour ou l’autre, comme les artisans de ce voyage qui nous mène d’un trait au pays de l’angoisse. Six grands auteurs graphiques et créateurs de bande dessinée ont animé leurs cauchemars, griffant le papier de leurs crayons affûtés comme des scalpels, gommant les couleurs pour ne garder que l’âpreté de la lumière et le noir d’encre de l’ombre. Leurs récits entrelacés composent une fresque unique, où phobies, répulsions et rêves prennent vie, montrant la Peur sous son visage le plus noir…

Segments

  1. L'Aristocrate aux chiens (Blutch)
  2. Les Formes (Pierre di Sciullo)
  3. L'Insecte (Charles Burns)
  4. Le Samouraï (Marie Caillou)
  5. La Bête (Lorenzo Mattotti)
  6. La Maison dans la neige (Richard McGuire)

Analyse

Peurs blanches et humour noir pour les salles obscures….Les enfants ont peur du noir, mais beaucoup d'adultes aussi ! L'obscurité empêche de voir, on peut alors se convaincre de la présence de bêtes, d'insectes ou de tous êtres malveillants.

Dans le langage populaire, on a des idées noires, on vit dans une misère noire ou encore nous avons de noirs pressentiments...

Cette sensation d'inquiétude rattachée au noir remonte à la nuit des temps.

Blutch, Charles Burns, Marie Caillou, Pierre di Sciullo, Jerry Kramsky, Lorenzo Mattotti, Richard McGuire, Michel Pirus et Romain Slocombe, remontant le fil de leurs terreurs, ont accepté d'animer leurs dessins et de leur insuffler avec leur style unique le rythme de leurs cauchemars.

Sélections

Notes et références

  1. 3DVF, « Peur(s) du Noir - Prima Linea Productions », sur www.3dvf.com (consulté le 19 octobre 2016)

Annexes

Bibliographie

Liens externes