Peter Abrahams (1919-2017)

Peter Abrahams
Description de cette image, également commentée ci-après
Peter Abrahams en 1955.
Nom de naissance Peter Henry Abrahams Deras
Naissance 19 mars 1919, 1919
Vrededorp, Gauteng
Décès
Saint Andrew
Nationalité Sud-Africain
Distinctions
Gold Musgrave Medal
Auteur
Langue d’écriture anglais

Œuvres principales

  • Rouge est le sang des Noirs (1946)
  • Le Sentier du tonnerre (1948)
  • Wild Conquest (1950)

Peter Abrahams est un romancier sud-africain de langue anglaise, né à Vrededorp en banlieue de Johannesburg (Afrique du Sud) le et mort le [1] dans la paroisse de Saint Andrew (Jamaïque)[2].

Biographie

Fils d’un Éthiopien et d’une métisse du Cap, Peter Abrahams s'exile en Grande-Bretagne à l'âge de vingt ans, à cause de la politique de ségrégation raciale alors menée dans l'Union sud-africaine, avant de s'installer aux Caraïbes. Il devient rédacteur en chef du West Indian Economist et s'occupe du service d'actualités radiophoniques West Indian News jusqu'en 1964[3].

Romancier très prolifique, il connaît le succès dès les parutions de Rouge est le sang des Noirs (Mine Boy, 1946) et Le Sentier du tonnerre (1948) qui décrivent les ghettos industriels de son enfance. Wild Conquest (1950), roman historique, retrace la genèse du conflit qui oppose Blancs et Noirs.

Ses livres ultérieurs ont pour cadre les Caraïbes ou l'Afrique de l'Ouest (Une couronne pour Udomo, 1956 ; Cette île entre autres, 1966 ; The View from Coyoba, 1985) et prennent acte d'une douloureuse rupture avec son pays d'origine.

Il meurt le à l'âge de 97 ans.

Publications

  • Dark Testament (1942)
  • Song of the City (1945) 179p, nouvelle, Dorothy Crisp & Co Ltd, Londres
  • Mine Boy (1946), Dorothy Crisp & Co Ltd, Londres
  • The Path of Thunder (1948)
  • Wild Conquest (1950)
  • Return to Goli (1953)
  • Tell Freedom (1954)
  • A Wreath for Udomo (1956)
  • A Night of Their Own (1965)
  • This Island Now (1966)
  • The View from Coyaba (1985)
  • The Black Experience in the 20th Century: An Autobiography and Meditation (2000).

Notes et références

  1. (en) « Long-time journalist Peter Abrahams dies at 97 », jamaica-gleaner.com, 18 janvier 2017
  2. (en) Simon Gikandi, Encyclopedia of African Literature, Taylor & Francis, (ISBN 978-1-134-58223-5, lire en ligne), p. 5
  3. Encyclopaedia Universalis

Voir aussi

Bibliographie

Liens externes