Peter Kennaugh

Peter Kennaugh
TDF 2015 Rennes - Petter Kenaugh (cropped).jpg
Peter Kennaugh lors du Tour de France 2015
Informations
Naissance
(30 ans)
Douglas
Nationalité
Distinction
Équipes amateurs
2008-2009100% Me
Équipes professionnelles
2010-2017Sky
01.2018-04.2019Bora-Hansgrohe
Principales victoires

Peter Kennaugh, né le à Douglas, est un coureur cycliste britannique. Professionnel entre 2010 et 2019, il est notamment champion olympique et champion du monde de poursuite par équipes en 2012. Sur route, il est double champion de Grande-Bretagne sur route en 2014 et 2015.

Il est membre de l'Ordre de l'Empire britannique[1].

Biographie

Natif de la même ville que Mark Cavendish, Peter Kennaugh a été champion du monde du scratch juniors en 2006. En 2009, il a fini troisième du Baby Giro.

En 2010, Peter Kennaugh est recruté par l'équipe Sky. En juin, il est deuxième du championnat de Grande-Bretagne, battu par son coéquipier Geraint Thomas. Il dispute le Tour d'Espagne, son premier grand tour, que l'équipe Sky quitte à la fin de la première semaine, après la mort d'un de ses soigneurs, victime d'une septicémie. Plusieurs coureurs de l'équipe avaient auparavant abandonné, malades[2],[3]. Au printemps 2011, il participe au Tour d'Italie, qu'il termine à la 87e place. Le mois suivant, il est troisième de la Route du Sud et du championnat de Grande-Bretagne. En août, il prend la cinquième place du Tour de Pologne.

En 2012, Peter Kennaugh se concentre sur la piste, en vue des Jeux olympiques de Londres. Il participe en avril aux championnats du monde sur piste à Melbourne en Australie. Il y remporte la médaille d'or de la poursuite par équipes en établissant un nouveau record du monde en min 53 s 295, avec Edward Clancy, Steven Burke et Geraint Thomas. En mai, il dispute pour la deuxième fois le Tour d'Italie. Aux Jeux olympiques, Peter Kennaugh forme l'équipe britannique de poursuite par équipes, avec Steven Burke, Ed Clancy et Geraint Thomas. Le 2 août, ils établissent un nouveau record du monde en min 52 s 499 lors du premier tour de compétition, et se qualifient en finale. Ils y battent les Australiens de trois secondes, avec un nouveau record du monde de min 51 s 659. Ce titre lui vaut d'être nommé membre de l'Ordre de l'Empire britannique. Il est également le premier coureur originaire de l'Île de Man à remporter l'or olympique (le rameur Sidney Swann 1912)[4].

En 2013, Kennaugh se consacre exclusivement à la route. En février, il aide Chris Froome à remporter le Tour d'Oman. En avril, il fait partie de la formation qui gagne le contre-la-montre par équipes du Tour du Trentin. En juin, lors du Critérium du Dauphiné, il est équipier de Froome et Richie Porte, qui terminent aux deux premières place du classement général. Il dispute son premier Tour de France, en tant qu'équipier de Christopher Froome, vainqueur de la course.

Peter Kennaugh obtient ses premières victoires individuelles sur route en mars 2014, lors de la Semaine internationale Coppi et Bartali. Après avoir gagné le contre-la-montre par équipes avec ses coéquipiers, il s'impose lors de la deuxième étape, et remporte le classement général, devant son coéquipier Dario Cataldo. Fin juin, il devient champion de Grande-Bretagne, en devançant un autre coéquipier, Ben Swift. Non-sélectionné pour le Tour de France, il dispute le Tour d'Autriche. Il s'impose lors de la première étape et garde la première place du classement général, gagnant ainsi sa deuxième course par étapes de l'année. Aux Jeux du Commonwealth, à Glasgow, il représente l'île de Man. Il obtient la médaille d'argent de la course aux points et prend la huitième place de la course sur route, après une longue échappée solitaire. Il participe ensuite au Tour d'Espagne, où il aide Chris Froome à prendre la deuxième place du classement général. Il est sélectionné en équipe de Grande-Bretagne pour la course en ligne des championnats du monde 2014[5],[6]. Il en prend la 82e place.

En 2015, il est une nouvelle fois champion de Grande-Bretagne et remporte la 1re étape du Critérium du Dauphiné, ce qui lui permet de porter le maillot jaune pendant deux jours. Il participe à son deuxième Tour de France, remporté par son leader Christopher Froome, mais doit abandonner en dernière semaine. À la fin de la saison, il prolonge son contrat avec l'équipe Sky[7].

Il commence fort sa saison 2016, avec une victoire sur la Cadel Evans Great Ocean Road Race, ainsi qu'une étape du Herald Sun Tour qu'il termine troisième. Aligné au départ du Tour d'Espagne, il y gagne la première étape, un contre-la-montre par équipes, et devient le premier leader de l'épreuve[8]. Il s'impose l'année suivante au sommet de l'Alpe d'Huez lors de la 7e étape du Critérium du Dauphiné. Cependant, il n'est pas sélectionné dans l'effectif de la Team Sky pour le Tour de France 2017. En août 2017, il annonce qu'il quitte le Team Sky pour rejoindre l'équipe Bora-Hansgrohe en 2018.

Pour la saison 2018, il déclare se sentir « beaucoup plus heureux » chez Bora-Hansgrohe qu'au sein de chez Sky[9]. Cependant, après les courses australiennes de janvier 2018, il subit une dépression : « Je me sentais vraiment faible, l’entraînement n’allait pas bien, je me sentais très mal sur le vélo, et c'était devenu si intense que chaque jour d'entraînement, je me sentais tellement mal que je ne voulais tout simplement pas faire de vélo. »[10]. En juillet, il remporte au sprint le Grand Prix Pino Cerami devant ses trois compagnons d'échappée[11]. En fin d'année, il est seizième des mondiaux et troisième des Trois vallées varésines.

Le , à 29 ans, il annonce mettre sa carrière entre parenthèse pour une durée indéterminée afin de lutter contre la dépression dont il souffre[12].

Palmarès sur piste

Jeux olympiques

Championnats du monde

Championnats du monde juniors

  • 2006
    • Jersey rainbow.svg Champion du monde de scratch juniors
    • Médaille de bronze, Coupe du Monde Médaillé de bronze de la poursuite par équipes juniors

Coupe du monde

Jeux du Commonwealth

Championnats d'Europe

Championnats de Grande-Bretagne

  • 2006
    • MaillotReinoUnido.PNG Champion de Grande-Bretagne de poursuite juniors
    • MaillotReinoUnido.PNG Champion de Grande-Bretagne de course aux points juniors
    • MaillotReinoUnido.PNG Champion de Grande-Bretagne du keirin juniors
    • MaillotReinoUnido.PNG Champion de Grande-Bretagne du kilomètre juniors
    • 3e de l'américaine
    • 3e de la course aux points
    • 3e de la poursuite par équipes
  • 2007
    • MaillotReinoUnido.PNG Champion de Grande-Bretagne de poursuite juniors
    • MaillotReinoUnido.PNG Champion de Grande-Bretagne de course aux points juniors
    • 3e du scratch
    • 3e du scratch juniors
  • 2008
  • 2009
  • 2010
    • MaillotReinoUnido.PNG Champion de Grande-Bretagne de poursuite
    • MaillotReinoUnido.PNG Champion de Grande-Bretagne du scratch
  • 2011
    • MaillotReinoUnido.PNG Champion de Grande-Bretagne de l'américaine (avec Luke Rowe)
    • MaillotReinoUnido.PNG Champion de Grande-Bretagne de la course aux points
  • 2013
    • 2e de l'américaine

Palmarès sur route et résultats

Palmarès

Résultats sur les grands tours

Tour de France

2 participations

Tour d'Italie

2 participations

Tour d'Espagne

3 participations

Classements mondiaux

Année 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015
Calendrier mondial UCI nc[14]
UCI World Tour 83e[15] nc[16] nc[17] nc[18] 159e[19]
UCI Europe Tour 107e[20] 188e[21]
Légende : nc = non classé

Notes et références

  1. (en) « New Year Honours list: Stars of London 2012 given recognition », sur bbc.co.uk, (consulté le 28 janvier 2013)
  2. (en) « Team Sky withdraws from Vuelta a Espana », sur cyclingnews.com, (consulté le 9 juin 2015)
  3. (en) « Augustyn and Swift abandon Vuelta as illness strikes Sky », sur cyclingnews.com, (consulté le 9 juin 2015)
  4. First Olympic gold medal in 100 years for Isle of Man
  5. (en) « Froome, Wiggins and Millar make British Cycling long list for Worlds », sur cyclingnews.com,
  6. « Championnats du monde : David Millar capitaine des Britanniques pour sa dernière course », sur lequipe.fr, L'Équipe,
  7. « Le journal des transferts », sur velo101, (consulté le 30 septembre 2015)
  8. « Tour d'Espagne — Le Team Sky en pôle position », sur velo101.com, (consulté le 20 août 2016)
  9. (en) Peter Kennaugh on Bora-Hansgrohe: ‘I’m so much happier here’
  10. (en) No Tour de France for Kennaugh after Dauphine exit
  11. Peter Kennaugh remporte de justesse le Grand Prix Pino Cerami
  12. Peter Kennaugh interrompt sa carrière pour des raisons de santé mentale
  13. L'équipe Sky abandonne la course en raison de la mort de leur masseur Txema González le 3 septembre. Un virus, sans rapport avec le décès de González, avait déjà affecté l'équipe pendant la course causant le retrait anticipé de trois coureurs (Annonce du retrait de l'équipe sur son site officiel)
  14. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2010 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  15. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2011 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  16. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2012 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  17. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2013 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  18. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2014 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  19. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2015 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  20. « Classements Route UCI 2007 - 2008 - 10/17/2008 - Classements finaux des Circuits Continentaux UCI - Classement Individuel - Hommes Elite et Moins de 23 ans - Europe Tour », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 17 février 2015)
  21. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2009 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)

Liens externes